N° 0385

L'ESPAGNE LITTÉRAIRE (1774-1776)

Titre(s)

L'Espagne Littéraire.

Devient au t. II : L'Espagne Littéraire, Politique et Commerçante (voir le titre développé dans le Prospectus).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier 1774 – avril 1776. Revue bimensuelle. Privilège du 9 août 1774 pour l'ensemble de la revue, avec permis d'imprimer d'août 1774. L'approbation pour l'ensemble du t. I est du 31 mars 1774, celle du t. III du 9 mars 1775, celle du t. IV du 16 avril 1776.

«Cet ouvrage qui se reprend et se continue avec activité a commencé en janvier 1774, et formera chaque année une collection de 5 vol. in 12 de 15 feuilles chacun. On les distribue par cahiers de 3 feuilles le 15 et le 30 de chaque mois. Il en paroîtra trois dans celui de décembre» (second Prospectus, t. I, p. 14). Un premier Prospectus (t. I, p. 1-12), plus vague et plus ambitieux, annonçait une livraison le 15 janvier et une seconde le 30.

La chronologie du journal peut se rétablir à peu près comme suit : premier Prospectus en décembre 1773 et publication des n°  1-2 en janvier 1774, des n°  3-4 en février et du n°  5 en mars ; ces 5 n°  forment le t. I, qui obtient une approbation le 31 mars. Suit une interruption de plusieurs mois ; le n°  6 doit paraître vers août 1774 (sans doute avec le second Prospectus), suivi des n°  7-11, qui forment ensemble le t. II, paru à la fin de 1774 ; les n°  11-15 sortent dans le premier trimestre 1775, et le t. III, qui les regroupe, obtient une approbation en mars. Nouvelle interruption ; les n°  16-20 ne sortent que l'année suivante, et le t. IV obtient une approbation en avril 1776. Le libraire semble avoir eu beaucoup de mal à tenir ses engagements : il annonçait 5 vol. par an, il en publie 4 en 3 ans ; il devait publier 24 livraisons par an, il n'ira jamais au delà de la vingtième.

Description de la collection

Chacun des 4 volumes (de 360 p.) réunit 5 livraisons de 72 p., correspondant à 3 cahiers de 24 p. in-12, 90 x 160.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«A Paris, Chez Lacombe, rue Christine». «De l'Imprimerie Valleyre l'aîné, rue de la vieille Bouclerie».

Souscription à 18 £ à Paris, 24 £ en province, à prendre chez Lacombe et chez J.F. Wild, banquier rue Grenier Saint-Lazare.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Nicolas Bricaire de LA DIXMERIE. La Correspondance littéraire de Grimm attribue l'ouvrage au comte de Moncade, «gentilhomme espagnol retiré depuis quelques années à Paris» et dont la bibliothèque aurait nourri Espagne littéraire (févr. 1774, t. X, p. 374).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Second Prospectus: «L'Espagne littéraire, politique et commerçante, ou Journal Espagnol et Portugais, dans lequel on rend un compte périodique de la littérature, des poésies, des théâtres, de l'histoire, des sciences exactes et spéculatives ; des arts, de l'industrie, de l'agriculture, du commerce, de la navigation, des établissemens, des mines, des inventions et du génie de ces deux Nations envisagées sous ses différens aspects. Avec Approbation et Privilège du Roi». Ce titre développé, qui ne figure sur aucune des pages de titre, rend bien compte des ambitions de Espagne littéraire. Le texte comporte également un long plaidoyer en faveur de la littérature et des sciences en Espagne et au Portugal. L'ouvrage se développera comme un véritable cours de littérature espagnole et portugaise (p. 13). En fait, il est surtout composé de traductions. Le t. I commence par des aperçus sur la culture espagnole dans tous les domaines, mais se poursuit par une longue traduction des Cartas espanolas de Pedro de Arevalo, destinée à présenter l'Espagne au lecteur. Le t. II donne la suite de cette traduction, puis d'autres traductions Voyage pittoresque d'Espagne d'A. de la Puente, Histoire littéraire d'Espagne du père Mohedano, et un Dictionnaire des hommes et femmes illustres d'Espagne et de Portuga). Le t. III poursuit dans la même voie et s'ouvre un peu plus sur la médecine. Le t. IV donne la suite de ces traductions et propose en outre les Observations sur les pays imaginaires, trad. de l'espagnol du père Feijoo.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z 47981-47984.

Bibliographie

Réédition (très incomplète) dans les Lettres sur l'Espagne par Cubières, 1810, 2 vol., avec en tête, un éloge de La Dixmerie.

Auteur

Jean SGARD

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH