N° 1077

L'OBSERVATEUR HOLLANDAIS 1 (1745)

Historique

La France littéraire de 1769 nomme L'Observateur Hollandois, «par M. de Francheville, 1745, in-8». Hatin signale le même ouvrage : «L'Observateur hollandais, par une Société de gens de lettres (de Francheville et autres). Leuwarde, 1745, 100 n° in-8°» (B.H.C., p. 61, et G.H., p. 204) ; mais il n'a pas eu l'ouvrage en main, et aucun exemplaire n'en a été retrouvé depuis. Dans son édition de la Correspondance entre Prosper Marchand et le marquis d'Argens (Studies on Voltaire, t. CCXXII, 1984, p. 253-254), S. Larkin fonde l'attribution de ce journal à d'Argens sur deux lettres adressées à Marchand. Le 14 octobre 1744, Jacques Pérard lui écrit : «Le Marquis d'Argens écrit toujours, il donne à présent une feuille périodique sous le titre d'Observateur hollandois qui a ses aprobateurs et ses censeurs». Le 26 novembre 1744, Formey écrit à Marchand : «Le M. d'Argens s'amuse toujours, et nos presses roulent sur ses Opuscules. Il publie une Feuille périodique, sous le titre d'Observateur hollandois, dont le succès est assés equivoque». Le Mercure historique et politique de février 1745 (t. CXVIII, note de la p. 147) établit une opposition entre «le délicat et spirituel auteur du Tome I» (d'Argens ?) et «ce froid et adulateur histrion» (Francheville ?).

Auteur

Anonyme

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH