N° 0623

JOURNAL BELGIQUE (1784-1784)

Titre(s)

Journal belgique. A l'origine, les créateurs du journal pensaient le faire paraître sous un autre titre (Avertissement).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1er novembre – 15 décembre 1784. 1 volume. Prospectus en tête: Avertissement, s.d. (2 p.). Bimensuel

Description de la collection

Quatre livraisons. 60 p. par livraison. 24 p. par cahier. Format in-12, 109 x 178.

Devise: «... le seul honneur solide / C'est de prendre toujours la vérité pour guide.» Boileau, Satire XI.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Malines. P.J. Hanicq, imprimeur-libraire.

Abonnement: 12 £ de France les 24 cahiers de 60 p.

Souscriptions: Malines, Bruxelles, Horgnies, chez l'expéditeur des gazettes étrangères et dans les bureaux de poste des Pays-Bas.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Avertissement: le périodique sera divisé en trois parties, «Extraits ou matières littéraires», «Mélange», «Politique». «Nous ne parlerons des ouvrages qui peuvent donner atteinte à la pureté de la religion ou des mœurs et au respect que nous devons aux puissances que pour les dévouer au mépris que méritent ces sortes de productions». But: «nous rendre utile et agréable au public». «[...] des hommes de lettres vraiment dignes de ce nom daignent s'intéresser à nos succès».

Contenu réel: comptes rendus de nouveautés éditoriales d'impression étrangère, souvent diffusées par le libraire-imprimeur de Malines. Nouvelles de Paris sous forme de lettre bien écrite sur les potins divers de la capitale française, annonces des créations théâtrales (1er nov., 15 déc.: Mariage de Figaro; 15 nov.: Richard Cœur de Lion, opéra du «belge» Grétry). Faits divers, dont aérostation (15 nov., 1er déc.) et magnétisme (15 déc.). Œuvres littéraires originales ou reprises (vers et prose). Extraits de journaux: Journal général de France.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., M 28053.

Historique

Sans avoir rencontré le succès, ce petit journal de la province «belgique» n'est pas dénué d'intérêt. Certes, il semble le produit d'esprits particulièrement opposés aux Lumières françaises, mais il se rattache à l'esprit de tolérance du joséphisme. Si Voltaire est constamment brocardé et la mort de Lefranc de Pompignan présentée comme une grande perte pour la littérature (1er déc.), Beaumarchais y est plutôt bien vu, on y lit volontiers Mably (15 déc.); on s'y intéresse à l'aérostation et à Haüy, inventeur de la nouvelle méthode de lecture pour aveugles (15 déc.), on s'y passionne d'agriculture, de sciences utiles; on critique l'escroquerie du mesmérisme (15 déc.) et l'on décrit avec horreur les instruments de supplice dont les nègres des colonies sont les victimes (1er déc.). Cela ne fut pas suffisant pour que le journal survécût deux mois.

Auteur

François MOUREAU

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH