N° 0358

L'ÉCHO DU PUBLIC (1740)

Titre(s)

L'Echo du public sur les ouvrages nouveaux, sur les spectacles, et sur les talens. Relation d'un Français à Mylord Duc de  ***. Tome Premier.

Juin – octobre 1740. Approbation de Crébillon du 2 juillet, permission de Marville du 3 (pour le Nombre I) ; rien pour les autres Nombres.

Périodicité annoncée : seize feuilles par tome. «On ne prend point de temps fixes pour donner ces feuilles» (Avertissement). Périodicité réelle : mensuelle pour le «Nombre» I ; bimestrielle ensuite.

Description de la collection

Trois numéros (ou Nombres) de 24 p. chacun. Nombre de pages du volume : 72 (pagination continue). Cahiers de 24 p. in-12, 100 x 179.

Devise : ... in fine loquendi / Ingenuit voces, auditaque verba reportat. Ovide, Met, Livre III.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris. Didot, veuve Pissot, Prault fils. Imprimeur : Veuve Delormel, rue du Foin, à l'Image Sainte-Geneviève. 4 s. le numéro.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Philippe BRIDARD DE LA GARDE.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Avertissement : «Projeté d'abord pour l'instruction particulière du seigneur auquel il est adressé [...] Cet ouvrage qui sera pour le temps un Miroir, où les Auteurs et les gens à talents pourront voir avec certitude l'image réelle de leur réputation, pourra devenir pour la postérité une collection d'annales, où seront conservées les variations de goût de ce Public.»

Nouvelles littéraires ; comptes rendus dramatiques. Articles intéressants : réflexions sur la pantomime (n°  3), Salon de 1740 (Chardin, La Tour) (n°  3). Principaux auteurs étudiés : Prévost, Voltaire, Saint-Foix.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z 47534.

Bibliographie

B.H.C, p. 58 ; D.P. 2, art. «La Garde» ; Cior 18, n°  13923 ; Barbier.

Palissot Ch., Nécrologe, 1768, p. 193-203 ; F.L., 1769, t. II, p. 66. Dubuisson, Lettres au marquis de Caumont, 1882, p. 637 (lettre du 24 avril 1740).

Historique

Très largement inspiré de la rubrique théâtrale du Mercure, dont La Garde fut plus tard le responsable, ce petit périodique porte un intérêt particulier aux acteurs, ce qui en fait la relative originalité. Mais cela aurait-il suffi à le faire durer ? On l'accusa d'une «trop grande liberté» (cité par D.P. 2) ; certainement pas dans le domaine littéraire ou des beaux-arts, où il exerce une critique modérée, relevée de quelques bonnes paroles un peu acides à l'égard de Prévost. Une déclaration vertueuse à propos d'un ouvrage obscène en fait la publicité par ricochet (p. 36-37, «2e partie de F... «: peut-être La Foutaise de Jéricho, 1740, B.N., Enfer 645). Cette habileté lui fut sans doute reprochée.

L'Echo du public de Romagnesi et Riccoboni fils représenté aux Italiens en mars 1741 n'est que... l'écho du titre de ce périodique. La Garde récidiva dès mai 1741 avec les Annales amusantes qui n'eurent pas plus de succès.

Auteur

François MOUREAU

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH