LETTRES D'UN SUISSE À UN FRANÇAIS

Numéro

0808

Titre(s)

Lettres d'un Suisse à un Français, où l'on voit les véritables intérêts des Princes et des nations de l'Europe qui font la guerre et divers mémoires et actes pour servir de preuves à ces lettres.

Le titre peut varier dans les réimpressions. Ainsi le t. I de la réédition parue à Bâle en 1703-1704 des 18 premières lettres a pour titre: Lettres, mémoires et actes où l'on voit que l'empereur et le feu roi Guillaume sont comme l'âme de la guerre présente...

1702
1709

Titre indexé

LETTRES D'UN SUISSE À UN FRANÇAIS

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

5 septembre 1702 – septembre 1708 (Lettre 46). L'ensemble a été recueilli dans une édition en 8 volumes parue de 1704 à 1709. Le dernier vol. est augmenté de deux Lettres (47 et 48) qui n'ont pas connu d'édition séparée. L'imprimeur des 18 premières Lettres promettait de donner les Lettres suivantes «en un petit volume tous les mois pour la commodité des curieux et du public». La Chapelle a en effet cherché à atteindre une périodicité mensuelle sans toujours y arriver. Il ne s'en faisait pas une obligation, comme il le dit au début de la Lettre 37: «Je ne suis point pressé par la faim et je n'ai pas d'imprimeur importun qui m'oblige à lui fournir un livre tous les mois».

Description de la collection

Dimensions 80 x 140, in-12. Chaque lettre de longueur variable a une pagination séparée.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Tant les éditions séparées que les collectives se disent «à Bâle». Elles ont en fait été publiées à Paris.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Jean de LA CHAPELLE.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Nouvelles politiques. De nombreux textes sont reproduits in extenso.

Historique

Jean de La Chapelle, littérateur assez médiocre, a fait partie entre 1700 et 1709 de l'officine, dirigée par Colbert de Torcy, qui avait pour mission de défendre la politique étrangère de la France. Les Lettres d'un Suisse sont donc une œuvre de propagande écrite à l'occasion de la guerre de Succession d'Espagne. Le but explicite était de détacher de la coalition les alliés de l'empereur, en montrant qu'il avait seul intérêt à la poursuite de la guerre. La Chapelle s'adressera successivement à toutes les puissances belligérantes, sous le masque d'une fiction commode. Un Suisse catholique, habitant Paris, ancien officier au service de la France et ayant à ce titre combattu dans toute l'Europe, fait part de ses réflexions sur les affaires du moment à un ami français protestant, exilé en Suisse à la suite de la Révocation.

L'ouvrage a joué un rôle considérable dans la guerre de pamphlets qui double le conflit militaire. On ne s'étonnera pas des réactions contrastées qu'il a suscitées. «L'auteur anonyme a beaucoup d'esprit et n'est pas mal instruit des matières qu'il traite et qu'il pénètre, selon mes faibles lumières, avec des yeux d'aigle», écrit l'ambassadeur Puyzieulx. En revanche ses adversaires parlaient du «masque déguisé en Suisse que la France paie», d'un «avocat au pain et aux gages du despotisme». Bourgeois et André, dans les Sources de l'histoire de France, disent avec plus de mesure que «ces lettres sont de véritables mémoires de politique étrangère, écrits avec soin, fondés sur des faits et des documents».

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

La B.N. possède la quasi-totalité des lettres en édition originale séparée et l'édition complète, augmentée des Lettres 47 et 48. La B.M. de Lyon a plusieurs éditions partielles: Lettres 1-18, en 3 vol. in-12 (801.108); 13-21 (803.973); 28-36 (804.440); 37-38 (804.437).

Bibliographie

Une édition «à Bâle» des 18 premières lettres en 3 vol. (1703-1704) pour «les garantir du sort de pareilles feuilles volantes qu'on voit périr d'ordinaire», selon l'Avertissement de l'imprimeur, qui y a joint «quelques mémoires et actes dont il est fait mention dans ces lettres». De nombreuses autres éditions du même genre proposent divers regroupements de lettres. La plus complète est celle qui offre 48 lettres en 8 vol. (1704-1709). Les lettres ont été traduites en allemand, anglais, hollandais. La traduction latine serait de l'auteur lui-même selon Quérard, du jésuite Etienne Souciet, d'après R. Roux. – Zipper H., Jean de La Chapelle, Bonn, 1920. – Roux R., «Les missions politiques de Jean de La Chapelle», Revue d'histoire diplomatique, 1926, t. XL, p. 239-281. – Bürner S., «Un Français ami de la Hongrie au début du XVIIIe siècle: les lettres de Jean de La Chapelle», Revue des études hongroises, 1929, t. VII, p. 79-88.

Date indexée

1702
1703
1704
1705
1706
1707
1708
1709