NOUVEAU MERCURE GALANT DES COURS DE L'EUROPE

Numéro

0988

Titre(s)

Nouveau Mercure galant, des Cours de l'Europe.

1710

Titre indexé

NOUVEAU MERCURE GALANT DES COURS DE L'EUROPE

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Novembre–décembre 1710. Un volume. Aucun privilège mentionné. Aucun prospectus connu. Périodicité mensuelle. Chaque numéro est daté de l'année et du mois.

Description de la collection

On ne connaît que les deux premiers numéros de ce périodique, qui a pu en compter davantage. Chaque numéro, composé de cinq cahiers de 24 p. in-12, compte 120 p., 80 x 145. La pagination est continue d'un numéro à l'autre, mais aucune tomaison n'est indiquée.

Ni devise, ni illustration.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«A La Haye, chez Etienne Foulque, Marchand Libraire, dans le Poote», telle est l'adresse sans doute réelle1 qui figure au bas des pages de titre.

Aucun renseignement sur le chiffre du tirage, ni sur le prix de l'abonnement ou du numéro.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

«Par Madame la Comtesse de L. M. ***», précisent les pages de titre, qui ajoutent encore: «Imprimé sur le Manuscrit envoyé de Paris». Cette dame de la Cour de France qui date ses lettres de Versailles sent fort la supercherie littéraire et le véritable auteur du périodique doit sans doute être cherché plutôt dans la foule des nouvellistes français établis aux Pays-Bas2.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Le Nouveau Mercure galant se donne expressément pour le complément correctif du Mercure galant de Dufresny3.

Chaque numéro n'est composé en fait que d'une seule lettre (datée du 1er novembre, puis du 29 décembre 1710), qui mêle les anecdotes mondaines, galantes, voire grivoises, et les pièces de vers, aux commentaires parfois moqueurs de l'actualité politique et militaire, le tout dans une optique peu francophile.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Seul exemplaire localisé: B.P.U. Genève, Rb 52ter.

Bibliographie

Ce périodique, sauf erreur, n'avait jamais été étudié jusqu'à présent.

Date indexée

1710

Notes

1. Sur Etienne Foulque, voir E.F. Kossmann, De Boekhandel te 's-Gravenhage tot het eind van de 18de eeuw, 's-Gravenhage, 1937, p. 126-127.

2. Il vaut peut-être la peine de relever que Foulque avait publié avec les frères L'Honoré, de 1699 à 1710, L'Esprit des Cours de l'Europe, de Nicolas Gueudeville.

3. «... Mais Madame, toutes les réflexions que vous me faites faire là-dessus, me font tout d'un coup naître l'envie de supléer à la timidité de Monsieur du Fresni, en vous donnant tous les mois, les Nouvelles qu'il suprime» (p. 8). De fait, Dufresny est pris à partie à réitérées reprises dans le cours du numéro de novembre.