JOURNAL POLITIQUE ET LITTÉRAIRE DE L'ANGLETERRE

Numéro

0779

Titre(s)

Journal politique et littéraire de l'Angleterre.

1784

Titre indexé

JOURNAL POLITIQUE ET LITTÉRAIRE DE L'ANGLETERRE

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

4 livraisons non datées, précédées d'un avis des éditeurs, en date du 21 juin 1784. Pas de titre en première page des livraisons; numérotation en bas de page (n° II, III, IV).

Description de la collection

Un volume de 160 p., avec pagination continue: prospectus (p. 1-7), n° I (p. 1-34), n° II (p. 35-70), n° III (p. 71-120), n° IV (p. 121-160).

Format in-8°, 115 x 190.

Devise: Turpe secernis honestum (Horat. Satire 6, L. 1, v. 63).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«A Londres, de l'Imprimerie de T. Spilsbury, Snowhill».

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

La présentation du journal est variée et vivante, mais peu originale. Plus originale est l'optique de l'auteur, qui n'est pas anglophile (c'est ce que suggérait déjà la devise). La première lettre, d'un lecteur soi-disant anglais, aux éditeurs, datée du 5 juin 1784, dénonce la chimère d'une défense de la liberté anglaise contre le despotisme. L'auteur se propose de rendre un compte impartial et modéré de la situation de l'Angleterre: elle a triomphé de trois grandes puissances, mais perdu l'Amérique; elle a la supériorité d'un gouvernement libéral, mais qui engendre les divisions (n° I). L'auteur rapporte les nouvelles du Parlement, de l'élection de Fox, du discours de Burke; il publie des dialogues entre un savant et un paysan sur les différents modèles de gouvernements (n° II). Le n° III est consacré à la politique et à la littérature anglaises ainsi qu'à des nouvelles de Prusse, de Pologne, etc. On trouve dans le n° IV une «lettre originale du célèbre David Hume» sur le poème épique d'un ancien barde nommé Ossian, traduit par MacPherson.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 8° Nd 145.

Date indexée

1784