N° 0399

ESSAI SUR L'HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE (1748)

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

L'Essai sur l'histoire de la littérature et de l'esprit humain a été publié à Carpentras chez Quénin, et vendu en Avignon chez Giroud de juin à décembre 1748. Hebdomadaire, il eut au total 26 livraisons.

Aucun exemplaire n'en a été retrouvé. Voir D.P. 2, art. «La Bellonie».

Auteur

Anonyme

Additif

Titre(s): Essai sur l’histoire de la littérature et de l’esprit humain.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s): François de La Bellonie a publié son Essai sur l’histoire de la littérature à Carpentras du 14 juin (tome I) au 12 décembre 1748 (tome II), deux tomes réunis en un volume à la fin de l’année. L’auteur s’est peut-être efforcé d’atteindre une périodicité hebdomadaire, mais la pagination des deux volumes est continue : t. 1 de 388 p., «Tome second» de 240 p.,  et la répartition des articles est très capricieuse : 11 «articles», puis «lettres» dans le tome I ; 10 lettres dans le tome second, mais les articles ou les lettres ne sont pas datés. Le prix de l’abonnement (12 £ par an, avec 6 £ pour un semestre d’avance) semble plutôt concerner une publication semestrielle. 

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s): À Carpentras, de l’Imprimerie de Gaspard Quenin, & se vend à Avignon, chez Alexandre Giroud. Les abonnements et la correspondance sont gérés par  Alexandre Giroud. La diffusion touchera «les grandes villes des provinces méridionales de la France» (t. I, p. 76).

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s): FALCONNET DE LA BELLONIE.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables: L’auteur s’est proposé de commenter les ouvrages de «littérature» au sens ancien du terme, c’est-à-dire de culture littéraire ou scientifique. En fait, il puise, comme il le dit lui-même, dans la bibliothèque de Mgr. Inguimbert à Carpentras (Avertissement). Il commence par un extrait de la Théorie des sentiments agréables  de Lévesque de Pouilly (1747), qu’il fait durer sur plusieurs articles ; il l’interrompt pour rendre compte de L’Année merveilleuse, de l’abbé Coyer, brochure de 8 p. ; plus tard (Lettre I), il utilisera les Mémoires sur la vie de Jean Racine, de Louis Racine (1747) dans plusieurs lettres. Il hésite lui-même sur la forme  qu’il doit adopter : de l’extrait, il passe au style épistolaire, car une dame lui a reproché son excès de sérieux, et l’absence, dans son «essai» de «fines anecdotes sur la littérature courante» (t. I, p. 125) ; il se propose donc de rédiger des «Lettres à Madame...» dans un style enjoué. Un «abbé de Cavaillon» dans la lettre XIX, lui reproche le mélange d’articles scientifiques (en fait très rares) et littéraires. Mais Falconnet est à bout de souffle ; il  remplit ses dernières lettres avec des extraits de journaux italiens non traduits («Journal de Florence») et des nouvelles littéraires de quelques académies provinciales. Entre le style de Rollin, qu’il admire, et celui de Desfontaines, qu’il jalouse (t. II, p. 231), il n’a pas su choisir.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares: Un exemplaire (2 tomes en 1 vol.) à la Bibliothèque de la Part-Dieu à Lyon (cote 348068), avec une courte biographie manuscrite de La Bellonie sur une page de garde (Voir DP2, notice 293 bis). Un autre exemplaire existe à la bibliothèque du Carré d’Art à Nîmes, mais ne figure pas au catalogue. D’après la description donnée par Françoise Weil (DP 2, n°431), les deux exemplaires diffèrent par les dates et par la dédicace.

Auteur additif

Jean SGARD

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH