N° 0816

LETTRES EN VERS [DE BOURSAULT] (1665-1691)

Titre(s)

Lettres en vers à son AS Madame la duchesse d'Enghien, à son AR Mademoiselle, à la Reyne. – Grande lettre à SAS M. le Prince. Nouvelle de Paris. – Grande lettre de différentes nouvelles à Madame la duchesse d'Angoulême.

Continuation de La Muse historique de J. Loret.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

19 juillet 1665 – 1691.

Lettres publiées dans les recueils de Lettres de respect, d'obligation et d'amour, 1669 (privilège du 30 octobre) et de Lettres nouvelles, 1697 (privilège du 12 juillet 1696).

Pas de périodicité régulière.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Volumes in-12 publiés à Paris par Théodore Girard et par la Veuve Girard.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Edme BOURSAULT.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: «Les intrigues de l'univers» (19 juil. 1665); «Je vais de Province en Province / Recueillir les contes divers» (27 sept. 1665); «Aller par tous les climats chercher des nouvelles dignes d'être racontées».

Contenu réel: anecdotes, vie de cour, vie militaire, vie religieuse; éloges et vers de circonstance.

Auteurs cités: Corneille, Quinault, Godeau.

Table dans Les Continuateurs de Loret, éd. J. de Rothschild, I, Paris, 1881.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z 14614 et Z 14619.

Bibliographie

H.G.P., t. I, p. 122; D.P. 2, art. «Boursault».

Huit éditions des Lettres de respect, entre 1669 et 1702, à Paris, Amsterdam et Luxembourg; 13 éditions des Lettres nouvelles entre 1697 et 1739 à Paris, Lyon, Amsterdam, Luxembourg.

Les lettres de 1665-1666 sont réimprimées dans les Continuateurs de Loret, t. I, et celle du 19 juillet 1665 figure à la B.N. dans le recueil Thoisy, VIII.

Historique

Il y a peu à dire de ces neuf lettres isolées, parfois mêlées de prose, qui font expressément référence au modèle de la Muse historique de J. Loret, et changent à diverses reprises de destinataire. Il existe par exemple deux versions de la première lettre: l'une datée du 19 juillet 1665, adressée à son Altesse Sérénissime la duchesse d'Enghien; l'autre datée du 1er août 1665 adressée à son Altesse Royale Mademoiselle.

Seule la longue lettre de 1691 à la duchesse d'Angoulême témoigne d'un projet à long terme, celui d'une Muse enjouée qui s'est vu, et Boursault s'en plaint auprès de la dédicataire, retirer son privilège par le chancelier.

Auteur

Bernard BEUGNOT

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH