LA CLEF DU CABINET DES PRINCES

Numéro

0214

Titre(s)

La Clef du Cabinet des princes de l'Europe, Ou Recueil Historique & Politique sur les matières du tems.

Devient en 1707 : Journal historique sur les matières du tems. «Contenant aussi quelques Nouvelles de Littérature, et autres remarques curieuses».

En 1713, 2 tomes supplémentaires : Supplément de la Clef ou Journal historique sur les matières (voir ce titre).

Redevient en 1717 Clef du Cabinet des Princes.

Continué en 1773 par le Journal historique et littéraire.

Souvent appelé Journal de Verdun, mais en confondant la Clef éditée au Luxembourg par A. Chevalier et la Suite de la Clef publiée à Paris par C. Jordan.

1704
1773

Titre indexé

CLEF DU CABINET DES PRINCES

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Juillet 1704 – juin 1773. Revue mensuelle.

Dates des privilèges : 1706, privilège royal de France pour Claude Jordan ; 10 février 1716, privilège impérial de Charles VI à André Chevalier pour la Clef  1747, privilège impérial de Marie-Thérèse aux héritiers d'André Chevalier pour l'impression de la Clef;27 octobre 1768, privilège impérial de Marie-Thérèse aux héritiers d'André Chevalier pour l'impression du Journal historique et littéraire. Les livraisons sont réunies en 2 volumes annuels ; au total, 138 volumes.

Description de la collection

Chaque volume bimestriel rassemble 6 livraisons de 60 à 70 p. et compte de 360 à 420 p. Format petit in-8°, 100 x 160.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«Imprimé chez Jacques le Sincère, à l'Enseigne de la Vérité» [à Luxembourg, chez André Chevalier] ; puis successivement «A Verdun, Chez Claude Muguet, Marchand Libraire» [Luxembourg] ; «A Verdun, Chez la Veuve de Claude Muguet, Marchand Libraire» ; «A Luxembourg. Chez André Chevalier, Imprimeur et Marchand Libraire» ; «A Verdun, Chez Claude Vigneulle, Marchand Libraire» ; «A Luxembourg, Chez l'Héritière d'André Chevalier» ; «A Luxembourg, Chez les Héritiers d'André Chevalier, vivant Imprimeur de Sa Maj. l'Impératrice la Reine Apostolique». En dépit de ces nombreuses adresses, le journal fut toujours imprimé à Luxembourg.

Imprimeurs : André Chevalier de 1704 à 1747 ; sa veuve et ses héritiers de 1747 à 773.

Abonnés : en 1706, la Clef affirme tirer à 5 ou 6000 par mois ; le Journal historique de Feller cite le chiffre de 2500 abonnés. Si l'on considère le nombre considérable de collections complètes ou partielles que van der Vekene a retrouvées un peu partout en Europe, ces chiffres ne doivent pas nous étonner.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Fondateurs : Claude JORDAN et André CHEVALIER. Directeurs successifs : Claude Jordan (1704-1716), Pierre BOURGEOIS (1730-1760 ?) ; François-Xavier de FELLER (1760 ?-1773).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Journal d'information générale, La Clef n'a pas de plan tout à fait défini, même si en général, elle donne les nouvelles dans l'ordre des grandes nations (France, Espagne, Italie, Allemagne et Hongrie, Pologne et États du Nord, Grande-Bretagne, Hollande et Pays-Bas, etc.). En janvier, l'article premier est consacré à la «Récapitulation des événements considérables de l'Europe» durant l'année précédente. Il arrive que l'article premier soit consacré aux «matières de littérature» et «autres curiosités» (févr. 1717).

Historique

En juillet 1704 parut le premier numéro de La Clef du cabinet des princes de l'Europe, «imprimé chez Jacques le Sincère à l'Enseigne de la Vérité». Ce pseudonyme désignait certainement André Chevalier, qui précise, dans un avis au public de mai 1717 : «invitation aux savants d'envoyer leurs articles à André Chevalier, Imprimeur et Marchand-Libraire à Luxembourg, chez qui ce journal s'est toujours imprimé, et où il s'imprime encore actuellement ; on trouve chez lui le fonds de cet ouvrage, qui a commencé en juillet 1704». Le 1er septembre 1705, Chevalier passe un contrat avec Claude Jordan, rédacteur à Bar-le-Duc, pour une livraison mensuelle payée 50 £. Compte tenu de son privilège royal, Jordan obtiendra 87,5 £ en 1707, époque où La Clef change de titre et devient Journal historique.

En 1714, Jordan et Chevalier se séparent. Le premier publie à Paris la Suite de la Clef, à partir de 1717 ; elle paraîtra, sous différents rédacteurs, jusqu'en 1776. Chevalier continue de faire paraître La Clef jusqu'en 1773, époque où, sous la direction de Feller, elle change de titre. Le différend entre Jordan et Chevalier est tellement évident que l'on ne peut plus croire à l'existence d'un journal unique. Chevalier écrit dans le numéro de mai 1717 : «On cherche aussi à apaiser la mauvaise humeur du Sieur Jordan, soi-disant auteur de la Suite du Journal historique, qui s'imprime à Paris, puisque le Sieur André, Imprimeur à Luxembourg, fait travailler à cet ouvrage, par une nouvelle main ; on le prie de bien vouloir cesser ses invectives, et les longs et ennuyeux discours, s'il ne veut attirer des vérités désagréables ; il faut espérer qu'il prendra ce bon parti, qu'il ne fatiguera plus le public de ses plaintes, et qu'il cherchera matière ailleurs pour remplir son journal».

Après la mort d'André Chevalier en avril 1747, La Clef continue à être éditée chez sa veuve et plus tard chez ses héritiers. F.X. Feller, qui en avait déjà rédigé les articles religieux et littéraires depuis 1760, en prend la direction en janvier 1773. En juillet 1773, suite à la suppression de la Compagnie de Jésus par le pape Clément XIV, La Clef cesse de paraître, pour refaire surface un mois plus tard.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Collection étudiée : ex. de la B.N. Luxembourg ; nombreux ex. dans les bibliothèques de Belgique (B.R. Bruxelles, B.M. Anvers, Liège, Namur), d'Allemagne (Berlin, Dresden, Frankfurt, Freiburg, Halle, Stuttgart, etc.) et de France (B.N., Maz., B.M. Bordeaux, Besançon, Dijon, Rouen, Versailles, etc.). Voir Van der Vekene, p. 80.

Bibliographie

B.H.C., H.G.P., D.P. 2, art. «Chevalier» et «Jordan».

Blum M., Geschichtlicher Rückblick auf die im Grossherzogtum Luxembourg erschienenen Zeitungen und Zeitschriften, Luxembourg, 1899. – Etienne E. et Weber B., Die Luxemburger Presse, Luxemburg, 1928. – Grégoire P., Drucker, Gazet-tisten und Zensoren, 5 vol., Luxemburg, 1964-1966. — Kunnert J.P., André Chevalier et la «Clef du Cabinet des Princes de l'Europe» à Luxembourg, thèse dact., Sarrebruck, I979. — Kunnert J.P., De l'Imprimerie Chevalier en 1685 à BIS Banking Systems S.A. en 1989, Luxembourg, 1989. — Rausch K., Beiträge zur Geschichte und zum gegenwärtigen Stand des Buch-und Bibliothekswesens in Luxemburg, Cologne, 1971. — Ronsin A., Les Périodiques lorrains antérieurs à 1800, Nancy, 1964. — Sprunck A., «Une visite aux imprimeries et aux librairies luxembourgeoises du XVIIIe siècle», dans Les Cahiers luxembourgeois, Noël 1950, p. 167 et suiv. — Idem, «La première <Gazette> du Duché de Luxembourg», dans Annuaire de l'Institut archéologique du Luxembourg, 1961, p. 139 et suiv. — Van der Vekene E., Die Luxemburger Drucker und ihre Drucke bis zum Ende des 18. Jahrhunderts, Wiesbaden, 1968. — Wurth-Paquet F.X., «La Typographie luxembourgeoise», dans Publications de la section historique de l'Institut Grand-Ducal, 1850, p. 59 et suiv.

Date indexée

1704
1705
1706
1707
1708
1709
1710
1711
1712
1713
1714
1715
1716
1717
1718
1719
1720
1721
1722
1723
1724
1725
1726
1727
1728
1729
1730
1731
1732
1733
1734
1735
1736
1737
1738
1739
1740
1741
1742
1743
1744
1745
1746
1747
1748
1749
1750
1751
1752
1753
1754
1755
1756
1757
1758
1759
1760
1761
1762
1763
1764
1765
1766
1767
1768
1769
1770
1771
1772
1773