N° 0689

JOURNAL DE TURIN ET DES PROVINCES (1780-1781)

Titre(s)

Journal de Turin et des provinces.

Paraît en deux éditions contemporaines, en français et en italien; l'édition italienne a pour titre: Giornale di Torino e delle province di tutti gli Stati di S.M.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Mercredi 5 janvier 1780-jeudi 1er février 1781. Permission de décembre 1779: «Gaetano Galli, per la Gran Cancelleria»; Prospectus de la fin de 1779 (Archives d'Etat de Turin, Istruzione Pubblica, revisioni, permissioni, privilegi, ecc, m. 5).

Périodicité hebdomadaire: 52 livraisons par an.

Description de la collection

52 livraisons réunies en un volume. Cahiers de 8 p. in-8°, 130 x 200, numérotés en chiffres arabes; pagination continue (449 p. au total). Suppléments: n° 22, 2 juin 1780, p. 181-184; n° 44, 2 nov. 1780, p. 361-364; n° 47, 23 nov. 1780, p. 393-394; n° 50, 14 déc. 1780, p. 419-420.

Au-dessus du titre, cartouche avec un ange qui sonne de la trompette en tenant une feuille de nouvelles dans la main droite.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Bureau du journal: «chez la Maison des frères Millo, rue Doire Grosse, Turin». Imprimeur: 1) Turin, chez Ignace Soffietti, imprimeur, rue Doire Grosse, Maison Paesana (jusqu'au n° 2, 12 janv. 1780); 2) Turin, de l'Imprimerie royale (n° 3-10, 19 janv.-8 mars 1780); 3) Turin, de l'imprimerie de Jean-Michel Briolo (n° 11-35, 17 mars-1er sept. 1780); 4) Turin, de l'imprimerie de Jean-Marie Bayno fils, place Paisanne (n° 36-52, 8 sept. -28 déc. 1780, et n° 5, 1er févr. 1781).

Prix de 7 £ et 10 s. par an dans la capitale, de 9 £ «pour les personnes qui ont voulu que le Journal leur fut porté dans leur maison», de 10 £ et 10 s. dans les provinces (dans les bureaux des Postes).

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Fondateur et compilateur: C.I. DES ROCHES. Collaborateurs occasionnels: Constans de Castelet (n° 21, 26 mars 1780); Joseph Liveragni, médecin (n° 33, 18 août 1780); Carlo Tenivelli (n° 28, 14 juil. 1780 et n° 37, 15 sept. 1780); Giuseppe Vernazza (n° 39, 29 sept. 1780). Plusieurs correspondances anonymes des provinces piémontaises (signées: «un de vos abonnés»). Lettres de lecteurs, anonymes.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: le Prospectus (1779) promet un journal de notices et avis, se proposant d'être «l'indicatore di quanto interessa le differenti classi della Società» (l'indicateur de ce qui intéresse les différentes classes de la société).

Principales rubriques: établissements utiles, faits remarquables (nouvelles de Turin, des provinces et des principales capitales d'Europe), livres nouveaux, diverses choses à vendre ou à louer, avis particuliers (demandes et offres d'emploi), effets perdus. Les premiers cahiers du Journal contiennent surtout des rubriques d'avis, mais, à partir du mois d'avril, on trouve de plus en plus de nouvelles italiennes et européennes, des extraits de livres nouveaux et de mémoires académiques italiens et étrangers, avec un intérêt particulier pour la médecine. A partir du n° 13 (31 mars 1780) on publie chaque semaine les cours du change.

Distribution des articles selon la «Table analytique des matières contenues dans les feuilles hebdomadaires» (p. 437 et suiv. ). Promotions civiles et militaires: 6 articles; morts notables: 15 articles; livres nouveaux: jurisprudence, théologie, morale chrétienne, etc., 24; agriculture, économie, commerce: 41; sciences, mathématiques, physique, tactique: 28; géographie, chronologie, antiquités, généalogie, etc.: 19; médecine, pharmacie, chirurgie, vétérinaire: 49; belles-lettres, éloquence, poésie: 21; beaux-arts, mécanique: 18; avis divers: 44.

Tables analytiques des matières contenues dans les feuilles hebdomadaires, p. 437 et suiv.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Bibliothèque royale de Turin, A 30.26 (un volume relié), A 30.25 (un volume relié: éd. ital., 1780); Bibliothèque de la province de Turin, Per. g.4 (un volume relié: éd. ital., 1780 et 1781, avec l'«Avis pour l'abonnement au Journal de Turin et des provinces» (1779), en français, et l'«Avis» de suspension des publications du 1er février 1781, en italien); Archives historiques de la mairie de Turin, Collezione Simeon, série I, n° 11-12, (deux volumes reliés: éd. ital., 1780 et 1781).

Bibliographie

Jovane E., Il primo giornalismo torinese, Torino, Di Modica, 1938, p. 165. – Marocco G., «Documenti del giornalismo in Piemonte», Studi Piemontesi, t. III, 1974, p. 369-375. – Ricuperati G., «Giornali e società nell'Italia dell'ancien régime (1668-1789)», dans C. Capra, V. Castronovo, G. Ricuperati, La Stampa italiana dal '500 all '800, Roma-Bari, Laterza, 1976 (1986), p. 341. – Braida L., Le guide del tempo. Produzione, contenuti e forme degli almanacchi piemontesi nel Settecento, Torino, Deputazione Subalpina di Storia Patria, 1989, p. 36.

Auteur

Gian Paolo ROMAGNANI et Raffaela BUOSO

Additif

Titre(s): Le Journal de Turin fut imprimé en deux éditions contemporaines, en français et en italien, du mercredi 5 janvier 1780 au jeudi 1er février 1781. Il fut précédé d’une invitation à s’abonner du 16 novembre 1779 (Archives historiques de la mairie de Turin, coll. VI, vol. 14, p. 369), en français, et d’un prospectus paru en français et en italien. L’édition italienne s’intitule : Giornale di Torino e delle province di tutti gli Stati di S.M.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s): Périodicité hebdomadaire : jusqu’au n°10 (8 mars 1780), il paraissait le mercredi ; puis le vendredi du n° 11 (17 mars) au n° 39 (29 septembre 1780) ; enfin le jeudi, du n° 40 (5 octobre 1780) au n° 5 (1er février 1781). Feuille de 8 pages in-8° (18,5 cm. x 12,4 cm.). Articles disposés en pleine page.

Suppléments : six au total (n° 18, 22, 44, 46, 47, 50,  de 1780), avec un nombre de pages variable (de une à quatre). Dans la xylographie au-dessus du titre, une créature ailée joue de la trompette en tenant une feuille de nouvelles dans la main droite.

Dans la xylographie au-dessus du titre, une créature ailée joue de la trompette en tenant une feuille de nouvelles dans la main droite. 

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s): Imprimeurs : a) Turin, Ignazio Sofflieti (n° 1-2 de 1780 dans l’édition française, n° 1-3 de 1780 dans l’édition italienne) ; b) Turin, Imprimerie royale ((n° 3-10 de 1780 dans l’édition française, n° 4-10 de 1780 dans l’édition italienne) ; c) Turin, Imprimerie Jean-Michel Briolo (n° 11, 17 mars 1780- n° 35, 1er septembre 1780 ) ; d) Turin, Imprimerie Jean-Marie Bayno fils (n° 36, 8 septembre 1780- n° 5, 1er février 1781). Aucune modification n’est intervenue dans les caractères d’imprimerie, cartouche, mise en page, malgré les changements d’imprimeurs.

Seul était prévu l’abonnement annuel : pas de vente au numéro, exception faite du supplément au n° 47 (23 novembre 1780) dont on avait imprimé une quantité excessive. Le prix de l’associazion changeait selon le lieu de remise : a) 6 £ pour qui retirait ses exemplaires au bureau du journal «chez la maison des frères Millo, rue Doire Grosse, Turin» ; b) 7,10 £ pour qui recevait le journal directement chez lui ; c) 9 £ pour les abonnés des provinces et pour les étrangers (dans ce dernier cas, la poste acheminait le journal jusqu’aux frontières du royaume). Tous les prix furent augmentés de 30 sous à partir de juillet 1780.

Les abonnés étaient au moins 689 en 1780 et 580 en 1781 (données fournies par les quittances de paiement). Nous avons retrouvé deux acquits, au nom de Amedeo Formento, «apothicaire» à l’hôpital, et du comte Valperga de Chevron. 

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s): Fondateur: C.I. Des Roches, qui se qualifie de «directeur du journal» dans l’invitation à s’abonner de 1779, et qui signe les quittances de paiement des abonnements.

Collaborateurs occasionnels: Jean-Baptiste Constans de Castellet (n° 21 du 26 mai ; supplément au n° 22 du 2 juin ; n° 23 du 9 juin 1780 (articles tous consacrés à la magnanerie pendant la saison décisive pour la récolte des cocons) ; Charles Tenivelli (n° 28 du 14 juillet, et n° 37 du 15 septembre) ; Joseph Liveragni, médecin (n° 33 du 18 août) ; Joseph Vernazza (n° 39 du 29 septembre) ; Joseph de Pecis (n° 43 du 26 octobre) ; le baron de Podmaniski (n° 51 du 14 décembre). De nombreuses lettres anonymes étaient envoyées aux «rédacteurs du journal», soit de Turin, soit des provinces. Pour plusieurs articles (concentrés au début de l’année 1780), on précise qu’ils sont extraits de feuilles étrangères, Gazette universelle de littérature, Affiches du Poitou, Journal de Paris, Gazette espagnole de Madrid, Gazette d’agriculture.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables: Le prospectus affirmait l’intention de créer un «giornale di notizie, cartelle e avvisi diversi» pour satisfaire la «comune curiosita» et répondre aux intérêts du public. On constatait que les feuilles du même genre paraissaient avec succès dans presque toutes les villes européennes, et que leur utilité était presque universellement reconnue. Le but était de favoriser l’économie du royaume et la circulation monétaire.

Distribution des matières :

Nouvelles écocomiques : articles de commerce et d’économie, cours des changes (à partir du n° 11 du 17 mars), petites annonces, achat et vente de marchandises, objets divers, animaux, demandes  et offres d’emploi (1 annonce sur 4), biens immobiliers à louer, ventes aux enchères (au tarif de 7,5 sous chacune).

Nouvelles politiques : de l’intérieur et de l’étranger, nouvelles diplomatiques, législation, nouvelles relatives à la cour de Savoie.

Nouvelles militaires.

Nouvelles scientifiques det culturelles : «belles-lettres», annonces des libraires, nouvelles des académies européennes.

Faits divers : accidents, catastrophes naturelles, anecdotes, délits, vols, chronique locale et mondaine, morts notables.

Loteries (dont la loterie dite «du Sémminaire» à partir du n° 14, du 7 avril 1780).

Avis de la rédaction.

Au début de l’année 1781, les abonnés reçurent la «Table analytique des matières contenues dans les feuilles hebdomadairs qui forment le volume du Journal de Turin et des Provinces, année 1780» (p. 437-448) en français et en italien.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares: Bibliothèque royale de Turin, A.30 (25), 1780, éd. italienne ; A 30 (26), 1780, éd. française. Bibliothèque de la province de Turin, Per-g-4 (1780-1781, éd. française sauf les numéros de 1781). Archives historiques de la mairie de Turin, coll. Simeon, série I, n° 11 (1780, éd. italienne), n° 12 (1780-1781, éd. italienne à l’exception de 6 numéros). Dans presque tous les volumes, on touve des exemplaires du prospectus en italien et en français, l’«Avis pour l’abonnement au Journal de Turin» de 1780,  l’«Avis concernant l’abonnement pour l’année 1781» et la Table analytique dans les deux langues. – Buoso, Raffaela, «La Gazette de Nice et quatre gazettes piémontaises conservées à Turin», dans Gazettes et information politique sous l’Ancien Régime, textes réunis par H. Duranton et P. Rétat, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 1999, p. 69-75.

 

Auteur additif

Gian Paolo ROMAGNANI, Raffaella BUOSO.

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH