LE MAGASIN DES NOUVELLES ANGLAISES

0859a
1742
1743

Titre(s)

Le Magazin des nouvelles angloises (En haut de chaque première page: pour les nos 58 et 59 sous une vignette rectangulaire représentant Londres avec la Tamise au premier plan).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

La collection compte trois livraisons numérotées et datées à pagination et signatures continues (n° 55: 20 août 1743, p. 311-326, Iii); n° 58: 17 septembre 1743, p. 343-350, Mmm; n° 59: 23 septembre 1743, p. 351-358, Nnn). Le lieu de publication (La Haye) et la date figurent directement après le titre.

Puisque les 54 livraisons antérieures, imprimées sur 310 pages, ne peuvent pas avoir 8 pages chacune, il semble que les nos 1-31 comptaient 4 pages et qu’à partir du n° 32 le nombre de pages fut porté à 8 (124 + 184 = 308; 2 pages supplémentaires). Reste à savoir quand ce journal a débuté. Bien qu’il s’agisse d’un hebdomadaire en août et septembre 1743, il est peu probable qu’Alexander Johnson ait publié Le Magazin à partir du mois d’août 1742. Le 7 septembre 1742, il lança Pallas guerrière et savante (Gazette d’Amsterdam, 11 septembre 1742): «dont l’auteur se propose de recueillir outre les principales nouvelles sur les affaires du temps et les divers mémoires de politique les plus excellents morceaux d’éloquence et de poésie qu’il pourra recouvrer. Cette feuille, qui est d’un stile assez vif, paraîtra tous les mardis et vendredis avant-midi, et pourrait être donnée le lundi et le jeudi au soir pour ceux qui ont intérêt de l’avoir ces jours-là» (Autre annonce le 19 septembre dans le ’s-Gravenhaagse Courant). Ce projet échoue en octobre. Le 23 de ce mois, Antoine van Dole de La Haye annonce dans la Gazette d’Amsterdam qu’il «débitera régulièrement le mardi et le vendredi L’Echo de la vérité par l’auteur de la Pallas guerrière et savante, changement de libraire, changement de titre, même auteur, même plan, et comme je l’espère même lecteurs» (Autres annonces dans le Leydse Courant, 7 et 14 novembre; Hollandsche Historische Courant, 15 et 17 novembre; Rotterdamsche Courant, 20 novembre et 20 décembre). Ensuite Johnson annonce dans la Gazette d’Amsterdam des 30 octobre et 6 novembre 1742: «On débite à Rotterdam et à La Haye chez Johnson et à Amsterdam chez Tirion, dans les principales villes des dix-sept provinces chez les libraires et les maîtres des postes, comme aussi dans les plus considérables villes de l’Europe, certain papier anglois nommé The English Magazine, qui se continue deux fois par semaine régulièrement après l’arrivée des papiers anglais, desquels il contient le précis ou l’essentiel». Il paraît probable que Le Magazin des nouvelles anglaises ait été une adaptation ou une suite à cet English Magazine, et qu’il ait paru deux fois par semaine. En tenant compte du calcul ci-dessus, le n° 1 de 4 pages a pu paraître le vendredi 23 novembre 1742 et le n° 32 (le premier de 8 pages) le mardi 12 mars 1743. Le dernier numéro dont on a des échos est celui du 19 novembre 1743.

Description de la collection

Les trois livraisons se trouvent reliées avec des textes littéraires de Willem van Haren (1710-1768), poète et homme politique frison.

Cahiers de 106-110 x 173-186 in-8°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

A la fin de chaque numéro: «On trouve ce papier à Rotterdam et à La Haye chez Johnson, à Amsterdam chez Ryckhoff fils, à Leide chez les Verbeek, à Utrecht chez Broedelet, Harlingen van der Plaats, Middelbourg Meerkamp, et dans les plus considérables villes non seulement des XVII Provinces, mais aussi de toute l’Europe, chez les distributeurs de nouvelles et aux bureaux des postes».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

La seule personne mentionnée comme ayant envoyé des contributions est Pieter Anthonie de Huybert, seigneur de Kruiningen (1693-1780), poète et auteur dramatique. Dans l’introduction aux vers latins sur Laurens Janszoon Coster, considéré par les Néerlandais comme l’inventeur de l’art de l’imprimerie, on peut lire: «La traduction est de Monsieur de K...., auteur de l’imitation de la pièce de M. de Voltaire [sur Willem van Haren], insérée de même que l’original, dans notre Magazin du 20 août». Les deux traductions sont signés P.G.A.S. (p. 319, 356), ce qu’on peut lire comme Pégase.

Sur P.A. de Huybert, voir le site internet: digitale bibliotheek voor de nederlandse letteren (dbnl).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Dans le n° 55 (20 août 1743) il y a six pages, imprimées sur deux colonnes, avec des nouvelles de «Londres le 13 août 1743» et un texte qui traite des relations politiques entre la Hollande, l’Angleterre et la France en 1672. Les autres pages, comme toutes les pages des nos 58 et 59, comprennent des textes littéraires, toujours imprimés sans colonnes. On y trouve entre autres un poème de Willem van Haren (texte néerlandais avec traduction française), un texte en prose traduit de l’anglais intitulé Les lamentations de Broglio, le maréchal français qui fut battu à Dettingen le 27 juin 1743, le poème écrit par Voltaire pour la princesse Ulrique («Souvent un air de vérité») et un compte rendu de la traduction des Œuvres de Virgile par l’abbé Desfontaines.

D’après les échos dans d’autres journaux, les livraisons qui ne nous sont pas parvenues sont sur le même modèle. Le 14 janvier 1743 L’Epilogueur politique, galant et critique parle du nombre de prisonniers de guerre français aux mains des Autrichiens, et cite comme source «Le Magazin des nouvelles angloises, n° 5, p. 20, col. 2», et le ’s-Gravenhaagse Courant du 8 avril 1743 annonce: «Le Magazin des nouvelles angloises, qui se publie à La Haye régulièrement et avec succès, contiendra à l’avenir pour le rendre encore plus intéressant, des traductions de toutes les bonnes brochures qui paraissent à Londres. On a déjà commencé par le n° 30, qui contient la première partie d’une pièce écrite par M. Walpole pour justifier la conduite de la Grande-Bretagne depuis l’avènement de sa majesté au trône […]». Une annonce dans le Oprechte Haerlemse Courant (20 août 1743) pour le n° 55 promet «quelques pièces sur les fonds publiques d’Angleterre que les étrangers paraissent désirer de connaître plus à fond qu’on ne les a détaillés jusqu’ici».

Dans la publicité, l’aspect littéraire ne fut pas oublié. Le 3 septembre 1743 Johnson fait mettre dans la Gazette d’Amsterdam qu’il «continue à imprimer toutes les semaines un écrit périodique intitulé Le Magazin. On trouve dans la dernière feuille [20 août] l’Ode de M. Van Haren adressée à Sa Majesté Britannique sur la victoire de Dettingen, des traductions anglaises et françaises de cette pièce, des vers français de M. de Voltaire à M. Van Haren avec une imitation en vers hollandais et quelques remarques par M. de K*** etc.».

Ce dernier, le seigneur de Kruiningen, fut attaqué par un anonyme (peut-être Voltaire lui-même) pour avoir écrit une parodie (publiée dans le n° 58) sur les vers de Voltaire à Van Haren. Parce que Le Magazin n’avait pas assez de place pour la longue lettre de l’anonyme, celle-ci fut publiée séparément sous le titre de L’Anti-Magazin [...], annoncé dans la Gazette d’Amsterdam du 26 novembre 1743 (Voir Kees van Strien, Voltaire in Holland, 1736-1745, Louvain, Editions Peeters, 2011, p. 205-209).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Leeuwarden, Tresoar, 865 Hs.

 

Bibliographie

L’Anti-Magazin du 19 novembre 1743 ou Réponse aux observations d’un anonyme insérées dans cette feuille, La Haye, au dépens de l’auteur, [Jean-Antoine] Barrau, 1743. Réimpression dans J. Vercruysse, éd., Voltaire jugé par les siens 1719-1749, Millwood, New York, Kraus, 1983, V, p. 337-364 (où sont mentionnés les nos des 21 [=22] et 29 octobre et des 12 et 19 novembre 1743).

Annonces dans la Gazette d’Amsterdam, Oprechte Haerlemse Courant, ’s-Gravenhaagse Courant (voir ci-dessus). Mentions dans L’Epilogueur politique, galant et critique, VI, p. 41 (14 janvier 1743), VIII, p. 142-143 (11 novembre 1743), IX, p. 12-13 (9 décembre 1743).

Titre indexé

MAGASIN DES NOUVELLES ANGLAISES

Date indexée

1742
1743

LETTRE HISTORIQUE ET POLITIQUE

0797a
1728
1743

Titre(s)

Lettre historique et politique, contenant l’état présent de l’Europe, ce qui se passe dans toutes les Cours, l’intérêt des princes, leurs brigues, et généralement tout ce qu’il y a de curieux pour le mois de [... 17..]. Le tout accompagné de réflexions politiques sur chaque Etat.

A partir du mois de janvier 1732: [...] les intérêts des Princes et ce qu’il y a de curieux pour le mois [...]

A partir du mois d’avril 1740: Lettre historique et politique, où l’on voit ce qui s’est passé de plus intéressant dans toutes les Cours pendant le mois de [... 17..]. Avec des réflexions et des remarques politiques, critiques etc.

Continué par Nouvelles lettres historiques (1744-1745; notice 1036)

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Juillet 1728-décembre 1743. Mensuel.

Description de la collection

Chaque numéro est composé de 5 cahiers de 24 p., soit 120 p. au total. Volumes de 720 p. in-12, 73 x 130 (La Haye, KB); un volume comporte six numéros mensuels à pagination continue. Tomaison 85-108 (juillet-décembre 1728, tome 85 – janvier-juin 1740, tome 108). Ces tomes se terminent par des tables des matières alphabétiques de 7–14 pages non numérotées. A partir d’avril 1740 il n’y a plus de tomaison; la dernière page (non numérotée) de chaque mois comporte une simple table des articles.

Jusqu’au mois de mars 1740 la page de titre comporte un ornement d’un phénix surgissant du feu. Il n’y a pas de devise. A partir d’avril 1740 on trouve une vignette au-dessus de la devise «Ne qua suspicio gratiae sit, ne qua simultatis. Cic. de Orat.».

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Amsterdam, Herman Uytwerf.

Dans les journaux publiés en Hollande, nous n’avons pas trouvé d’annonces pour cette publication. Dans les livres de comptabilité de Samuel Luchtmans, les seules mentions de la Lettre historique [...] (la première le 10 avril 1743), concernent les livraisons de mars- décembre 1743 (Luchtmans, 1743-1749, fol. 48), prix 3 stuivers. Le prix pour le public devait être 4 stuivers.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Voir les notices du Mercure historique et politique de Henri Scheurleer (notice 940), et des Mémoires historiques pour le siècle courant d’Etienne Ledet et compagnie (notice 896). Les avant-propos de janvier 1742 et 1743 sont signés L.D.M.H.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Jusqu’au mois de mars 1740, le texte est identique à celui du Mercure historique et politique, dont la tomaison est adoptée, et à partir du mois d’avril 1740 à celui des Mémoires historiques pour le siècle courant. Il semble même que Uytwerf d’une part et Scheurleer et Ledet de l’autre se soient servis des feuilles provenant du même tirage. La différence concerne seulement la page de titre (la Lettre historique [...] sans mention du privilège, ni du nom de Rousset), son verso (pas de publicité; toujours vide) et le dessus de la page [3], où le titre figure une deuxième fois.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Gand, BU (ressources numériques, sous le titre de Mercure historique et politique), tomes 85-108 (juillet 1728 – juin 1740; mars 1729 remplacé par le Mercure historique et politique) et les livraisons du juillet 1740 – décembre 1741. La Haye, Koninklijke Bibliotheek, 237 O 16-33: 18 volumes: tomes 85-86 (mars 1729 remplacé par le Mercure historique et politique), 89 (juillet 1730 remplacé par le Mercure historique et politique), 90, 94-95, 98-99,101-105, 108, janvier-juin 1741, janvier 1742 - juin 1743. Amsterdam, BU, XX 774, livraisons de novembre et décembre 1728, mars 1730 et janvier 1731.

Titre indexé

LETTRE HISTORIQUE ET POLITIQUE

Date indexée

1728
1729
1730
1731
1732
1733
1734
1735
1736
1737
1738
1739
1740
1741
1742
1743

LE JOURNALISTE À LA MODE

0790a
1761

Titre(s)

Le Journaliste à la mode est annoncé en 1761 par le Leidse courant du 29 juillet: «L’on trouve tous les jeudis chez Adrien Hupkes, libraire [...] à Amsterdam, LE JOURNALISTE A LA MODE, feuille périodique, contenant les principales nouvelles, histoires amusantes, pièces de vers du temps, et chaque fois un chapitre de CUPIDE, ou le PHILOSOPHE FEMELLE, pour servir de réponse à Candide ou l’opthisme [sic] de Mr de Voltaire.»

Et le 10 août 1761: «Adrien Hupkes, libraire à Amsterdam [...]. L’on trouve chez le même tous les jeudis LE JOURNALISTE A LA MODE, feuille périodique, contenant les nouvelles, histoires amusantes, pièces de poésie, et chaque fois un chapitre de CUPIDE, ou le PHILOSOPHE FEMELLE, pour servir de réponse à Candide ou l’opthisme [sic] de Mr de Voltaire.»

Aucune trace dans les catalogues.

Titre indexé

JOURNALISTE À LA MODE

Date indexée

1761

L’ESPION TURC DANS LES COURS DES PRINCES

0390a
1746
1747

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

La Gazette de La Haye, 21 et 28 novembre 1746 annonce : Pierre Gosse jr et Cie, débitent régulièrement deux fois par semaine, savoir le mercredi et le samedi, périodiquement L’Espion turc dans les cours des princes chrétiens, ou Lettres et mémoires d’un envoyé secret de la Porte dans les cours de l’Europe.

Le Leidse courant publie, le 3 février 1747, l’annonce suivante  sous le nom de Pierre Gosse jr. : By dezelve boekverkopers werd tweemaal in de week te weeten’s woensdags en zaturdags, uitgegeeven een periodicq blad geintituleerd L’Espion Turc dans les cours des princes chrétiens ou Lettres et mémoires d’un envoyé secret de la Porte dans le cours de l’Europe, pour servir à l’histoire du temps présent, in 4°. L’Abeille ou Lettres gasconnes pour servir de réponse au Papillon ou Lettres parisiennes 8vo. Une fois par semaine ces ouvrages périodiques se trouvent aussi à Amsterdam chez Chareau et Du Villard, à Rotterdam chez J. Losel, à Leide chez Corneille Haak, à Delft chez Grauwenhaan, à Utrecht chez Nicolas Muntendam, à Arnhem chez Meulemans, et dans les autres villes chez les principaux libraires, et dans les pays étrangers aux bureaux des postes. La dernière annonce date du 24 mars 1747.

Le ‘s Gravenhaagse Courant et la Gazette de La Haye du 15 sept. 1747 annoncent d’autre part: Nicolas van Daalen, libraire à La Haye, débite actuellement [...] Le Nouvel espion turc [...] de l’Europe, 8vo, La Haye 1747 pour servir de tome VIII à L’Espion Turc en 7 vol. 12o. ; ce livre se trouve dans la bibliothèque du Palais de la Paix à La Haye. Cette annonce confirme l’existence d’un Espion turc de 1746-1747, en 7 volumes, publié chez Gosse, et qui ne se confond pas avec les nombreuses rééditions de l’ouvrage de Marana et Cotolendi. Le Nouvel espion turc est présent dans plusieurs bibliothèques ; contrairement à L’Espion turc, il ne semble pas avoir été périodique.

Titre indexé

ESPION TURC DANS LES COURS DES PRINCES

Date indexée

1746
1747

JOURNAL AMÉRICAIN

0266a
1785

Titre(s)

Le Leidse Courant publie, le 19 septembre 1785 un Nouveau prospectus du Journal Américain: Les principaux obstacles qui ont fait suspendre le Courier de l’Amérique [1784, cf. D.P. 1, notice 266] étant levés, on prévient Messieurs les souscripteurs qu’ils recevront exactement dans la suite chaque numéro par tous les paquebots qui partent régulièrement une fois par mois de New-York. Une feuille hebdomadaire entraînant nécessairement des détails qui ne peuvent guère intéresser au-delà de la mer, l’éditeur se bornera, d’après l’avis de plusieurs personnes éclairées, à une seule publication par mois. Cet ouvrage paraîtra sous le titre de Journal Américain. [...]

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Prix à l’année, 12 vol de 96-100 pages octavo une guinée et demie ou l’équivalent. On souscrit à Philadelphie chez Boinod, libraire et éditeur.[...] En Hollande chez les frères Murray à Leide, chez Changuion à Amsterdam, chez D. Vis libraire à Rotterdam et en général à Dordt chez M. Dekker, directeur des postes de Hollande et West-Frise. [...]. «PS. Comme jusqu’ici très peu de numéros sont parvenus à leur destination on se propose de les rassembler en un seul volume qu’on distribuera gratis aux anciens souscripteurs. Les nouveau qui désireront de se le procurer le payeront cinq shellings, ou six livres de France». Non retrouvé.

Titre indexé

JOURNAL AMÉRICAIN

Date indexée

1785

L’ABEILLE OU LETTRES GASCONNES

0001a
1747

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

La Gazette de La Haye publie, les 19, 21 et 23 décembre 1746 l’annonce suivante: «On trouvera mercredi prochain dans les boutiques de Pierre Gosse Junior et Comp. A La Haye; de Chaveau et de Villard, Ledet et Comp. A Amsterdam; à Leyde chez Corneille Haak; à Rotterdam de Lozel; à Harlem de Van Lee, et dans les autres villes et dans les boutiques des principaux libraires, ainsi que dans les pays étrangers aux bureaux de poste, L’ABEILLE, OU LETTRES GASCONNES, pour servir de réponse au PAPILLON, OU LETTRES PARISIENNES, 8°, feuille périodique, qui paraîtra tous les Mercredis».

Le Leidse courant publie, le 3 février 1747, l’annonce suivante sous le nom de Pierre Gosse jr. : «By dezelve boekverkopers werd tweemaal in de week te weeten’s woensdags en zaturdags, uitgegeeven een periodicq blad geintituleerd L’Espion Turc dans les cours des princes chrétiens ou Lettres et mémoires d’un envoyé secret de la Porte dans le cours de l’Europe, pour servir à l’histoire du temps présent, in 4°. L’Abeille ou Lettres gasconnes pour servir de réponse au Papillon ou Lettres parisiennes 8vo. Une fois par semaine ces ouvrages périodiques se trouvent aussi à Amsterdam chez Chareau et Du Villard, à Rotterdam chez J. Losel, à Leide chez Corneille Haak, à Delft chez Grauwenhaan, à Utrecht chez Nicolas Muntendam, à Arnhem chez Meulemans, et dans les autres villes chez les principaux libraires, et dans les pays étrangers aux bureaux des postes». La dernière annonce date du 24 mars 1747.

L’Espion turc désigne l’ouvrage de G.P. Marana, qui n’est pas un périodique, mais L’Abeille ou Lettres gasconnes, qui répond au Papillon de Mouhy, semble bien appartenir au genre des spectateurs. Ouvrage non retrouvé.

Titre indexé

ABEILLE OU LETTRES GASCONNES

Date indexée

1747