N° 0950

MERCURE SUISSE 1 (1732-1737)

Titre(s)

Mercure suisse, ou recueil de nouvelles historiques, politiques, littéraires et curieuses.

Continué dès 1738 par le Journal helvétique 1 d'une part, et par le Mercure suisse 2 d'autre part.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Décembre 1732 – décembre 1737. 61 fascicules. La permission d'imprimer le Mercure suisse, demandée aux Quatre-Ministraux de la ville de Neuchâtel en 1733, fut accordée moyennant examen préalable d'un censeur «payé par les éditeurs1». Tous les fascicules portent sur leur page de titre les mots «Avec Approbation». Aucun prospectus connu.

Périodicité mensuelle. Chaque livraison est datée du mois et de l'année.

Description de la collection

Chacun des 61 fascicules mensuels a sa propre pagination, mais il n'y a ni numérotation ni tomaison. 90-160 p. in-8° par livraison, 110 x 155 (rogné).

Ni devise, ni illustration.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Adresses successives des pages de titre : Déc. 1732-déc. 1734 : «A Neufchatel, chez Jonas George Galandre». Janv.-nov. 1735 : «A Neufchatel, chez Jonas George Galandre et Fils». Déc. 1735 : «A Neufchatel, Pour les Editeurs». Janv. 1736- déc. 1737 : «A Neufchatel, de l'Imprimerie des Editeurs».

Les éditeurs sont Abraham I Droz (allié Wavre) et Daniel Wavre2. Ce dernier paraît avoir été l'éditeur principal : c'est du moins à son adresse à Neuchâtel que doit être envoyée toute la correspondance, selon l'Avis figurant au verso du titre dès le mois de février 1733. Abraham Droz devait sans doute diriger l'imprimerie.

Prix de l'abonnement annuel : 6 £ tournois en 1733, 5 £ dès 1734 (argent de Neuchâtel). Prix du fascicule broché : 10 s.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Le fondateur et rédacteur principal du Mercure suisse est le philosophe et naturaliste d'origine huguenote Louis BOURGUET (1678-1742)3.

Ses collaborateurs les plus réguliers sont (dans l'ordre alphabétique) : le conseiller d'Etat neuchâtelois Jean-Frédéric CHAILLET, le médecin et naturaliste huguenot Laurent GARCIN4, l'orfèvre genevois Isaac-Ami MARCET, l'érudit neuchâtelois Etienne MEURON5, le pasteur français de Bâle Pierre ROQUES, le magistrat lausannois Gabriel SEIGNEUX DE CORREVON6, l'apothicaire et poète genevois Jean-Baptiste TOLLOT, le censeur neuchâtelois Godefroy de TRIBOLET7, le juriste et philosophe neuchâtelois Emer de VATTEL8.

D'autres signatures apparaissent dans ce premier Mercure suisse,notamment celles de Daniel Bernoulli, [Jean-Louis] Calandrini, Haller, Jean-Christophle Iselin (professeur de théologie à Bâle), J.J. Koethen (ministre luthérien à Genève), [Jean-Ami] Le Fort (médecin genevois), [Eléazar de] Mauvillon, A[braham] Ruchat, J[acob] Vernet, Voltaire.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu varié, comme le veut le style des Mercures :nouvelles de l'étranger (et exceptionnellement de la Suisse) ; comptes rendus de livres récents ; variétés littéraires, historiques, morales et scientifiques ; poésies, anecdotes, énigmes et logogriphes ; et, jusqu'en décembre 1735, tables météorologiques.

Table des articles à la fin de chaque fascicule. Aucune table générale.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Bibliothèque nationale suisse, Berne, R 6454 ; Stadt-und Universitätsbibliothek, Berne, H.XVIII. 11 ; B.M. Chaux-de-Fonds, 4289 ; B.P.U. Genève, Gf 95 (à compléter par la tête de collection cotée Ariana 7028-7036) ; Société d'histoire et d'archéologie, Genève, Ds 35 ; Société de lecture, Genève, Rc 70 ; B.C.U. Lausanne, 1560 ; Z.B. Lucerne, BB. 10559.

8° ; B.P.U. Neuchâtel, AW 9600, PW 9661 ; Bibliothèque des Pasteurs, Neuchâtel, P 58. 11. 1 ; Bibliothèque cantonale du Valais, Sion, TA 4900 ; Z.B. Soleure, XA 333 ; Z.B. Zurich, WB 2811-2840.

Bibliographie

Les fascicules de janvier, février et juillet 1734 ont été réimprimés l'année même9. – Haller G.E. von, Bibliothek der Schweizer-Geschichte, Berne, Haller, 1785, t. II, p. 86, n° 286.

– Brandstetter J.L., «Bibliographie des revues, gazettes et almanachs suisses», Berne, Bibliographie nationale suisse, 1896, p. 9-10. – Blaser F., Bibliographie der Schweizer Presse, Bâle, Birkhäuser, 1956, t. I, p. 649-650. – Candaux J.-D., «Les gazettes helvétiques», dans Couperas, p. 154-156.

– Störi F., Der Helvetismus des «Mercure suisse», 1732-1784, Berne, Buri, 1953. – Engel C.E., «L'abbé Prévost collaborateur d'une revue neuchâteloise», Studies on Voltaire, t. II, 1956, p. 225-232. – Zellweger R., «Le Mercure suisse de Neuchâtel : <délicat> ou <détestable> ?», Musée neuchâtelois, 3e série, t. XV, 1978, p. 3-16. – Idem, «<0 Haller ! ô Gessner ! ô Bodmer ! > : le Journal helvétique et la littérature suisse-allemande», Musée neuchâtelois, 3e série, t. XVI, 1979, p. 123-138. — Idem, «Une cause célèbre du Mercure suisse :  la défense de la nation helvétique», dans Aspects du livre neuchâtelois, études, publié par J. Rychner et M. Schlup, Neuchâtel, B.P.U., 1986, p. 37-58. – Candaux J.-D., «Le Mercure suisse dans son premier lustre (1732-1737) ; un périodique à la recherche de son public», dans La Diffusion, p. 49-57.

Notes

1. Voir J.-H. Bonhôte, «Les imprimeurs et les livres neuchâtelois », Musée neuchâtelois, t. III, 1866, p. 179.

2. Sur ce dernier, voir Ed. Quartier-la-Tente, Les Familles bourgeoises de Neuchâtel, essais généalogiques, Neuchâtel, Attinger frères, 1903, p. 245.

3. Sur cette grande figure, voir en dernier lieu Le Refuge huguenot en Suisse, Lausanne, Musée historique de l'ancien-évêché, 1985, n° 517-522, pl., portrait, fac-sim. La liste des articles publiés par Louis Bourguet dans le Mercure suisse a été dressée par F.-A.-M. Jeanneret et J.-H. Bonhôte, Biographie neuchâteloise, Locle, 1863, t. I, p. 77-78.

4. Voir la Biographie neuchâteloise citée, t. I, p. 373-379.

5. Ibid., t. II, p. 69-71.

6. La liste de ses articles a été dressée par Paul Nordmann, Gabriel Seigneux de Correvon, ein schweizerischer Kosmopolit, 1695-1755, Florence, Leo S. Olschki, 1947, p. 133-136.

7. Voir la Biographie neuchâteloise citée, t. II, p. 405.

8. Voir Ed. Beguelin, En souvenir de Vattel, 1714-1767, Neuchâtel, 1929, p. 9-10.

9. C'est ce qu'indique un Avertissement non paginé joint au fascicule de décembre 1734. Dans la réimpression, les fautes ont été corrigées et l'errata a conséquemment disparu. Un autre avis «Aux lecteurs du Mercure suisse » de décembre 1735 (4 p. in-8°  ; B.P.U. Genève, Ariana 7031) pourrait faire supposer que les fascicules réimprimés avaient été plus nombreux  : «Tous les Exemplaires de 1733, lit-on, et des 6 premiers Mois [de] 1734, desquels on n'avoit tiré qu'un certain nombre, ont été enlevez et l'on s'est vû obligé de faire des nouvelles Editions de quelques Mois  : ensorte que nous pouvons satisfaire aux desirs d'un grand nombre de Personnes, qui nous demandent l'Ouvrage complet... ».

Auteur

Jean-Daniel CANDAUX

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH