N° 0460

FEUILLE HEBDOMADAIRE DE LIMOGES (1775-1788)

Titre(s)

Feuille hebdomadaire de la Généralité de Limoges.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

30 mai 1775 au 31 décembre 1788. Hebdomadaire. Le prospectus date du 25 avril 1775, avec mention d'un privilège. La première année comporte 31 numéros, les suivantes 52 ou 53 numéros. La collection de la B.M. de Limoges les rassemble en 8 volumes pour 1775-1776-1777 (t. I), 1778-1779-1780 (t. II), 1781-1782-1783 (t. III), 1783-1784 (t. IV), 1785 (t. V), 1786 (t. VI), 1787 (t. VII), 1787-1788 (t. VIII).

Description de la collection

Volumes de 546 p. (t. I), 640 p. (t. II, III), 420 p. (t. IV), 210 p. (t. V, VI, VII), 420 p. (t. VIII). Cahiers de 4 p. in-4º, 190 x 245.

Devise : Ut doceat, ut moveat, ut placeat , puis : Si quid novisti rectius istis candidus imperti, Si non, his utere , puis : Omne tulit punctum, qui miscuit utile dulci (1787-1788).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Limoges, chez Pierre Chapoulaud, Place des Bancs, «à côté de la Comédie, vis-à-vis des Ursulines, rue Banléger».

«On peut s'abonner en tout temps pour la Feuille Hebdomadaire [...] Elle coûte six livres par année prise à Limoges, et sept livres dix sous par la poste, y compris le port. On souscrit chez Me Thoumas de Bosmie, Notaire Royal, rue Haute Poulce».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

CHAMBON (30 mai – 20 déc. 1775), puis Pierre CHAPOULAUD (27 déc. 1775 – 1788).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé : «Terres, Bien-fonds, Maisons et autres immeubles à vendre ou à louer [...] ; Charges, offices, rentes, meubles et effets immobiliers à vendre [...] ; Annonces et avis divers, avis économiques [...] ; Demandes particulières, jurisprudence [...] ; Commerce, Arts, Métiers et Industries [...] ; Nouvelles particulières de Limoges».

Toutes ces rubriques figurent effectivement dans la Feuille de Limoges, mais irrégulièrement ; on trouve en outre une rubrique «Poésie» ou «Littérature» avec des poèmes et des comptes rendus, et une rubrique «Histoire», qui ne concerne pas seulement le Limousin.

Tables intégrées de 1777 à 1783 ; tables manuscrites en 1775-1776 et, très incomplètes, pour 1785, 1786 et 1787.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Limoges, 59176. Pour la suite du journal, de 1789 à 1791, voir la collection des A.D. de la Haute-Vienne.

Bibliographie

Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, communications de Fray-Fournier, t. XXXIX, p. 685 ; t. XL, p. 862. – Breton, Activités judiciaires et politiques en Haute-Vienne sous la première Révolution, ms. dact. déposé aux A.D. Haute-Vienne, 1959.

Historique

Selon les indications fournies par Fray-Fournier, qui ne cite pas ses sources, Chambon, étranger à la ville de Limoges, obtint par l'entremise de Turgot, ancien intendant du Limousin, la permission de fonder des affiches locales. Le prospectus annonçait une feuille intitulée Affiches, annonces et avis divers ou Gazette hebdomadaire  le plan de la Feuille hebdomadaire de Limoges rappelle en effet très exactement celui des Affiches. Chambon la dirigeait depuis le début avec succès, lorsque le 27 décembre 1775, la Feuille annonça sans explication son départ ; le courrier devait désormais être adressé à Chapoulaud. Chambon se serait trouvé sous le coup de poursuites pour l'impression clandestine d'une Théologie portative condamnée par l'Assemblée du Clergé de 1775 (Fray-Fournier, p. 863).

Auteur

N. HAUTEBERT

Additif

Rédacteurs : "Le nouveau rédacteur est M. l'abbé Vitrac, ancien professeur d'humanités au Colège Royal de Limoges […]. Ses occupations multipliées l'avaient forcé de renoncer à la rédaction de la Feuille de Limoges à laquelle il travaillait autrefois, mais il n'a pu résister aux pressantes sollicitations de tous ses amis" (Journal de l'Orléanais, 21 mai 1785, p. 92). Il s'agit de Jean-Baptiste Vitrac (Limoges, 1739-Limoges, 1805), auteur de divers éloges et ouvrages pédagogiques.

En 1787, l'abbé Jean-François Rivet (1757-1804), professeur d'éloquence au collège de Limoges, est remplacé par l'abbé Pierre Montet Lambertie (voir Feuille du 10 janvier 1787, p. 5).

Bibliographie : Michel Cassan et Jean Boutier (dir.), Les Imprimés limousins, 1788-1799, PULIM, 1994, p. 40-41, 69, 674.

 

Auteur additif

D. R.

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH