N° 0205

CENT QUESTIONS ET RÉPONSES (1704)

Titre(s)

Cent questions et réponses sur différents sujets.

La page de faux-titre indique: Mille questions et réponses sur différents sujets.

Il est à noter que le privilège mentionne comme titre: Histoire critique des personnes les plus remarquables de tous les siècles, avec des questions et des réponses. Les Cent questions seraient ainsi la suite de l'Histoire critique des personnes les plus remarquables.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier – août 1704. Mensuel. 12 livraisons par an. Deux volumes.

Date du privilège: 10 juin 1699. Approbation de Fontenelle pour le n° de juin 1704: 28 août 1703.

Description de la collection

Deux volumes: t. I, janv. – avril 1704; t. II, mai-août 1704 (voir F.L., I, p. 415).

Nombre de pages par livraison: variable (de 80 à 123 p.). 78 x 148, in-8°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Urbain Coustelier, rue Saint-Jacques, au Cœur bon et à Saint-Joseph.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Auteur: abbé Laurent BORDELON.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Les Cent questions sont présentées par l'abbé Bordelon comme un «projet d'érudition» (Avis, janv. 1704, n.p.). Ce périodique se veut le lieu d'un jeu de questions et de réponses entre le «public» et l'auteur. Bref, il s'agit d'un «utile et agréable commerce de littérature» que Bordelon veut amorcer entre les lecteurs et lui. Bordelon entend traiter «avec beaucoup de variété et le plus succinctement qu'il sera possible des matières les plus curieuses de l'Histoire, de la Morale, de la Physique, de l'Éloquence, de la Poésie et de tout ce qu'il y a d'agréable dans les Belles Lettres [...]».

Principaux centres d'intérêt: histoire, philosophie, religion, érudition religieuse, morale, histoire du droit, médecine, littérature, histoire naturelle.

Principaux auteurs étudiés: janvier 1704: La Mothe Le Vayer, p. 44-47; Racan, p. 91-92; saint Thomas, p. 116; févr. 1704: Aristote, p. 98; Ramus, p. 115-117; mars 1704: Jodelle, p. 10-11; Euripide, p. 23-24; Roman de la Rose, p. 42-43; Sophocle, p. 56; Perrault, p. 57; Vaugelas, p. 66-70; Malherbe, p. 73-76; Charron, p. 78-81; Pomponace, p. 82; avril 1704: Properce, p. 11-12; Hésiode, p. 56; Philon le juif, p. 61; mai 1704: Benserade, p. 7; saint Augustin, p. 19; Socrate, p. 29; R. Garnier, p. 40-41; Corneille, p. 44; Euripide, p. 69-70; Rabelais, p. 78-78 et p. 84-85; abbé de Belle-garde, p. 80-81; juin 1704: Voiture, p. 3-4; Bouhours, p. 4-5; Scaliger, p. 91-92; Horace, p. 103-104; juil. 1704: Lucain, p. 53-55; Marot, p. 60-68; août 1704: Homère, p. 59-64.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Ars., 8°B 33988 (1-2) (ex. apparemment complet); B.N., Z 23323 (févr. 1704, ex. du Couvent de Pontoise), R 29601 (juin 1704).

Bibliographie

La Harpe J. de, «L'abbé Bordelon», University of California publications in Modem Philology, 1942, n° 2, t. XXVI, p. 163 et suiv.

Historique

Les Cents questions, dédiées au marquis de Brézé, grand maître des Cérémonies de France, se distinguent par cette particularité que les lecteurs peuvent en principe intervenir dans la rédaction du périodique en répondant aux questions que leur pose l'abbé Bordelon et en posant des questions à l'auteur. Cependant ce dialogue s'est rapidement fait à sens unique: les lecteurs ne répondent guère aux questions que leur soumet Bordelon. Il s'en plaint dans le numéro de mai 1704: «On lui [à l'auteur] fait plus volontiers des questions à répondre que des réponses à celles qu'il propose» (Avis, n.p.).

Finalement, le succès mitigé que rencontrent les Cent questions ne répond pas à l'attente de l'auteur. Il interrompt la publication de son journal, pour en modifier moins l'esprit que la périodicité: ainsi «de six mois en six mois», «comme le public marque le souhaiter», l'abbé Bordelon espère publier «des volumes qui contiendront chacun Cinq cents Questions à commencer par le mois de janvier prochain» (numéro d'août 1704). Ce nouveau projet ne verra jamais le jour.

Auteur

Hervé GUÉNOT

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH