L'ÉCHO, JOURNAL DE MUSIQUE

Numéro

0359

Titre(s)

L'Echo, ou Journal de Musique française, italienne, contenant des Airs, Chansons, Brunettes, Duos tendres ou bachiques, Rondes, Vaudevilles, Contredanses et Menuets.

Titre indexé

ÉCHO, JOURNAL DE MUSIQUE

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

La collection comporte un volume, pour 1759; mais à la fin de l'année l'éditeur annonce, vu le succès, l'intention de poursuivre.

Paraît mensuellement, à la fin du mois.

Description de la collection

Un volume relié, 12 cahiers de 24 p., 185 x 240, in-4°.

Caractères italiques, papier épais. En frontispice, chaque mois, joueur de lyre dans un cadre fleuri.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

A Liège, chez B. Andrez, éditeur et graveur. A Paris, chez Lutton, commis au bureau du Mercure de France à Lyon chez M. de La Roche.

12 florins ou 15 tt. de France par année et 3 tt. de port pour les 12 recueils; 30 s. par recueil au détail.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Auteur inconnu. M. Bianchini, ci-devant premier violon du roi de Pologne, y fait par deux fois de la réclame pour des ouvrages de sa composition que l'on peut se procurer à l'adresse du journal.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Le journal publie paroles et musique. Outre les airs français, chaque livraison comporte au moins un air italien, parfois un air anglais ou allemand (avec les paroles originales) et se termine par une danse (menuet ou contredanse) souvent anglaise dont les figures sont expliquées.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Grenoble, D 346.

Additif

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s): Gazette d’Amsterdam, 6 mars 1759: Le Journal de musique, intitulé L’Echo, établi à Liège depuis le 1er janvier 1758 [sic], ne doit pas peu augmenter ses progrès, par l’abonnement que l’auteur vient d’obtenir pour le faire passer en France et circuler dans tout le royaume. C’est une facilité qui se procure moyennant 5 sols pour le port de chaque cahier, et il est à propos d’en instruire le public. On a déjà dit, dans la première annonce de ce journal qu’il renferme tout ce que de la musique française et l’italienne ont de plus agréable, de plus vif et de plus brillant. [etc.]

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables: Gazette d’Amsterdam, 10 avril 1759: [...] on y trouve des airs italiens avec des parodies françaises; de grands airs et des chansons des meilleurs maîtres de cette ville; en un mot on ne néglige rien afin de rendre ce journal très intéressant pour les amateurs de la musique. Le succès qu’il a eu jusqu’à présent est d’un heureux présage pour l’avenir, et l’auteur va faire de nouveaux efforts pour le porter au point de perfection dont il est susceptible [...].

Auteur additif

Date indexée

1759
1761