LE NOUVEAU MAGASIN DE LONDRES

Numéro

0984

Titre(s)

Le Nouveau Magasin de Londres Contenant des histoires secretes, galantes, amusantes et serieuses, avec des Remarques utiles.

1752
1753

Titre indexé

NOUVEAU MAGASIN DE LONDRES

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

8 janvier 1752 – 21 avril 1753. 3 volumes. Hebdomadaire paraissant le samedi. 

Description de la collection

T. I: 198 p., 25 numéros, 8 janv.-24 juin 1752; t. II: 216 p., 27 numéros, 1er juil.-30 déc. 1752 (manquent n° 17-21); t. III: 128 p., 16 numéros, 6 janv.-21 avril 1753 (manquent n° 6, 8, 9, 11-14).8 p. par cahier et par livraison, 96 x 149, in-12.Vignette au titre.  

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Francfort. James de la Cour, dans la Fahrgass, près le Lion d'or.    

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

James de LA COUR (voir notice des Amusements historiques et D.P. 2).        

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Lettre au Public, t. III, n° 15: «J'ai toujours aimé vos goûts et j'ai respecté vos fantaisies: je connais l'insatiable curiosité que vous avez de nouvelles, j'ambitionne de vous servir. Vous êtes ennuyé de ces faits ordinaires que vous racontent deux fois par semaine ces petits ministres que vous entretenez en Europe; il vous faut du singulier et des nouvelles surprenantes».Contenu réel: compilation tirée de la presse et de la littérature divertissante.Principaux centres d'intérêt: anecdotes à la mode, nouveautés littéraires, mœurs, propagande anti-catholique, nouvelles politiques et économiques.Principaux auteurs étudiés: Encyclopédie; abbé de Prades; J.-Fr. Fabre; La Beaumelle; Aventures d'Arabelle.               Extraits: vers de Voltaire (tirés de L'Epilogueur moderne remarques du père Kircher sur le monde souterrain; «idées de la Cour et des Courtisans» (Dufresny, Amusements sérieux et comiques «pensées» de La Beaumelle et de la reine Christine; publicité pour l'essence de Vénus, en vente chez La Cour (t. II, n° 4 et 9) (cf. Le Patriote anglais, 1748-1752). 

Historique

Le titre de ce périodique joue sur la confusion possible avec celui du Nouveau Magasin français de Mme Le Prince de Beaumont, imprimé à Londres et diffusé à Francfort par Varrentrapp et les frères van Duren. Leur confrère et rival commercial, James de La Cour, s'inspire en partie seulement de son modèle londonien: papiers anglais, anecdotes britanniques, déclarations féministes (t. I, n° 7-8: «Le mariage à la mode»). Mais l'essentiel du périodique a des sources plutôt françaises: gazettes (Courrier d'Avignon, t. I, n° 24, rectificatif: t. II, n° 1), nouveautés littéraires et scientifiques. L'ensemble a l'ambition de divertir en instruisant. Le passage récent de La Beaumelle à Francfort (Cl. Lauriol, La Beaumelle, Genève, 1978, p. 300-301) explique la lourde insistance avec laquelle le N.M. fait son éloge et cite avec complaisance ses Pensées (t. II, n° 12; t. II, n° 2). Idéologiquement, le N.M. est réformé (satire des moines; t. II, n° 7: «Lettre d'une religieuse [malgré elle] à son frère») et il s'inquiète des tendances matérialistes qu'il décèle dans la pensée contemporaine française (t. I, n° 10; abbé de Prades et second vol. de l'Encyclopédie).

Comme tous les périodiques sortis de la manufacture de James de La Cour, le N.M. est agréablement écrit, varié, assez sérieusement frivole. Il sait être autre chose qu'un démarquage du N.M. de Mme Le Prince de Beaumont. Celle-ci, qui se plaignait des adaptations pirates en anglais de son Magasin (Nouveau Magasin français, août 1752, p. 232), ne semble pas avoir eu connaissance de ce rival dans l'Empire.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Bayerische Staatsbibliothek, Munich, 8° Per. 118. Demi-velin aux armes de Bavière.

Date indexée

1752
1753