N° 1008

LA NOUVELLE BIGARRURE (1753-1754)

Titre(s)

La nouvelle Bigarure. «Contenant ce qu'il y a de plus intéressant dans le Mercure de France, et de plus curieux dans les autres Journaux et feuilles périodiques, etc. généralement tout ce qui paraît de nouveau et de plus curieux en petites pièces de littérature, de poésie, petites pièces d'esprit et d'amusement, et autres productions des Savants de l'Europe, nouvelles littéraires, extraits et critiques des ouvrages nouveaux».

Continuation de La Bigarrure (1749-1753).

Continué par Le Nouvelliste économique et littéraire (1754-1761).

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Mars-avril 1753–juin 1754. Huit volumes. Revue hebdomadaire : «Cet Ouvrage Périodique continuera de paraître régulièrement tous les Jeudis de la Semaine, et par Volume complet à la fin de chaque mois» (Avertissement en tête du t. II). Datation des volumes : I, mars-avril 1753 ; II, mai-juin 1753 ; III, juil.-août 1753 ; IV, sept.-oct. 1753 ; V, nov.-déc. 1753 ; VI, janv.-févr. 1754 ; VII, mars-avril 1754 ; VIII, mai-juin 1754. La publication des feuilles est irrégulière ; on compte, pour le vol. I, 19 livraisons dont 4 ont été données séparément (n° 1-4), le reste étant regroupé en grosses livraisons : n° 5-10 en 48 p., 11-15 et 16-19 en 40 p. chacune, etc.

Description de la collection

Chacun des 8 volumes comporte 2 tomes, qui comprennent eux-mêmes une vingtaine de numéros. La pagination est continue par tome et ajoutée après coup : 160 à 176 par tome, environ 330 p. par volume. Cahiers de 8 p. in-16, 95 x 150.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«A La Haye, Chez Pierre Gosse, junior, Libraire de S.A.R.».

Se vend à La Haye, Amsterdam, Harlem, Leyde, Rotterdam, Utrecht, Breda, Leuwarden, Groningue, Arnhem, Dort, Middelbourg, Maseyk, Emmerich, et à Berlin chez J. Néaulme (même diffusion que pour La Bigarrure).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Au début, la revue accueille dans le désordre beaucoup de petits vers et de pièces disparates, puis des pièces peu connues, données en entier. Dans le t. II du vol. I, les pièces qui ne viennent pas du Mercure sont signalées ; c'est le cas des «Observations sur la littérature moderne» ou de l'«Examen des Réponses et des Répliques faites à l'occasion du Discours de Mr. Rousseau». Dans le t. VI (vol. III), il ne reste plus que trois textes du Mercure, dont les Nouvelles littéraires.

Principaux auteurs cités : Buffon, Duclos, Gresset, Fréron, Diderot, Marmontel, Maupertuis, Métastase, Moncrif, Le Franc de Pompignan, Raynal, Rousseau, Riccoboni, Pope, Voltaire, Swift.

Table et catalogue des livres nouveaux disponibles chez Pierre Gosse en fin de volume.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z Beuchot 993 (I-XVI) ; Z 24555-24562.

Historique

Comme toutes les collections de textes littéraires, La Bigarrure et La Nouvelle Bigarrure ont dépendu de maîtres d'œuvre successifs : Mouhy, Durey de Morsan et Crébillon pour la première, et sans doute au moins deux auteurs, sinon trois pour la seconde, dont la composition varie de volume en volume. On ne sait rien de ces auteurs : Pierre Gosse junior, qui a publié les deux Bigarrures et Le Nouvelliste économique et littéraire à peu près sans interruption, a dû choisir parmi les auteurs qu'il éditait, pour assurer la continuité d'une collection certainement lucrative.

Auteur

Paul BENHAMOU

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH