N° 0433

EXPLICATION DES PEINTURES (ACADÉMIE DE BORDEAUX) * (1771-1787)

Titre(s)

Explication des Peintures, Sculptures, [Gravures] et Plans d'Architecture de Messieurs de l'Académie établie sous les auspices de MM. les Jurats et avec l'approbation de M. le Maréchal de Richelieu, Gouverneur de la Province. Dont l'exposition a été permise [se fait] dans...

Puis: Explication des ouvrages de Messieurs de l'Académie de Peinture, Sculpture et Architecture civile et navale établie à Bordeaux par Lettres Patentes de Sa Majesté du 25 de mai 1780. Dont l'exposition a été ordonnée, suivant l'intention de Sa Majesté, par l'article XI des Statuts et Réglemens donnés à l'Académie ... (1782).

Puis: Explication des ouvrages exposés dans la Galerie de l'Hôtel de la Bourse par Messieurs de l'Académie de Peinture, Sculpture et Architecture civile et navale, établie à Bordeaux.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1771-1787. Périodicité en rapport avec la périodicité des salons. Avant la reconnaissance officielle de l'Académie, il y eut des expositions en 1771, 1772, 1774, 1776, mais nous n'avons pas le livret de 1772. L'article XI des Statuts approuvés le 25 mai 1780 prévoyait une exposition publique tous les deux ans. En fait, et jusqu'à la suppression de l'Académie, deux expositions seulement se tinrent, l'une en 1782, l'autre en 1787.

Description de la collection

Cinq brochures non reliées dont le nombre de pages varie de 18 à 26. Dimensions variables: cahiers de 24 p. in-12, 98-100 x 160-170 (1771-1782); cahiers de 16 p. in-8°, 130 x 220 (1787).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

A Bordeaux, frères Labottière (1771, 1774), Michel Racle (1776, 1787), Pallandre jeune (1782).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu: description (avec indication du titre) et parfois commentaire plus ou moins développé des œuvres exposées. Classement par domaine d'art. Distinction interne entre Académiciens et agréés.

Centres d'intérêt: la vie artistique à Bordeaux dans le dernier tiers du XVIIIe siècle: artistes locaux qui ont favorisé le développement et l'étude des beaux-arts dans la ville, nature et genre des œuvres présentées, tendances et goûts de l'époque en matière d'art.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Bordeaux, A 4284-4288.

Bibliographie

Réimpression dans Publications de la Société des bibliophiles de Guyenne, t. IX, Bordeaux, Gounouilhou, 1882, p. 131-210.

Mention dans Affiches de Bordeaux, 29 août 1771, 18 août 1774, et Journal de Guienne, 1787, n° 243, 248, 252, 258, 260, 264, 265. – Marionneau Ch., Les Salons bordelais ou Expositions des beaux-arts à Bordeaux au XVIIIe siècle, Bordeaux, veuve Moquet, 1883. – Granderoute R., Catalogue des périodiques anciens (1600-1789) conservés à la bibliothèque municipale de Bordeaux, Bordeaux, Société des bibliophiles de Guyenne, 1987, p. 9.

Historique

Liée à l'existence des salons bordelais dont les premiers se tinrent alors que la nouvelle Académie de peinture, projetée en 1768, n'avait pas encore été officiellement reconnue, cette publication fut successivement assurée par trois imprimeurs de la ville dont les frères Labottière, propriétaires-rédacteurs des Affiches. De 1771 à 1787, elle témoigne du développement des arts à Bordeaux. Si, en effet, le premier livret mentionne 18 artistes et 63 œuvres, le livret de 1787 énumère 27 artistes et compte 87 numéros. Quoiqu'elles aient paru à intervalles irréguliers, les Explications des peintures ont leur place dans le cadre des productions périodiques locales à côté des Feuilles maritimes ou des Affiches: elles attestent que Bordeaux, en cette fin du XVIIIe siècle, n'était pas seulement une ville de négociants.

Auteur

Robert GRANDEROUTE

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH