ANNALES DE LA COUR ET DE PARIS *

Numéro

0110

Titre(s)

Annales de la Cour et de Paris pour les Années 1697 et 1698.

1701

Titre indexé

ANNALES DE LA COUR ET DE PARIS *

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un seul volume, publié en 1701, sans privilège. Dans l'Avis au lecteur, l'auteur annonce: «On continuera de donner cet ouvrage, parce qu'on est persuadé qu'il sera agréable au Public». En fait, ces Annales se limitent aux années 1697 et 1698, et ne feront l'objet que d'une seule livraison, en 1701.

Description de la collection

La première édition offre deux tomes en un seul volume de 689 p., plus 20 p. de table, in-12.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Pour la première édition: «A Cologne, chez Pierre Marteau».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Gatien de COURTILZ DE SANDRAS.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Rubriques: nouvelles politiques, militaires, administratives, religieuses, mondaines et simples faits divers. Centres d'intérêt: ce livre constitue d'abord un document historique, intéressant surtout pour nous dans le domaine social et dans le domaine moral. Sur le plan critique, ce sont les hommes qui sont visés, non les institutions. L'ouvrage est de caractère plus satirique que politique: de grandes familles sont mises en cause par des nouvelles à scandale. Enfin Courtilz raconte de nombreuses anecdotes, vraies ou inventées, récentes et anciennes.

Historique

On peut se procurer cet ouvrage à la librairie Sainte-Marie, à Moissac (éd. d'Amsterdam de 1706, reproduite en 1975). Compte rendu de J. Bernard dans les Nouvelles de la République des lettres de septembre 1701; mention dans une lettre de Bayle à Dubos, du 27 février 1702 (voir R.H.L.F., 1913, p. 438).

Mentions dans Lelong («Cet auteur promettait une suite qu'il n'a pas donnée»), Nicéron, Leber (Catalogue, n° 4508), Bourgeois et André (Les Sources de l'Histoire de France, 3e partie, t. 4, p. 353). – Woodbridge, Gatien de Courtilz, sieur du Verger, Baltimore et Paris, 1925. – Lombard J., Courtilz de Sandras et la crise du roman à la fin du Grand Siècle, Paris, PUF, 1980, p. 141-144. 332-335. 477.

Poussé par le démon du journalisme, Courtilz de Sandras, qui a fondé le Mercure historique et politique à La Haye en novembre 1683, et l'a rédigé jusqu'en avril 1693, date de son entrée à la Bastille, tente de lancer, de sa prison, un nouveau journal, l'Elite des nouvelles de toutes les cours de l'Europe, mais l'entreprise tourne court et ne donne lieu qu'à une seule publication en 1698. A en juger par le mode de composition, proche de celui de ce dernier ouvrage, c'est sans doute vers la même époque et dans les mêmes conditions qu'il commence les Annales de la Cour et de Paris. L'Avis au lecteur montre qu'il comptait en faire également un journal. Mais à la Bastille il rencontre les mêmes difficultés que pour l'Elite des Nouvelles, et une fois libéré, en mars 1699, il sera pris par d'autres tâches. Il se limite alors aux années 1697 et 1698, et en 1701, il publie son ouvrage, qui se réduit à une sorte de pamphlet.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Cet ouvrage n'est pas rare. Il se trouve dans une quinzaine de bibliothèques municipales de province, et la B.N. le possède dans sept de ses différentes éditions. Voir en particulier 8° Lb37 4119 A (1701), B (1702), C (1702, Amsterdam), D (1703), E (1706), G (1711).

Bibliographie

Rééditions. Cologne, P. Marteau: 1701 (1 vol.), 1701 (2 vol.), 1702, 1708, 1711, 1739. Amsterdam, Pierre Brunel: 1702, 1703, 1706. Rouen: 1703. La Haye: 1703 (trad. hollandaise).

Auteur

Date indexée

1701