N° 0032

ANNONCES ET AVIS DIVERS [DE LAUSANNE] (1762)

Titre(s)

Annonces et Avis divers.

Devenu ensuite: Feuille d'Avis, puis en 1799: Feuille d'Avis de Lausanne,puis dès le 10 avril 1972: 24 heures. Dure encore.

Les numéros des années 1762-1764 sont les seuls à porter le titre, apparemment initial, d'Annonces et Avis divers. Le premier numéro que l'on connaisse avec le titre de Feuille d'avis est celui du 14 décembre 1779. Dans l'intervalle, les rares numéros retrouvés (années 1766-1771) n'ont point de vrai titre et ne portent que leur numérotation et leur sous-titre de «feuille périodique».

Le premier numéro où l'on trouve le durable titre de Feuille d'avis de Lausanne est celui du 21 janvier 17991, mais ce nouvel intitulé pourrait bien avoir été introduit dès 1798, année de bouleversement politique dont on ne conserve malheureusement aucune feuille.

Nota-bene dans la suite de la présente notice, on ne prend en considération que les années 1762 à 1789 de cette feuille.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Le premier numéro a dû paraître le mardi 29 juin 17622.

«Permission de Leurs Excellences» de Berne, accordée à David Duret le 8 décembre 1762 jusqu'à fin 1765 moyennant une indemnité annuelle de 4 couronnes à Sigmund Wagner, directeur du Bureau d'avis de Berne et titulaire du privilège exclusif du Bernisches Avis-Blättlein3.

Privilèges exclusifs et successifs, d'une durée de dix ans chacun, accordés à David Duret par le Petit Conseil de Berne: A) le 24 décembre 1765, moyennant censure préalable et même indemnité à Sigmund Wagner; B) le 30 janvier 1775 (pour prendre effet le 27 décembre suivant), aux mêmes conditions, mais avec limite restreinte à la ville et au bailliage de Lausanne; C) le 19 novembre 1784, aux mêmes conditions et avec la même limite, David Duret ayant fait associer son fils aîné Daniel à ce troisième privilège; D) le 23 juillet 1794, aux mêmes conditions, ce dernier privilège n'étant accordé pourtant qu'à David Duret lui-même «et en cas de vie seulement4».

Aucun prospectus connu. Périodicité hebdomadaire (jusqu'à fin 1850). La feuille paraît tous les mardis. Les numéros, exactement datés, sont numérotés à l'année.

Description de la collection

Les Annonces et avis divers ont paru sur 4 p., 180 x 235, in-4° (exceptionnellement 8) avec pagination suivie à l'année. Le dernier numéro que l'on connaisse dans cette présentation est celui du 26 février 1771.

La Feuille d'avis a paru en règle générale sur 2 p. de format in-folio, sans aucune pagination, mais avec la même numérotation annuelle; 235 x 370. Le premier numéro que l'on connaisse sous cette nouvelle forme est celui du 14 décembre 1779.

On ignore donc à quelle date exactement entre 1771 et 1779 s'est produit le changement de format, qui a dû coïncider sans doute avec le changement de nom. Une hypothèse serait que cette mutation ait eu lieu en 1775, au moment du renouvellement du privilège.

On ne trouve ni devise ni illustration dans les numéros conservés.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

L'adresse figure en tête des numéros et elle est généralement libellée ainsi: «A Lausanne chez Duret».

Il est avéré que David Duret n'a jamais possédé de presse typographique. Les indices rassemblés par l'historien Louis Junod5 lui ont fait supposer qu'Abram-Louis Tarin avait été «le seul imprimeur de la Feuille d'avis pendant toute la période bernoise de ce journal». Nombreux sont en effet les numéros qui portent au bas de leur dernière page: «De l'Imprimerie d'Abram Louis Tarin». Néanmoins, les feuilles des 2 et 9 mai 1769, découvertes par Jean-Pierre Chuard6 postérieurement à la publication de Louis Junod, sont signées: «De l'Imprimerie de J. Pierre Heubach et Comp.»7.

L'abonnement annuel coûtait d'abord 4 francs ou £ de Suisse. Dès le 1er juillet 1763, il fut ramené à 3 £ et resta ensuite inchangé jusqu'en 17968. Le prix du numéro était d'un batz.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Le fondateur et premier directeur (pendant 40 ans) de la Feuille d'avis de Lausanne est le Vaudois David Duret (1733-1803), d'Etagnières9. Il n'y a point d'auteur à proprement parler, puisqu'il s'agit d'une feuille d'annonces.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Le contenu est essentiellement fait de petites annonces, qui sont distribuées sous les rubriques suivantes: «Ventes; Annonces et avis divers; Emplacements à vendre; Emplacements à louer; Conditions demandées; Conditions offertes; Effets perdus; Effets trouvés; Effets volés; Repourvue des cures; Bénéfiches d'inventaire; Discutions10; Avis aux créanciers». S'y ajoutent parfois des annonces d'intérêt général, comme celles de la Société économique de Berne11. Chaque numéro s'achève par une série de tabelles donnant le «prix des denrées» à Lausanne, Morges, Vevey, Orbe, Moudon ou Yverdon12, ainsi que le «cours du change de Genève».

Aucune table des noms ni des matières n'apparaît dans les numéros retrouvés.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Voici le répertoire chronologique des numéros aujourd'hui connus, tels qu'ils sont conservés soit à la bibliothèque des Cèdres à Lausanne, sous la cote Hist. 4151 (Cèdres), soit aux Archives cantonales vaudoises (A.C.V.), soit parmi les manuscrits de la Société économique de Berne, à la Burgerbibliothek de Berne (B.B.B.), soit au siège du quotidien vaudois 24 heures (24 H.): 1763: 4 et 18 janv., 15 et 22 févr., 21 juin (Cèdres), 11 janv. (A.C.V., Bb 25/16)13, 1er mars et 5 juil. (A.C.V., Bb 25/28); 1764: 19 juin14; 1766: 10 juin (B.B.B., Mss Oekonom. Gesell. in-4° 24/88); 1767: 27 janv. (A.C.V.)15, 9, 23 et 30 juin (B.B.B., ms. Oekonom. Gesell. in-4° 25/38), 14 juil. (A.C.V., P Molin 238); 1769: 25 avril, 2 et 9 mai (B.B.B., ms. Oekonom. Gesell. in-4° 26/65-67) 1771: 26 févr. (24 H.); 1779: 14 déc. (24 H.); 1782: 9 juil.-31 déc. (24 H.); 1783: 7 janv.-30 déc, année complète (24 H.); 1784: 6 janv.-28 déc, sauf 24févr. (24H.), 27 janv. et 30 mars (A.C.V.); 1785: 4 janv.-5 avril (24 H.), 10 et 24 mai (A.C.V.), 8 nov. (24 H.); 1786: 31 janv. et 21 mars (24 H.), 16 mai (A.C.V.), 6 juin-26 déc. (24 H.); 1787: 2 janv.-25 déc, année complète (24 H.); 1788: 1er janv.-30 déc., année complète (24 H.), 25 nov. (A.C.V.); 1789: 6 janv.-29 déc, sauf 27 janv. (24 H.), 10 oct. et 8 déc. (A.C.V.).

Bibliographie

Le numéro du mardi 1er mars 1763 a été réimprimé à part avant 190716 peut-être pour les 125 ans de la Feuille d'avis; celui du mardi 19 juin 1764 l'a été dans le Supplément à la Feuille d'avis de Lausanne du 21 juin 1864.

La notice de Fritz Blaser, Bibliographie der Schweizer PresseBasel, Birkhäuser, 1956, t. I, p. 42, ainsi que les travaux précédents qui y sont cités se trouve aujourd'hui largement dépassés par la grande étude de Louis Junod, «La Feuille d'avis de Lausanne, ses origines et son histoire», dans Deux cents ans de vie et d'histoire vaudoises, la «Feuille d'avis de Lausanne», 1762-1962, Lausanne, Payot, 1962 (Bibliothèque historique vaudoise, t. XXXIII), p. 9-74, dont un résumé avait paru avant dans la Feuille d'avis de Lausanne du mercredi 27 juin 1962.

Notes

1. Conservé aux Archives cantonales vaudoises, dont la collection ne comporte que ce seul numéro entre ceux du 8 décembre 1796 et du 5 juillet 1803.

2. La feuille du 7 décembre 1762 est intitulée «XXIVe feuille périodique».

3. Il ne faut pas oublier que le Pays de Vaud, conquis par Berne sur la Savoie en 1536, est demeuré possession bernoise jusqu'en 1798. Les avatars du compromis négocié entre Wagner et Duret en 1762-1763 sont retracés en détail par Louis Junod, op. cit.,p. 21-26.

4. Sur les motivations et modalités de ces divers privilèges, voir Louis Junod, op. cit., p. 27-41.

5. Op. cit., p. 42-44.

6. Voir J.-P. Chuard, «David Duret et la Société économique de Berne», Revue historique vaudoise,LXXV, 85-90.

7. Sur cette maison, voir Madeleine Bovard-Schmidt, «Jean-Pierre Heubach, un imprimeur lausannois du XVIIIe siècle», Revue historique vaudoise, LXXIV, 1-56.

8. Selon les déclarations de David Duret lui-même (voir Louis Junod, op. cit.,p. 40-41).

9. La biographie de David Duret et la généalogie de sa famille ont été retracées par Louis Junod dans deux chapitres fouillés de son étude op. cit.,p. 16-20 et p. 50-56).

10. Au sens de «faillites» (voir W. Pierre Humbert, Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse romand,Neuchâtel, Victor Attinger, 1926, p. 194).

11. Voir l'art, cité de J.-P. Chuard (ci-dessus, note 6).

12. Dans les numéros des premières années, ces tabelles ne donnent que le prix de vente «des bleds, pain et vin» ainsi que la taxe de la viande, à Lausanne même. Il s'y ajoute une curieuse table du «nombre des pintes de chaque rue» (40 au total, le 1er mars 1763).

13. La première page de ce premier numéro alors connu a été reproduite en fac-similé par Paul Allenspach, Les Origines de la «Feuille d'avis de Lausanne», Lausanne, P. Allenspach, 1904, p. 4 ; et par Louis Junod, d'abord dans la Feuille d'avis de Lausanne du 27 juin 1962, p. 3, puis dans sa grande étude, op. cit.,pl. 3.

14. Ce numéro a été réimprimé dans le Supplément de la Feuille d'avis de Lausanne du 21 juin 1864. Il appartenait alors à l'éditeur J. Allenspach, mais nous n'avons pas réussi à la retrouver au siège de 24 heures.

15. La première page de ce numéro a été reproduite en fac-similé par Louis Junod dans la Feuille d'avis de Lausanne du 27 juin 1962, p. 5.

16. Un exemplaire à la B.C.U. Lausanne, ms. IS 1999, carton II, à la date.

Auteur

Jean-Daniel CANDAUX

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH