JOURNAL DES BEAUX-ARTS ET DES SCIENCES

0696
1768
1775

Titre(s)

Journal des Beaux-Arts et des Sciences, dédié à Monseigneur le Comte de Saint-Florentin, «Ministre et Secrétaire d'Etat, Commandeur des Ordres du Roi etc. Par M. l'Abbé Aubert». (Le duc de la Vrillière remplace le comte de Saint-Florentin à partir de juillet 1770).

En 1774: Le Journal des Beaux-Arts et des Sciences, «dédié à son Altesse Royale Mgr le Comte d'Artois, par MM. Castilhon, anciens directeurs du Journal Encyclopédique ».

Continué par: Journal des Sciences et des Beaux-Arts (1776-1778).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier 1768 - décembre 1775. 32 volumes. Privilège du 24 septembre 1767. Périodicité mensuelle (le 1er de chaque mois); 12 livraisons en 3 vol. par an.

Datation des volumes: 1768 (t. I-IV); 1769 (t. V-VIII); 1770 (t. IX-XII); 1771 (t. XIII-XVI); 1772 (t. XVII-XX); 1773 (t. XXI-XXIV); 1774 (t. XXV-XXVIII); 1775 (t. XXIX-XXXII).

Description de la collection

Chaque tome, en un volume, comporte 3 livraisons mensuelles de 190 p. 80 x 139, in-12.

Devise: In tenuitate copia (à partir de 1775). Frontispice: armes du comte de Saint-Florentin (jusqu'en février 1770).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Didot (à partir d'avril 1772, Moutard), quai des Augustins près du pont Saint-Michel.

La souscription est de 10 £ pour les 12 volumes de l'année (Paris) et de 13 £ (province). Le prix de chaque volume pour ceux qui n'ont pas souscrit sera de 24 s.

A partir de décembre 1769, «on souscrira aussi pour le dit Journal du 1er janvier 1770, chez Moutard, libraire».

A partir de 1774, on souscrit chez M. Castilhon, place Saint-Michel; à Liège chez Plomteux; à Toulouse chez Sacarau; à Lyon chez les frères Périsse.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Jean-Louis AUBERT.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Le Journal déclare qu'il se propose de continuer les Mémoires de Trévoux.

Il traite des rubriques suivantes: théologie, droit, sciences, arts, philosophie, belles-lettres, histoire sacrée et profane, dictionnaires, médailles, estampes, nouvelles littéraires.

Auteurs cités: Voltaire, Rousseau, Dorat, l'abbé Batteux, Buffon, La Harpe, Montaigne, Le Tasse, Burlamaqui, Palissot, Court de Gébelin, Pindare, Delille, Virgile, Klopstock.

Chaque volume comporte une table des articles; le dernier volume de chaque année comporte une table des matières.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Grenoble, F 18965; B.N., Z 22917-22959; B.M. Lyon.

Bibliographie

H.P.L.P.; KG.P. ; D.P. 2, art. «Aubert» et «Castilhon».

Mention dans l’Avant- Coureur, 1771, n° 2, p. 30. Année littéraire, 1767, t. VII, p. 108-113. Affiches de Bordeaux, 1770, n° 13, 29 mars 1770, p. 55-56.

Historique

L'abbé Aubert prit en charge la direction des Mémoires de Trévoux en 1767, succédant à l'abbé Saint-Léger, et il leur donna un nouveau titre: Journal des beaux-arts et des sciences, dédié au comte de Saint-Florentin.

Quand il fut nommé directeur de la Gazette de France en 1774, les frères Castilhon, anciens auteurs du Journal encyclopédique prirent la direction du Journal des beaux-arts et des sciences et se mirent sous le patronage du comte d'Artois. Ils décidèrent de publier 4 volumes de suppléments par an, puis ils changèrent de libraire (Lacombe) en 1775.

Leur devise, In tenuitate copia, apparut pour la première fois dans le volume de juin 1775, en même temps que leur engagement à continuer les Mémoires de Trévoux : «Ce journal, connu autrefois sous le nom de Journal de Trévoux, fut de tout temps consacré aux sciences, à la littérature et aux beaux-arts. Nous nous sommes attachés depuis deux ans, à remplir les engagements que ce titre impose».

Les éditeurs décidèrent la même année de rendre leur périodique plus complet et de le publier plus fréquemment. Ils annoncèrent à leurs lecteurs en décembre 1775: «Nous entreprenons de donner dans des notices la filiation en quelque sorte de tout ce qu'il y a de nouveau dans les sciences, dans les arts, dans les inventions, dans les découvertes, et dans les établissements de tous genres littéraires et économiques. Ainsi cet ouvrage périodique sera un journal universel et comme le journal de tous les journaux» (p. 572). Un nouveau périodique était né: le Journal des sciences et des beaux-arts, publié à partir du 1er janvier 1776, pour faire suite au Journal des beaux-arts et des sciences.

Titre indexé

JOURNAL DES BEAUX-ARTS ET DES SCIENCES

Date indexée

1768
1769
1770
1771
1772
1773
1774
1775

JOURNAL DE TOUT CE QUI S'EST PASSÉ

0688
1652

Titre(s)

Journal de Tout ce qui s'est passé par tout le Royaume de France ensemble ce qui s'est passé dans le Conseil du roi et de Messieurs les Princes et du Parlement.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

23 août – 31 octobre 1652 (B.H.C.). Un cahier de 8 p., 160 x 220, in-4°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, chez Simon de la Montagne, rue de la Sorbonne à la Pareille, 1652.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu réel: quelques nouvelles de Paris, «le comte de Drieux sortit le 23 de la Bastille... le 26 le Parlement s'assembla... par les dernières lettres de Provence nous apprenons que la ville de Toulon...». Ce journal commence le 23 septembre. Mazarinade.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 4° LB37 3108.

Bibliographie

B.H.C., p. 16. Moreau, t. II, p. 93, n° 1758.

Historique

B.H.C. indique que ce journal a paru entre le 23 août et le 31 octobre et qu'il a eu 12 numéros.

Selon Moreau, ce journal serait la 6e pièce du «Journal contenant tout ce qui se passe de plus remarquable dans le royaume pendant cette guerre civile», qui commença à paraître le 23 août 1652.

Titre indexé

JOURNAL DE TOUT CE QUI S'EST PASSÉ

Date indexée

1652

LE JOURNAL CONTENANT LES NOUVELLES DE CE QUI SE PASSE

0628
1652

Titre(s)

Le Journal contenant les nouvelles de ce qui se passe de plus remarquable dans le royaume pendant cette guerre civile. A Paris le vendredi 23 Août 1652.

Le Journal contenant les nouvelles de ce qui se passe de plus remarquable dans le royaume. A Paris le vendredi 30 Août 1652.

Journal contenant ce qui se passe de plus remarquable dans ce royaume du vendredi 6 jusque au vendredi 13 Septembre 1652.

Journal contenant ce qui se passe de plus remarquable en tout le royaume depuis le vendredi13 jusque au vendredi 20 Septembre 1652.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Août – octobre 1652, hebdomadaire paraissant tous les vendredis. 1 volume.

Description de la collection

Un volume à pagination discontinue divisé en 10 cahiers hebdomadaires de 16 p. chacun, sauf le premier cahier: 8 p. Format in-4°, 160 x 270.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Simon le Porteur.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Nouvelles de France et d'Angleterre durant la période d'août à octobre 1652.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Lb373178; B.M. Lyon, 309 544, 309 526, 309 117, 309 825, 309 865, 309 790, 309 885, 309 896, 309 734, Rés. 309 763.

Bibliographie

B.H.C., p. 16; H.G.P., p. 126.

Titre indexé

JOURNAL CONTENANT LES NOUVELLES DE CE QUI SE PASSE

Date indexée

1652

LE GAZETIER DÉSINTÉRESSÉ

0485
1649

Titre(s)

Le Gazetier désintéressé.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1649.

Description de la collection

2 parties, la première de 24 p., la seconde de 8 p., in-4°, 168 x 222.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Jean Brunet, rue Neuve Saint-Louis, au Canon Royal près le Palais. Paris, veuve Musnier, au mont Saint-Hilaire en la Cour d'Albret (2e partie).

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Le Gazetier désintéressé est signé D.B.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu : mazarinade.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 4° Lb37 828.

Bibliographie

Moreau, t. II, p. 2.

Historique

Le Gazetier désintéressé est suivi d'une Suite du Gazetier désintéressé, ou Deuxième Suite du Gazetier, qui est en fait d'un auteur anonyme différent ; c'est aussi une mazarinade.

Titre indexé

GAZETIER DÉSINTÉRESSÉ

Date indexée

1649

LA FEUILLE NÉCESSAIRE

0472
1759

Titre(s)

La Feuille Nécessaire Contenant divers détails sur les Sciences les Lettres et les Arts.

Continué par L’Avant-Coureur (1760-1773) ; puis La Gazette et Avant-Coureur de la littérature des sciences et des arts (1774).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

12 février 1759 – 31 décembre 1759. Un volume. Privilège de février 1759. La périodicité annoncée (hebdomadaire, paraît le lundi) est respectée. 47 livraisons par an pour le seul volume : 1759.

Description de la collection

47 cahiers numérotés et datés, à partir du n°  5 (lundi 12 mars) jusqu'au n°  47 (31 déc). 752 p. Cahier de 16 p., 137 x 202, in-8°.

Devise : Quid quid agunt homines ... nostri est farrago libelli. Juvénal.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, chez Michel Lambert, imprimeur-libraire, rue et à côté de la Comédie-Française, au Parnasse. 12 £ par an pour Paris, 15 £ pour la province ; la feuille sera de 2 s. pour ceux qui n'auront pas souscrit.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Auteurs : Pierre-Joseph Boudier de VILLEMERT, Jean SORET.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

«Le public trouvera dans le tableau raccourci que nous lui présenterons chaque semaine tout ce qui peut piquer sa curiosité dans chaque genre» (p. 4). 1) Théologie, droit, médecine. 2) Comptes rendus des Mémoires des Académies. 3) Leçons et cours publics. 4) Nouveautés en peinture, sculpture et gravure. 5) Architecture. 6) Musique. 7) Commerce. 8) Industrie. 9) Livres nouveaux de littérature. Avis, annonces concernant la faculté de théologie, les plaidoiries à la Grand'Chambre, les nouvelles du monde des beaux-arts, de la médecine, de la chirurgie, du commerce, de l'industrie, des comptes rendus de livres ou de périodiques nouveaux.

Centres d'intérêt : histoire des sciences, des lettres et des beaux-arts, les inventions, les nouveautés, les faits divers.

Auteurs étudiés : Voltaire, Lesage, Helvétius, d'Alembert, Le Mierre, abbé de La Porte, Néricault-Destouches.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z 48913 ; Ars. (3 coll.) ; Opéra ; Ste G.

Bibliographie

B.H.C. ; H.G.P. ; D.P. 2, art. «Soret» et «Boudier de Villemert».

La Feuille nécessaire de Boudier de Villemert et Jean Soret se voulait différente des autres feuilles périodiques de l'époque : «L'ouvrage que nous proposons, écrivaient ses auteurs dans le Prospectus, n'est point un Journal littéraire ; ces sortes d'écrits se sont tellement multipliés et si rarement d'accord entre eux, qu'ils ne laissent souvent au lecteur que l'embarras de juger les jugements mêmes. Ce n'est point un Mercure ; nous n'y insérons aucune composition d'autrui, ni en prose ni en vers. Ce n'est point une Gazette ; nous ne nous mêlerons ni des affaires d'état, ni de ce qui se passe à la cour ou chez l'étranger. Ce ne sont point des Petites Affiches ; nous n'annoncerons ni morts, ni maisons à louer, ni terres, ni effets à vendre» (p. 3).

En fait, ce périodique hebdomadaire est composé d'annonces et de comptes rendus concernant les lettres, les arts, les sciences, les techniques, et de faits divers de l'année 1759. On n'y retrouve pas le parti-pris anti-philosophique de La Religion vengée,à laquelle Jean Soret collaborait depuis 1757.

Additif

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s) : Voir l’article Soret du Dictionnaire des journaux : La Feuille était sous le privilège du Journal des savants, ce qui fut contesté par Courmont de la Gazette. Lambert touchait 3£ par feuille depuis novembre 1759; en  janvier 1760, Soret passe chez Hérissant, d’où le numéro du 28 janvier interdit et diffusé par Chaubert.  Lambert crée alors L’Avant-Coureur.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s) : Charles Nicolas Cochin envoya plusieurs lettres à la Feuille, qui ne furent pas intégralement publiées et il renonça à cette collaboration (Dictionnaire des journalistes n° 183 et Maurice Tourneux, «Un projet de journal  de critique d’art en 1759", Mélanges Lemonnier, Paris, 1919, p. 323).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares : dossier dans les Archives de la Librairie. BnF, ms., fr. 22135, p. 9-17 (dont p. 14: un numéro annoté daté du 28 janvier 1760, sans doute un projet de suite interdit).

Auteur additif

Titre indexé

FEUILLE NÉCESSAIRE

Date indexée

1759

EXPLICATION DES PEINTURES, SCULPTURES ET AUTRES OUVRAGES *

0432
1737
1789

Titre(s)

Explication des Peintures, Sculptures et Autres Ouvrages de Messieurs de l'Académie Royale dont l'Exposition a été ordonnée suivant l'intention de sa Majesté, par Monseigneur Orry, conseiller d'Etat, Contrôleur général et Directeur général des Bâtimens, Vice protecteur de l'Académie; dans le grand Salon du Louvre...

1738:Explication [...] par M. Orry, Ministre d'Etat, Contrôleur général des Finances, Directeur général des Bâtimens, Jardins, Arts et Manufactures du Roy, et Vice-protecteur

1742:Explication [...] dans le grand Salon du Louvre. Par les soins du Sieur Portail, Garde des Plans et Tableaux du Roy

1743:Explication [...] par M. Orry, Ministre d'Etat, Trésorier-Commandeur des Ordres du Roy...

1746:Explication [...] dont l'Exposition a été ordonnée, suivant l'intention de sa Majesté, par M. LeNormand de Tournehem, Directeur et Ordonnateur Général des Bâtimens, Jardins, Arts et Manufactures de S.M ... .

1747:Explication [...] dans le grand Salon du Louvre. Par les soins du Sieur Portail, de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture, Garde des Plans et Tableaux du Roy.

1752:Explication [...] par M. de Vandières, Conseiller du Roy en ses Conseils...

1755:Explication [...] par M. le Marquis de Marigny, Directeur et Ordonnateur général des Bâtimens du Roi, Jardins, Arts, Académies et Manufactures royales...

1765:Explication [...] par M. le Marquis de Marigny, Conseiller du Roi en ses Conseils, Commandeur de ses Ordres, Lieutenant général des provinces de Beauce et d'Orléanois, Directeur...

1769:Explication [...] par M. l'Abbé Terray, Ministre d'Etat, Conseiller du Roi en tous ses Conseils, Commandeur de ses Ordres, Contrôleur Général des Finances, Directeur et Ordonnateur général des Bâtimens du Roi, Jardins, Arts, Académies et Manufactures royales.

1775:Explication [...] par M. le Comte de La Billardrie d'Angiviller, Conseiller du Roi en ses Conseils, Mestre-de-Camp de Cavalerie, Chevalier de l'Ordre de S. Lazare, Intendant du Jardin du Roi, Directeur et Ordonnateur Général des Bâtimens de Sa Majesté, Jardins, Arts, Académies et Manufactures royales; de l'Académie Royale des Sciences.

Continuation de: Liste des tableaux et pièces de sculptures exposés dans la cour du Palais Royal (1673-1704).

Continué par: Société des artistes français, le Salon (1920-).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

32 livrets entre 1737-1789. Privilège: 28 juin 1714.

Périodicité: un livret par an (1737-1748); pas de livret en 1749; un livret en 1750; et puis un livret tous les deux ans (1751-1789).

Description de la collection

Chaque livret a environ 40 p., 92 x 155, in-8°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«Paris, rue S. Jacques. De l'Imprimerie de Jacques Collombat, Premier imprimeur du Roy, de la Maison de Sa Majesté, et de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture»; à partir de 1763: «chez Jean Thomas Hérissant, imprimeur du Cabinet du Roy, des Maisons et Bâtimens de Sa Majesté, et de l'Académie Royale de Peinture»; à partir de 1773: «Imprimerie de la Veuve Hérissant».

Le livret de 1755 fut tiré à 8000 exemplaires, celui de 1783 à 20000 exemplaires. Chaque exemplaire se vendait 12 sous.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Jean-Baptiste REYDELLET (1738-1761), Charles Nicolas COCHIN (1761-1778), Antoine RENOU (1779-1791).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu: œuvres des artistes de l'Académie royale de peinture et de sculpture exposées au Louvre.

Principaux artistes: Aved, Baltard, Boucher, Caffieri, Chardin, Cochin père, Coypel fils, Greuze, Houdon, Jeaurat, Lancret, La Tour, Lepicié, Nattier, Oudry, Pigalle, Restout, Van Loo, Vernet, Vien.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., V 24333 (1737; quelques lacunes); 8° V 8291 (1737-1800, inc., rééd.).

Bibliographie

Réédition: Collection des Livrets des anciennes expositions depuis 1673 jusqu'en 1800 (Paris, Liepmanssohn et Dufour, 1869-1872), 42 vols.

Mentions dans la presse: Mercure de France (sept. 1737; oct. 1738; oct. 1740; oct. 1741; sept. 1742; août 1743; sept. 1745; oct. 1746; oct. 1747; sept. 1748; oct. 1750; oct. 1751; oct. 1753; nov. 1755; oct. 1757; oct. 1759; oct. 1761; oct. 1763; oct. 1765; oct. 1767; oct. 1769; oct. 1771; oct. 1773; oct. 1775; oct. 1777; sept. 1779; oct. 1781; sept. 1783; sept. 1787). Jugements sur quelques ouvrages nouveaux (1745, t. IX, p. 203-212). Année littéraire (1761, t. VI, p. 3; 1763, t. VI, p. 145-172; 1767, t. VI, p. 73-114; 1769, t. V, p. 289-324; 1771, t. V, p. 289; 1773, t. V, p. 101-128; 1781, t. VII, p. 217-245; 1783, t. VI, p. 212-266; 1787, t. VI, p. 289-316). Journal encyclopédique (sept. -oct. 1761). Journal des beaux-arts et des sciences (oct. 1769; oct. 1771). Annonces et affiches de Paris (sept. 1775).

Historique

L'Explication des peintures, sculptures et autres ouvrages de Messieurs de l'Académie royale parut dans le cadre des expositions qui eurent lieu pendant les règnes de Louis XV et de Louis XVI dans les Salons du Louvre. Sous Louis XV, il y eut 26 expositions, de 1725 à 1773, et 23 livrets; sous Louis XVI, 9 expositions, de 1775 à 1791, et 9 livrets.

Au départ, ce catalogue des ouvrages effectués par les membres de l’Académie royale de peinture et de sculpture décrivent brièvement chaque œuvre dans l'ordre d'entrée au Salon (sur la corniche, 1er rang, 2e rang, dans l'encoignure, etc.). A partir de 1738 et jusqu'en 1791, le livret fut classé par numéros: «on a jugé à propos d'y énoncer des numéros qui se rapportent exactement à chaque sujet, lesquels sans être de suite se pourront trouver aisément» (Avertissement).

Le livret fut d'abord l'œuvre du concierge de l'Académie. C'est dans l'Explication de 1738 que figure pour la première fois le nom du rédacteur du livret: il se nomme Jean-Baptiste Reydellet, receveur et concierge de l'Académie. Le rédacteur le plus célèbre de ce catalogue fut sans nul doute Cochin, qui occupait en même temps les fonctions de secrétaire de l'Académie. Ensuite, il y eut Antoine Renou, également secrétaire.

Les livrets des expositions se vendaient bien; l'entrée du Salon était gratuite.

L'Explication des peintures, sculptures et autres ouvrages de Messieurs de l'Académie royale continua à paraître pendant la Révolution. A partir de 1795, les exposants sont divisés par catégories: peintres, sculpteurs, architectes et graveurs, et ils sont classés dans chaque division par ordre alphabétique.

Entre 1791 et 1799, il y eut sept expositions et sept livrets. Les livrets continuent à paraître jusqu'en 1926 avec différents titres: en 1791, Ouvrages de peinture, sculpture et architecture; en 1793, Description des ouvrages de peinture, sculpture, architecture; de 1902 à 1914, Salon fondé en 1673 [...] Exposition officielle; et à partir de 1920, Société des artistes français [...] le Salon.

Titre indexé

EXPLICATION DES PEINTURES, SCULPTURES ET AUTRES OUVRAGES *

Date indexée

1737
1738
1739
1740
1741
1742
1743
1744
1745
1746
1747
1748
1749
1750
1751
1752
1753
1754
1755
1756
1757
1758
1759
1760
1761
1762
1763
1764
1765
1766
1767
1768
1769
1770
1771
1772
1773
1774
1775
1776
1777
1778
1779
1780
1781
1782
1783
1784
1785
1786
1787
1788
1789

LE COURRIER VÉRITABLE 3

0325
1634

Titre(s)

Le Courrier véritable de tout ce qui s'est nouvellement passé de part et d'autre, au siège de la Motte, depuis la prise de la contrescarpe et des fortifications de la dite ville.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un numéro, juin 1634.

Description de la collection

Un seul numéro de 15 p., 100 x 160, in-8°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, P. Mettayer imprimeur ordinaire du Roi.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu réel : siège de la Motte par l'armée du Roi sous la direction du maréchal de La Force, le lundi 19 juin 1634 ; condition des assiégés.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 8°Lb36 3003.

Titre indexé

COURRIER VÉRITABLE 3

Date indexée

1634

LE COURRIER VÉRITABLE 2

0324
1633

Titre(s)

Le Courrier véritable, arrivé en poste.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un numéro, 17 novembre 1632 – 10 janvier 1633.

Description de la collection

Un seul numéro, 7 p., 150 x 210, in-4°, avec un poème intitulé «La Boutique des Perroquets aux curieux» (p. 6-7).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

S.l. «On les vend à l'enseigne du divertissement nocturne, rue du mauvais passage».

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: nouvelles stupéfiantes de Constantinople, Venise, Rome, «on a promis abolition de tous crimes à tous bandits après qu'ils seront pendus...», Naples, Amsterdam, Lisbonne, «je vous enverrai par le premier courrier la Relation merveilleuse des voyages de Com Pedro Ruys de Villandras Montessana, lequel a trouvé 3 mondes...», Paris, Leipzig, Autun, Beaune, Dijon.

Contenu réel: parodie de la Gazette.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 4° Lc2 12.

Bibliographie

Bourgeois et André, Sources de l'histoire de France, t. IV, p. 28.

Titre indexé

COURRIER VÉRITABLE 2

Date indexée

1633

LE COURRIER VÉRITABLE 1

0323
1632

Titre(s)

Le Courrier Véritable.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un numéro, 7 avril 1632 – 26 avril 1632.

Description de la collection

Un seul numéro de 4 p., 150 x 215, in-4°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

S.l., «Du bureau des postes établi pour les nouvelles hétérogènes, le dernier jour d'avril 1632».

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé : «nouvelles hétérogènes» ; contenu réel : parodie de la Gazette.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 4° Lc2 II.

Bibliographie

B.H.C.p. 12.

Titre indexé

COURRIER VÉRITABLE 1

Date indexée

1632

COURRIER SOUTERRAIN

0320
1649

Titre(s)

Le Courrier souterrain apportant les nouvelles de ce qu'il a vu de plus considérable pendant son séjour au pays bas de l'autre monde.

Second titre: Le Courrier souterrain arrivé des Champs Elysées.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un numéro, 1649, avec permission.

Description de la collection

Un seul numéro, 12 p., 155 x 160, in-4°.

Gravure représentant une femme sur un char tiré par deux anges, avec l'inscription IVLI.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«Paris, chez la Veuve Musnier, au Mont Saint Hilaire, en la cour d'Albret».

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: «récit de ce qu'il a remarqué de plus considérable chez Pluton en trois jours seulement de séjour qu'on lui permit d'y faire».

Contenu réel: mazarinade.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 4°Lb37 971: 1649.

Bibliographie

B.H.C., p. 16. – Bourgeois et André, Les Sources de l'histoire de France, Paris, Picard, 1924, t. IV, p. 28. – Moreau, n° 835.

Titre indexé

COURRIER SOUTERRAIN

Date indexée

1649