N° 0571

GAZETTE LITTÉRAIRE DE BERLIN (1764-1790)

Titre(s)

Gazette littéraire de Berlin.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1764-27 décembre 1790. Environ 26 volumes.

Périodicité hebdomadaire, parution le lundi ; nombre moyen de livraisons par an : 52 ; nombre moyen de volumes par an : 1.

Datation des volumes (disponibles en France) : 1781, 1784, 1785, 1789. 1790.

Description de la collection

Composition du volume : 52 numéros. Nombre de pages des volumes : 1781 : 424 p. ; 1784 : 416 p. ; 1785 : 418 p. ; 1789 : 418 p. ; 1790 : 416 p.

Cahiers de 8 p., 163 x 195, in-4°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Berlin. Pas de nom d'éditeur. Imprimeur : Pierre Bourdeaux, rue des Frères.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Auteur-fondateur : Joseph DU FRESNE DE FRANCHEVILLE (Quérard, t. II, p. 648). Voir aussi Denina, t. II, p. 58 et Thiébault, t. V, p. 76. Francheville fils : «Il commença l'an 1764 un gazette [...] et qu'il a continué jusqu'à sa mort (1781)» (p. 76). Voir enfin Gazette littéraire de Berlin, 15 oct. 1781, p. 329 : «nous rendons hommage à la mémoire de feu M. le Conseiller de Francheville, membre de l'Académie royale des Sciences et Belles lettres de Berlin, à qui cette gazette littéraire est redevable de son existence et de son lustre».

Rédacteur à partir de 1781 : LE BAULD DE NANS, ancien comédien (1730-1790) : «l'un des rédacteurs et chargé actuellement de la distribution et de l'économie de cette feuille» (ibid., p. 336). Voir aussi Quérard, t. V, p. 8.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Principales rubriques : France, Allemagne, Angleterre, Italie, Suisse, Hollande.

Principaux centres d'intérêt : littérature et sciences françaises, allemandes, italiennes, anglaises ; quelques morceaux de poésie ; beaux-arts ; musique ; médecine ; physique.

Principaux auteurs étudiés (pour les volumes disponibles) : – Année 1781 : d'Alembert, p. 320 ; Beaumarchais, p. 74, 387 ; J. Bernouilli, p. 113, 409 ; Buffon, p. 109, 116 ; Chamfort, p. 320 ; Choiseul-Gouffier, p. 23 ; Euler, p. 113 ; Fontenelle, p. 33 ; Formey, p. 49, 185, 225 ; Francheville, p. 329 ; Garrick, p. 295, 302 ; Glück, p. 308 ; Hume, p. 364 ; Luchet, p. 161, 169, 177, 187, 193, 201, 209 ; Mercier, p. 261, 269, 281, 289, 300, 311, 315, 324 ; Mesmer, p. 139 ; Montesquieu, p. 284 ; Nougaret, p. 207, 213 ; Parmentier, p. 208, 216 ; Defoe (Robinson Crusoé), p. 132 ; Rousseau, p. 21, 30 ; Thouvenel, p. 116, 133 ; Tissot, p. 134, 278 ; Voltaire, p. 35, 65, 161, 169, 177, 187, 193, 201, 209, 314, 384, 387.

– Année 1784 : d'Alembert, p. 32, 47 ; Arlandes, p. 11 ; Bach, p. 127 ; Beaumarchais, p. 172 ; Bernoulli, p. 15 ; Buffon, p. 221 ; Condorcet, p. 23, 31 ; Cubières-Palmézeaux, p. 47 ; Domat, p. 189 ; Florian, p. 392 ; Formey, p. 185 ; Gudin, p. 9 ; Klopstock, p. 127 ; Linguet, p. 231, 238, 244 ; Mandrillon, p. 247, 264, 272, 288, 303, 328, 335, 344, 375 ; Mercier, p. 287, 295, 301, 311, 316 ; Mesmer, p. 250 ; Montesquieu, p. 319, 326 ; Pilâtre de Roziers, p. 9, 11 ; Rivarol, p. 388 ; Saurin, p. 392 ; Servan, p. 231, 238, 244 ; Villemain d'Abancourt, p. 136 ; Voltaire, p. 172 ; Wieland, p. 257, 265, 267, 269, 281, 290, 297, 305, 313-321, 329. 345.

– Année 1785 : Ancillon, p. 283, 249, 265, 273, 279, 303, 304, 309, 316, 328, 336 ; Baculard d'Arnaud, p. 349 ; Beaumarchais (Figaro), p. 128, 144, 153, 159, 166, 175, 181, 195, 203, 211, 221 ; Bitaubé, p. 224, 229, 238, 248 ; Dubois-Fontanelle, p. 121, 128, 333 ; Florian, p. 8, 44, 74, 80, 89, 98, 105, 233, 249, 265, 273 ; Formey, p. 187, 251, 359, 363 ; Imbert, p. 232, 249, 265, 273, 279, 303, 309, 311, 316, 328, 336 ; Leibniz, p. 227 ; Lessing, p. 285 ; Mesmer, p. 198, 213, 214, 259, 275, 351 ; Pilâtre de Roziers, p. 262, 330 ; Rivarol, p. 4, 25, 33, 41, 63, 71, 79, 87, 95 ; Richer, p. 417 ; Senebier, p. 226, 245, 255 ; Voltaire, p. 325, 418.

– Année 1789 : d’Argenson, p. 182, 191, 199, 216 ; Cubières-Palmézeaux, p. 146 ; Ducray-Duminil, p. 370 ; Formey, p. 132, 139, 147, 155, 163, 171, 179, 187, 195, 203, 211, 219, 229, 235, 237, 251, 259 ; Frédéric II, p. 224 ; Knapen, p. 217 ; La Dixmerie, p. 142 ; Le Bauld de Nans, p. 324, 329, 335, 341, 350, 417 ; Milcent, p. 354 ; Ossian, p. 123 ; Saussure, p. 2 ; Voltaire, p. 91, 166.

– Année 1790 : Barthélémy, p. 95 ; Buffon, p. 106 ; Beffroy de Reigny (le «Cousin Jacques»), p. 120, 283 ; Demoustiers, p. 326, 335, 339 ; Formey, p. 197, 321 ; La Fayette, p. 312 ; Le Bauld de Nans, p. 5, 14, 22, 29, 180, 368 ; Pons de Verdun, p. 280 ; Thierry, p. 382, 388, 398, 411 ; Turpin, p. 31, 45, 59.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Exemplaire étudié, seul disponible en France, Ars., Jo 10143 (coll. inc. : années 1781, 1784 (inc.), 1785, 1789, 1790) ; Forschungsbibliothek, Gotha.

Bibliographie

Kirchner 1969, n°  242. – Denina, La Prusse littéraire,1790, t. II, p. 58. – Francheville fils, «Eloge de M. de Francheville», Nouveaux Mémoires de l'Académie royale des sciences et belles-lettres de Berlin, année 1782, 1784, p. 70-77.

– Thiébault D., Mes souvenirs de vingt ans à Berlin, 1804, t. V, p. 74.

Historique

Nous ne possédons que très peu d'informations sur la Gazette littéraire de Berlin. On sait que Francheville «gagnait quelque chose en faisant une gazette littéraire» (Denina), mais il «est mort pauvre» et sa gazette était «peu estimée» (Thiébault, t. V, p. 76).

Auteur

Hervé GUÉNOT

Additif

Contenu, rubriques, centres d'intérêt, tables : Une importante monographie de François Labbé, La Gazette littéraire de Berlin (1764-1792), parue chez H. Champion en 2004, complète utilement nos connaissances sur cette revue qui, pendant près de trente ans, développe une médiation entre les cultures française et allemande. F. Labbé éclaire le rôle des deux rédacteurs principaux, Dufresne de Francheville et Le Bauld de Nans (voir ces noms dans D.P. 2), au cours de trois époques de la G.B. : de 1764 à 1778, Dufresne accentue le style «gazette» de la revue en multipliant les informations brèves et les anecdotes ; au long d’une période de transition en 1781, les mémoires académiques prennent plus d’importance, et la revue tend à devenir le moyen d’expression de l’Académie de Berlin ; sous la direction de Le Bauld de Nans de 1781 à 1792, la revue fait place à des articles plus longs, souvent augmentés de «suites», et elle accorde plus d’importance aux belles-lettres. Elle reste très contrôlée par le pouvoir royal, donc favorable au despotisme éclairé de Frédéric II et aux Lumières, mais sous une forme chrétienne. La correspondance de Bauld de Nans et de Formey illustre cette position prudente. La G.B.  n’a jamais connu une très large diffusion : Francheville parle de 120 abonnés ; mais elle a eu une audience dans le milieu réfugié, en particulier lors du débat entre Le Bauld de Nans et J.-C. de La Veaux, professseur de français venu faire fortune à Berlin en corrigeant le mauvais français des immigrés protestants. Un débat s’engage sur la prééminence du français comme langue de culture, et sur la possibilité pour un public allemand, d’accéder à une parfaite expression française. Voir également à ce propos l’article de J. Häseler, «Intégration ou conquête ? Le public français en Prusse : les lecteurs de la Gazette de Berlin», dans La Vie intellectuelle aux refuges protestants, dir. J. Häseler et A. McKenna, H. Champion, 1999.

Auteur additif

Jean SGARD

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH