N° 0664

JOURNAL DE LÉGISLATION (1769)

Titre(s)

Journal de législation et de tout ce qui y a rapport. «Par M. Desprez, Avocat».

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier-décembre 1769. Deux volumes. Le privilège est daté du 16 mars 1768, registre le 26 mars 1768. Selon l'avertissement, le journal devait être hebdomadaire. Il semble effectivement que les abonnés l'aient reçu d'abord sous forme de brochures hebdomadaires: «Quelques uns de MM. les Abonnés de Paris ont paru étonnés de n'avoir reçu aucun envoi jusqu'à présent. La raison en est naturelle; n'y ayant rien eu la première semaine [dans l'actualité judiciaire], on n'a rien pu donner la seconde [...]. Le Sieur Desprez a prévenu le Public, non seulement qu'il ne donnerait dans une semaine que ce qui aurait paru dans la précédente; mais encore que la matière de son Journal ne dépendant pas de lui, il ne pouvoit rien assurer sur le temps des envois, ni sur la quantité de matière qu'ils contiendront». Un Avis, qui parut sans doute peu de temps après la première livraison, ajoute: «La plupart de Messieurs les Abonnés de Province ont désiré que le Journal de Législation leur fût envoyé tous les huit jours comme à Paris. Le Sieur Desprez, qui ne demande qu'à satisfaire le Public, en enverra partout une brochure, chaque semaine, malgré l'augmentation du travail et la dépense que ce changement lui occasionnera» (t. I, p. 57). Ces brochures n'ont pas été conservées; l'ouvrage publié garde seulement, en bas de page, des indications de mois qui suggèrent une publication mensuelle; si l'on tient compte du nombre de 32 livraisons représentées dans ces deux volumes pour une année, la publication serait plutôt décadaire; elle fut de toute façon très irrégulière.

Description de la collection

32 livraisons, réunies dans deux tomes: t. I, p. [7]-614 (n° I-XVIII, janv.- juil.); t. II, p. 615-1262 (n° XVIII-XXXII, juil.- déc). Cahiers de 8 p. in-4°, 185 x 250. Devise: Erudimini qui judicatis terram. Psalm. 2, v. 10.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«A Paris, De l'Imprimerie de Guillaume Desprez, Imprimeur ordinaire du Roi, rue S. Jacques».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Joseph-Léger DESPREZ, avocat en Parlement (d'après le privilège).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

D'après l'Avertissement, l'auteur veut donner une somme des «différentes espèces de Loix, qui sont suivies dans le Royaume» et une «indication sommaire des principaux Recueils où se trouvent celles de nos anciennes Ordonnances, qui ont échappé à l'injure du temps». Il réédite, aussitôt après leur publication (en utilisant peut-être des suppléments de tirages effectués par Guillaume Desprez), des arrêts des différentes cours de justice: un arrêt d'inspiration très gallicane du Parlement de Metz, des lits de justice, des textes officiels sur les impôts, des codes de police (Parlement de Nancy), des lettres patentes, un arrêt du Parlement de Paris sur le régime intérieur du Collège Louis-le-Grand, etc. Il donne également des annonces de livres juridiques et d'éditions de coutumes anciennes. Tous les textes publiés sont datés de 1769 (avec quelques rappels de fin-1768). Ces textes parfois intéressants, certainement utiles aux juristes qui se sont abonnés, sont malgré tout très disparates, et l'absence de tables en rend la consultation difficile. Ces inconvénients ont certainement joué dans la disparition rapide du journal.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Maz., A 10059.

Auteur

Jean SGARD

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH