N° 0985

LE NOUVEAU MAGASIN FRANÇAIS (1750-1752)

Titre(s)

Le Nouveau Magasin François ou Bibliothèque instructive et amusante par Madame L.P. de Beaumont.

Mme de Beaumont fait mention d'un Magasin français qui aurait paru vers juillet 1749 et auquel on a fait un «froid accueil».

Continué en 1758 par la Suite du Nouveau Magasin français.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier 1750 – décembre 1752. 3 volumes.

Périodicité annoncée: mensuelle. En fait, elle est irrégulière. 2 vol. par an: 1750 (t. I-II), 1751 (t. III-IV), 1752 (t. V-VI).

Description de la collection

Chaque tome en un volume comporte 6 livraisons mensuelles de 40 p. Chacune avec table.

240 p. par vol, 40 p. de cahier, in-8°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Londres, François Changuion, Enseigne à la tête de Juvénal, proche de Fountain Court, dans le Strand. Libraires: R. Griffiths et J. Newberry (Cimetière de St Paul), David Henry (Wine Office court, Fleet St.). Aux dépens de l'auteur.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Jeanne Marie LE PRINCE DE BEAUMONT.

Collaborateurs: des membres de l'Académie de Rouen, M. Le Cat, M. Haller. La plupart des articles sont de la plume de Mme de Beaumont. Baculard d'Arnaud, Mme Du Boccage sont des collaborateurs occasionnels.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Préface: 1) Sujets pour tous: musique, littérature, histoire, médecine, science; 2) Ouvrages nouveaux; 3) Morceaux anciens s'ils ne sont pas connus en Angleterre; 4) Correspondance.

Contenu réel: contes et anecdotes, poésie, mémoires (médicaux, historiques, scientifiques), les femmes illustres, l'éducation de la femme, observations morales, le pour et contre, réponses aux correspondants, littérature contemporaine (française, anglaise), nouvelles d'Angleterre et de Russie, beaux-arts.

Centre d'intérêt: féminisme, l'éducation de la femme en France et en Angleterre, la femme chez elle et dans la société, critique littéraire (contes et lettres de Voltaire, poésie, romans, Fanny Hill), contes et romans de Mme de Beaumont, médecine, comparaison entre la France et l'Angleterre (mœurs, éducation).

Auteur: Voltaire (texte de Babouc).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z Beuchot 974 (2e éd.); F. Moureau (janv. 1750-déc. 1752, en 3 vol.); Australian National Library, Canberra (voir la Suite du Magasin français).

Bibliographie

B.H.C., D.P. 2.

Extraits dans les Œuvres mêlées de Mme Leprince de Beaumont, éd. J.A. Eidous, Maestricht, 1775. – Rimbault C, La Presse féminine de langue française au XVIIIe siècle: place de la femme et système de la mode, Paris, 1981 (thèse EHESS). – Van Dijk S., Traces de femmes: présence féminine dans le journalisme français du XVIIIe siècle, Amsterdam et Maarssen, Holland University Press, 1988. – Clancy P.A., «A French writer and educator in England: Madame Le Prince de Beaumont», Studies on Voltaire, t. CCI, 1982, p. 195-208.

Historique

Ce périodique fut publié lors du séjour de Mme de Beaumont en Angleterre (1748-1761) avant qu'elle ne devînt célèbre comme éducatrice des jeunes filles. Elle a signé la dédicace et a composé la plus grande partie des articles et nouvelles. En tant que telle, elle serait une des premières éditrices françaises d'un périodique et une des fondatrices de la presse féminine (on appelait couramment le N.M.F. le «Magasin des dames»). De plus dans les «Lettres de Mme du Montier» et dans ses réponses aux questions posées par quelques correspondants, Mme de Beaumont fournit une sorte de «courrier du cœur» où elle donne son avis sur les problèmes d'ordre moral, sentimental et social.

La datation de la collection est douteuse, car jusqu'à ces derniers temps il n'existait que les 3 tomes de la B.N. (janv. 1750 - juin 1751). Maintenant on sait que le N.M.F. a dû être complété jusqu'en décembre 1752 et qu'une Suite a été publiée en 1758. Hatin, suivant Quérard et la Biographie universelle, puis le Catalogue collectif des périodiques indiquent que le N.M.F. a commencé en 1750 mais qu'il aurait été interrompu en 1752, repris et terminé en 1755. Leur source commune est sans doute J.A. Eidous, éditeur des Œuvres mêlées de Mme de Beaumont (1755) qui sont tirées des périodiques parus en Angleterre. Il cite à tort les dates 1750, 1751 et 1755. Il n'existe aucune trace de livraison en 1755 et la Suite de 1758 spécifie que le N.M.F. a été interrompu en l'année 1752 (voir la Suite du Magasin français). Aurait-on confondu, déjà au XVIIIe siècle 1755 et 1758?

Auteur

Patricia A. CLANCY

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH