LE POSTILLON

Numéro

1131

Titre(s)

Le Postillon, Ouvrage Historique, Critique, Politique, Moral, Philosophique, Literaire et Galant. Pour jeudi 10 Mars [-19 May] 1735.

Titre indexé

POSTILLON

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Le Postillon de Bruys devrait comporter, si l'on s'en fie à un passage de ses Mémoires, 4 volumes. La bibliothèque Sainte-Geneviève en garde deux numéros, du 10 mars et du 19 mai 1735, numérotés respectivement XX et XL: ces 21 numéros parus en 11 semaines laissent supposer une périodicité bihebdomadaire, mais la publication en fut certainement très irrégulière. Privilège de la Cour de Neuwied.

Description de la collection

Deux feuilles de 4 p. format in-12, 90 x 155.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«A Neuwied, Par François Bruys de Serrières, Bibliothécaire de S.E.I. Monseigneur. Chez Bernard Chrétien Groot, Imprimeur de la Cour, avec Privilège».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

François BRUYS.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

N° XX: dissertation sur les trois définitions de l'âme (raisonnable, sensitive et «végétante»), sur son caractère incompréhensible, sur les esprits forts, sur l'animal-machine des Cartésiens; nouvelles de La Haye, Strasbourg et Hambourg.N° XL: nouvelles de Londres, La Haye, Paris, Neuwied; suite d'une Lettre sur le Projet de Paix.Ce journal qui prétend réunir les avantages d'un journal littéraire et d'une gazette en 4 p., apparaît plutôt comme un petit journal privé réalisé avec de très faibles moyens.

Historique

Dans les Mémoires historiques, critiques et littéraires «par Feu M. Bruys» (Paris, Hérissant, 1751, t. I, p. 10-12), Bruys rapporte comment, obligé de s'exiler de Hollande, il arriva en mars 1735 à Neuwied, où il devint bibliothécaire du Comte. Il en repartit en 1736. Dans le catalogue de ses œuvres, il note (p. 45): «VII. Le Postillon. Ouvrage Historique, Critique, Politique, Moral, Philosophique, Littéraire et Galant: Cet Ecrit fut commencé à Utrecht en 1733, continué de quelques feuilles à Cologne en 1734, interrompu pendant quelques mois, et enfin repris au mois d'Octobre à Neuwied, où l'Auteur y travailla jusqu'au mois d'Août 1736, ce qui forme quatre petits Volumes».

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Ste G., AEj 3 Rés.

Auteur

Date indexée

1735
1736