COURRIER EXTRAVAGANT

Numéro

0299

Titre(s)

Courrier extravagant apportant toutes sortes de nouvelles extravagantes, de toutes sortes de lieux, tant de France que des pays étrangers.

Titre indexé

COURRIER EXTRAVAGANT

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1649; un seul numéro; avec permission.

Description de la collection

Un numéro de 11 p. in-4°, 150 x 212

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Claude Huot, rue Saint-Jacques, proche des Jacobins, au pied de Biche.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: «nouvelles extravagantes», «mensonges». Contenu réel: mazarinade, libelle contre son Eminence; épigramme en latin.

Historique

L'auteur du Courrier extravagant annonce son courrier sous le signe du mensonge, de la «vérité estropiée» et du déguisement: «j'ai pris un manteau qui me déguise tout à fait, sous lequel je cacherai tant de nouvelles, et en si grande confusion qu'on n'en reconnaîtra pas une, et ma course sera si secrète qu'on n'y pourra pas découvrir une vérité» (p. 4).

Ce courrier contient des références non cachées au «grand Ministre d'état de France» responsable du malheur des Français et aux Mazarinistes qui louent et blâment le Cardinal.

Cet unique numéro du Courrier extravagant soulève en conclusion le problème intéressant du mensonge et de la vérité qui fascinera Diderot: «Voilà les courses de mon imagination; si vous les recevez de bon cœur, je mentirai la seconde fois bien mieux; il me faut pardonner pour la première fois. Si vous considérez attentivement ces mensonges, vous trouverez quelque chose de vraisemblable, et confesserez qu'on peut mentir en vérité» (p. 11).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 4°Lb37 1159.

Bibliographie

B.H.C.p. 16; H.G.P.p. 97. – Moreau, t. I, 249;

Date indexée

1649