LE BABILLARD 2

Numéro

0138

Titre(s)

Le Babillard, ouvrage périodique dans un genre nouveau.

Continué par Calypso ou les Babillards en 1784.

1778
1779

Titre indexé

BABILLARD 2

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

5 janvier 1778 – 30 avril 1779, 4 vol. («un article extraordinaire» du 22 sept. 1779). Privilège : 20 janvier 1778. Prospectus : 5 janvier 1778.

Périodicité annoncée : tous les dix jours, puis tous les cinq jours.

Datation : t. I: 5 janv. – 30 avril 1778 ; t. II : 5 mai – 30 août 1778 ; t. III : 5 sept. – 25 déc. 1778 ; t. IV : 5 janv. – 27 sept. 1779.

Description de la collection

95 numéros. T. I : 400 p. ; t. II : 384 p. ; t. III : 368 p. ; t. IV : 384 p. Cahiers de 16 p., 122 x 194 (ou 125 x 198 selon les coll.), in-8°.

Devise : Dicere, dicere et dicere. Puis une devise nouvelle d'un auteur ancien à chaque numéro. T. III : quelques culs-de-lampe.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris. Lacombe, libraire, rue de Tournon près du Luxembourg. Puis : Bastien, Esprit, Lesclapart à Paris ; Le Boucher à Rouen ; Fantin à Dijon (1er janv. 1779).

Imprimeur : L. Jorry, rue de la Huchette, 1778. Chez Lacombe, libraire, chez J.F. Bastien, libraire, rue du petit Lion, fg Saint-Germain, 24 £ franco de port, Paris ; 30 £ pour la province. Puis (15 mai 1778) chez le chevalier Rutlidge, rue des Noyers, maison de M. Bernard, marchand-orfèvre près de Saint-Yves. Des scellés sont placés chez Lacombe : voir Avis en fin du n°  XXXVIII du 10 juil. 1778, t. II, p. 223-224, et n°  LI, 15 sept. 1778, t. III, p. 48. Le 15 déc. 1778, n°  LXVIII, p. 320 : M. Belle et chez l'auteur.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Jean-Jacques RUTLIDGE (dit James), chevalier baronnet.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé : Tout sur tout ; «Ouvrage littéraire, politique et moral».

Contenu réel : contes, bavardages sur les nouvelles littéraires, nouveautés des théâtres (une fois par mois) à partir de janvier 1779, lettres d'un (pseudo-) voyageur anglais en France, guerre d'Amérique, dissertations politiques, économiques, scientifiques, d'esthétique théâtrale, de linguistique.

Centres d'intérêt : Opéra, Comédie-Française, bals, théâtres de société, théâtre anglais et français ; commerce extérieur ; politique de la France et de l'Angleterre, surtout par rapport à l'Amérique ; économie politique.

Auteurs étudiés : Gluck, Cailhava, Rousseau, Voltaire, La Harpe, Parmentier, Addison, Shakespeare, Steele.

Tables : fin du t. I, 1778 : p. 369-386. A signaler p. 381 du t. IV un «article extraordinaire du 27 septembre» (1779), 4 violentes pages contre Le Vacher de Chamois.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 8° Lc2 89 (4 vol.) ; B.H.V.P., 17378 (4 vol.) ; Ars., 8° H 26222. A la B.H.V.P. et à l'Ars. en plus des incomplets.

Bibliographie

B.H.C.p. 56 ; H.G.P., t. I, p. 254. – Couperus. – Gallois, Histoire des journaux et des journalistes de la Révolution française, 1845, 2 vol. – Dictionary of national biography, Londres, 1897 (avec des erreurs). – Las Vergnas R., Le chevalier Rutlidge, Paris, Champion, 1932. – Peyronnet P., «Les Comédiens ou le Foyer» de J.J. Rutlidge, thèse dact., Paris, 1989.

Date indexée

1778
1779