N° 1048

NOUVELLES LITTÉRAIRES DE LA SUISSE (1722-1731)

Historique

Dans son Histoire politique et littéraire de la presse en France (t. II, p. 298), Eugène Hatin écrit ceci : «En 1722 la Suisse eut aussi son journal littéraire français. Dès 1702 le savant médecin J.-J. Scheuchzer, à qui les sciences naturelles doivent un grand nombre d'ouvrages estimés, avait entrepris la publication des Nova litteraria helvetica, destinées à faire connaître les savants que la Suisse possédait de son temps et leurs ouvrages [...]. Des occupations plus importantes le forcèrent à abandonner cette publication en 1715, après 12 volumes. Elle fut reprise en 1722, en français, par une association d'écrivains, qui promirent de donner un numéro tous les mois ; mais les Nouvelles littéraires de la Suisse éprouvèrent de fréquentes interruptions, et après dix ans elles firent place au Mercure suisse, ou Journal helvétique de Neufchâtel». L'essentiel de cette notice fut repris par Hatin lui-même dans B.H.C. (p. 40) et répété ensuite par d'autres bibliographes, notamment par Gabriel Bonno, «Liste chronologique des périodiques de langue française du XVIIIe siècle», Modern Language Quarterly, 1944, vol. V, p. 9.

En fait, ce périodique est introuvable. Aucune bibliothèque de Suisse ne le possède, aucun des grands catalogues de bibliothèque ne le mentionne. On pourrait se demander si une confusion ne se serait pas produite, antérieurement à Hatin déjà, avec les Zeitungen der Gelehrten aus dem Schweitzer Lande, qui commencèrent à paraître à Zurich en 1722 précisément et qui prirent en effet la relève des Nova Literaria Helvetica de Scheuchzer (voir Cari Ludwig Lang, Die Zeitschriften der deutschen Schweiz, Leipzig, Otto Harrassowitz, 1939, p. 37-38).

Auteur

Jean-Daniel CANDAUX

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH