N° 1015

NOUVELLES DE LA RÉPUBLIQUE DES BELLES (1749)

Titre(s)

Nouvelles de la République des Belles, à Madame de M***.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Dernier trimestre 1749. Deux livraisons. Si l'on s'en tient à une indication de la fin de la première livraison, la périodicité prévue devait être hebdomadaire.

Description de la collection

Lettre première : p. 1-24 ; Lettre seconde : p. 25-45. Cahier de 24 p., 95 x 165, in-12.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris. Le prix de chaque Lettre est de 6 s.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Jean-François de BASTIDE.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

On ne possède ni prospectus ni préface.

Contenu réel : dans le cadre du genre épistolaire (le procédé de la lettre dans la lettre pouvant être d'ailleurs utilisé), de petites anecdotes et aventures amoureuses.

Centre d'intérêt : l'amour (coquetterie, plaisir et sentiment).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Zz 3933.

Bibliographie

D.P. 2, art. «Bastide».

Mention dans la Bibliothèque annuelle et universelle, t. II, Paris, 1752, art. 4, p. 295.

Historique

S'appuyant sur les manuscrits des Archives de la Bastille, M. Gilot (D.P. 2) nous apprend que cette publication périodique a été lancée vers la fin d'octobre 1749 et qu'elle a dû continuer «au moins jusqu'à la fin de février 1750». Cependant les auteurs de la Bibliothèque annuelle et universelle, établissant, en 1752, le catalogue des livres imprimés pendant l'année 1749, mentionnent à l'article «Belles-Lettres (Philosophes)» les Nouvelles de la République des belles et précisent : «il n'en a paru que deux feuilles d'impression».

Quand bien même elle serait incomplète, la collection de la B.N. nous permet d'avoir une idée du premier périodique de celui qui, installé à Paris depuis trois ans environ et ayant déjà séjourné à la Bastille, devait exploiter si souvent la forme périodique. Jouant plaisamment avec le titre du journal de Bayle, Bastide, qui, la même année, publie ses deux premiers romans, semble ici s'essayer à cette sorte de «courrier du cœur» que seront la plupart de ses contributions au Mercure de France.

Auteur

Robert GRANDEROUTE

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH