ENTRETIENS HISTORIQUES SUR LES AFFAIRES PRÉSENTES

Numéro

0369

Titre(s)

Entretiens Historiques sur les Affaires présentes de L'Europe pour servir de continuation aux mémoires sur l'origine et les progrez de la présente Guerre

Le 8eEntretien (25 janv. 1744) porte le titre: Entretiens Historiques sur les affaires présentes de l'Europe et sur divers autres sujets.

1743
1748

Titre indexé

ENTRETIENS HISTORIQUES SUR LES AFFAIRES PRÉSENTES

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Août 1743 – juin 1748. 18 vol. Privilège accordé en octobre 1744 par le vice-légat Acquaviva, révoqué en novembre 1747. 18 Entretiens par an, soit au total 108 Entretiens en 18 tomes de 1743 à 1748.

Description de la collection

Chaque Entretien compte 64 p.; cahiers de 8 p. format in-8°, 120 x 180.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

La Haye [Avignon, Paul Offray], puis Avignon, puis Arles. Imprimeurs: en nov. 1744, F. Girard et D. Seguin; en janv. 1748, Gaspard Mesnier à Arles.

Prix: 12 s. par Entretien; abonnement de 9 £ par an.

Tirage prévu par la convention signée le 20 juin 1744 avec Offray: 300 ex.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

François MORÉNAS.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

«Son Plan, au sujet des Entretiens, est d'y insérer tout ce qui pourra regarder indifféremment l'Histoire Ancienne Générale, ou particulière, à mesure que les événemens présens fourniront l'occasion d'en rappeler quelques traits. Une conversation réglée telle que la supposent des Entretiens entre deux personnes, quoique sur les affaires présentes de l'Europe, est susceptible de toute sorte de matière» (Avertissement).

Récits, nouvelles et commentaires sur les événements politiques et la guerre; quelques annonces de livres nouveaux; quelques rares pièces littéraires insérées à la fin.

Historique

En 1742, pour des raisons inconnues, F. Morénas abandonne la rédaction du Courrier d'Avignon. Pour gagner sa vie, il entreprend d'écrire une Histoire de la présente guerremais cet ouvrage ne pourra paraître que plusieurs mois plus tard et, sans plus attendre, il lance un périodique sous le titre d'Entretiens historiques sur les affaires présentes. Le premier numéro paraît en juillet 1743 sous la fausse adresse de La Haye. Le véritable imprimeur est probablement Paul Offray d'Avignon, avec lequel Morénas passe une convention à ce sujet, par devant notaire, le 20 juin 1744. Paul Offray meurt quelques jours plus tard, mais la convention est renouvelée par ses héritiers, son fils Antoine Georges Offray et sa sœur Angélique, en juillet 1744. Quelques mois après, en novembre 1744, Morénas passe un nouveau contrat avec deux autres imprimeurs-libraires d'Avignon, F. Girard et D. Seguin. Il a obtenu pour son journal, en octobre 1744, un privilège du vice-légat Acquaviva, mais il doit affronter l'hostilité des propriétaires du Courrier, le libraire Charles Giroud puis son frère Alexandre, qui veulent se débarrasser de ce concurrent. Après beaucoup de contestations, Giroud finit par obtenir satisfaction: le contrat signé entre lui et la Révérende Chambre lui accorde le privilège exclusif d'imprimer et débiter à Avignon tout ouvrage concernant les nouvelles publiques ou littéraires. Un règlement du vice-légat du même jour révoque expressément le privilège donné à Morénas en 1744 (16 nov. 1747). Morénas dut alors transporter son entreprise hors des Etats du pape en faisant imprimer ses Entretiens chez Gaspard Mesnier à Arles, mais il fut rapidement obligé de l'abandonner. En juin 1748, prenant prétexte de la fin prochaine de la guerre, il interrompit la publication des Entretiens. Il essaya de les remplacer par un nouveau Courrier, publié lui aussi à Arles, mais cette feuille fut presque immédiatement interdite par l'intendant de Provence.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Avignon, 8° 12192: de nombreux numéros manquent, par ex. dans le t. I, les n° 1, 6, 7, 14, 20, 24; les t. VI-XIII sont absents, les t. XIV-XVI ne sont représentés que par un numéro; B.M. Lyon, B 508695 (t. I).

Bibliographie

Au début du 26e Entretien (15 janv. 1745) est signalée la réimpression des quatre premiers volumes pour le prix de 10 £ chacun. – Moulinas R., L'Imprimerie, la librairie et la presse à Avignon au XVIIIesiècle, P.U.G., 1974, p. 306-315 et p. 419.

Date indexée

1743
1744
1745
1746
1747
1748