N° 0776

JOURNAL POLITIQUE, CIVIL ET LITTÉRAIRE (1781)

Titre(s)

Journal politique, civil et littéraire. Ouvrage périodique, pour servir à l'histoire du XVIIIe siècle.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

On ne connaît qu'un seul numéro de ce journal qui devait être bimensuel et qui, semble-t-il, n'a connu qu'un numéro mensuel, celui de janvier 1781. L'auteur annonce (p. 21): «Il formera trois volumes in-8 par an. Il en paroîtra alternativement un Numéro toutes les semaines, c'est-à-dire, tous les 15 jours, ou pour parler plus correctement, tous les 14 jours, ce qui fera 26 N° pour l'année complète. Chaque N° sera de 48 p., ou trois feuilles d'impression». L'auteur se plaint à plusieurs reprises des difficultés rencontrées pour mener à bien son premier numéro: «Des embarras inséparables de toute entreprise de Littérature, et surtout de Littérature périodique, où l'on dépend tout à la fois des agens de la Typographie qu'on ne fait pas mouvoir comme on veut, de l'immobilité du public qu'on a peine à ébranler, et de la turbulence des individus qui ne sont pas aisés à contenir, ont nécessité un retard de quelques jours dans la publication de ce premier Numéro, annoncé pour la fin de l'année dernière, et pourront bien en occasionner encore dans celle de quelques uns des suivans» (Avertissement). Voir aussi l'article «Hollande», sur un article prêt depuis le 20 novembre (p. 35).

Description de la collection

Un numéro de 48 p. en 3 cahiers de 16 p., mais la p. 48 s'achève sur une virgule, ce qui laisse supposer au moins un 4e cahier. Format in-8, 118 x 190. Devise: Varietas occurrit satietati.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

[Londres?].

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

L'auteur, inconnu, se donne pour un «écolier» (p. 16).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

L'ouvrage «embrassera la Politique et la Littérature» (p. 18). Le n° 1 s'étend longuement sur la mort de l'impératrice reine de Hongrie, Marie-Thérèse. L'article «Hollande» est l'occasion d'une violente diatribe contre l'Angleterre, et d'un plaidoyer pour les Etats généraux de Hollande. L'auteur semble souffrir d'une obsession de persécution. Il parle, dans son Avertissement, des «tracasseries obscures et personnelles dont les gens de lettres sont quelquefois les objets», des «épines» et des «ronces de la Littérature», des «tracasseries ténébreuses» dont il est victime. Il exècre les gazettes, «assommantes par leur prolixité, ou insipides par leur sécheresse», aussi bien que les journaux littéraires, le plus souvent réduits à des «nomenclatures fastidieuses d'ouvrages».

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., G 32094.

Auteur

Anonyme

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH