N° 0036

AFFICHES DE MARSEILLE (1760-1780)

Titre(s)

Annonces, affiches et avis divers ou Feuille hebdomadaire pour la ville de Marseille (selon Billioud).

Les numéros conservés aux A.M. de Marseille (1771, 1772 et 1780) portent le titre: Annonces, affiches et avis divers & Nouvelles maritimes pour la ville de Marseille.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

«Feuille hebdomadaire» publiée, selon R. Gérard (p. 8) et J. Billioud (p. 113), du 10 avril 1760 au 28 décembre 1780. Le fonds 397 des A.M. de Marseille conserve les feuilles IX (jeudi 18 févr. 1771), XXXIV (jeudi 20 avril 1772) et LII («dernière feuille hebdomadaire du Jeudi 28 décembre 1780»).

Description de la collection

Cahiers de 8 p. in-4°, 150 x 220. Billioud a pu voir aux A.M. de Marseille (fonds 397) un recueil de 44 numéros, du 10 avril 1760 au 29 octobre 1761, ainsi que les trois feuilles précitées.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«Chez Jean Mossy Imprimeur du Roi, de la Marine et Libraire au coin du Parc, près du Port de Marseille».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Journal fondé, selon R. Gérard (p. 8), par D***, avocat, directeur de la feuille hebdomadaire de Toulouse: s'agirait-il de DONAT? Joseph PARIS DE LESPINARD lui succède en 1768, mais abandonne presque aussitôt les Affiches de Marseille pour créer les Annonces, affiches, avis divers d'Aix (Billioud, p. 116).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Un Prospectus indique suffisamment le contenu de ces feuilles: «Annonces, affiches et avis divers pour la ville de Marseille. Ces affiches contiennent les ventes des maisons et autres capitaux; les annonces des maisons et campagnes à louer; les demandes faites par des particuliers pour se placer, ou pour trouver certaines choses qui leur sont nécessaires; les avis pour faire connaître les talents, ou pour faire connaître ce que l'on vend, ou ce qu'il importe de faire connaître; les livres nouveaux; quand on a de l'espace, on y met quelques morceaux de poésie, ou une Enygme, ou un Logogriphe; l'arrivée des vaisseaux dans le Port et les marchandises qu'ils apportent; les Navires sous charge et leurs destinations et les cours des ch[anges]. On sait qu'elle est assez diversifiée: elle paraît régulièrement tous les jeudis et coûte rendue aux maisons dans la [province] par an et pour toute la France par la poste 9 [livres]» (entre crochets, les lacunes du texte sur les bords déchirés du Prospectus).

Table dactylographiée des articles des années 1760-1761 dans le fonds XXIX des A.D. de Marseille.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

A.M. Marseille, fonds 397.

Bibliographie

Billioud J., Le Livre en Provence du XVIe au XVIIIe siècle, Marseille, Imprimerie Saint-Victor, 1962, p. 113-116. – Gérard R., Un journal de province sous la Révolution, le Journal de Marseille de Ferréol Beaugeard (1781-1797), Paris, Société des Etudes Robespierristes, 1964.

Auteur

Henri COULET

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH