EPHEMERIDES SAVANTES

Numéro

0380

Titre(s)

Ephemerides savantes. A Hambourg.

1686

Titre indexé

EPHEMERIDES SAVANTES

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1686. Pas de périodicité signalée dans cet unique numéro. Kirchner signale une seconde livraison.

Description de la collection

Une livraison de 48 p. Cahiers de 8 p., 156 x 191, petit in-4º.

Grande vignette géométrique au titre. Deux planches: table des couleurs (dépliante); invention technique (instrument).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Hambourg. «Balsazar [sic] Gaspar Langemack, Proche la Bourse» et autres libraires.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Joachim Ludwig KOERBER.

Traduction de ses Ephemerides litterariae parues la même année chez Langemack (Kirchner; Juncker).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Préface: «La méthode que nous voulons observer [...] sera tout à fait différente de celle que l'on voit en usage dans ces Journaux des Savants et ces Nouvelles de la République de Lettres qui nous viennent de tous côtés». On y trouvera «tout ce qui se fait de nouveau en toutes sortes de sciences, ce qu'il y a de rare dans les bibliothèques publiques et particulières, dans les médailles, dans la dissection des plus rares animaux aussi bien que du corps humain, et enfin ce qui se remarquera de plus curieux dans les ouvrages et les disputes des savants, et dans l'expérience des choses naturelles». L'auteur publiera les lettres de ses «amis» savants.

Suite de nouvelles érudites classées géométriquement.

Principaux centres d'intérêt: histoire, chimie, informations universitaires, nouvelles politiques, médecine, nouvelles des bibliothèques, inventions.

Principaux auteurs étudiés: Coronelli, Jurieu, Bartholin, Chevreau, Tchirnhaus, Guillaume Molyneux.

Historique

Preuve du statut international du français et en même temps des résistances du monde scientifique à une langue de communication nouvelle, cette traduction d'un périodique latin avait l'ambition de surpasser les concurrents français et hollandais dont parle la Préface. L'original n'eut que cinq numéros; la traduction alla moins loin encore. Destinées à une clientèle beaucoup plus érudite que le Journal des savants, par exemple, les Ephémérides véhiculent un savoir encyclopédique, d'essence fortement universitaire, à l'allemande. Mais elles ont une vision très internationale de la communauté scientifique, bien que l'essentiel des informations viennent de l'Europe du Nord protestante. De ce point de vue, les Ephémérides sont luthériennes et polémiquent à l'occasion avec les calvinistes (p. 20). Le grand défaut de ce journal est de vouloir être universel, de parler de tout en quelques lignes; l'actualité scientifique est comme atomisée. Ce qui ne pouvait plaire ni aux savants ni aux simples amateurs.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Herzog August Bibliothek, Wolfenbüttel, Lm Kapsel 3 (13).

Bibliographie

Nouvelles de la République des Lettres (Bayle), nov. 1686, p. 1352 (annonce). – Juncker C, Schediasma historicum, de ephemeridibus sive diariis eruditorum, Leipzig, 1692, p. 166-168 (notice sur les deux versions latine et française). – Journal de Hambourg, 1694, Avertissement, n.p.: rappel du peu de succès des Ephémérides savantes dont il y eut «voilà 8 ans, 5 ou 6 feuilles» (allusion sans doute à la version latine dont on connaît 5 livraisons). – Kirchner 1931, n° 18. – Kirchner 1969, n° 3.

Date indexée

1686