N° 1160

RECUEIL A, B, C * (1745-1762)

Titre(s)

Recueil A [B, C–Z].

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Comme le dit le titre, il s'agit bien d'un recueil et non d'un périodique régulier : «Il paraît aujourd'hui tant de recueils de ceci de cela qu'on l'appelle seulement recueil» (Préface). 24 volumes numérotés de A à Z ont été publiés de 1745 à 1762. Une périodicité bimestrielle était annoncée au début ; il n'en est resté aucune trace dans la publication ; après une longue période de tâtonnement, le succès a fait accélérer le rythme à partir de 1759 : t. A en 1745, t. B en 1752, t. C en 1759, t. D-O en 1760, t. P-Y en 1761, t. Z en 1762.

Description de la collection

Chaque volume est composé d'un certain nombre de pièces, dont le nombre va de 5 (B) à 45 (Z), avec une moyenne de 16. Les volumes comptent de 195 p. (F) à 266 p. (E), avec une moyenne de 226 p. Format in-12, 110 x 175 (broché).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

A Fontenoy (A), Luxembourg (B), Paris (C), Luxembourg (D), Paris (chez Chaubert et Hérissant) (E-Y) et Bruxelles (Z).

Prix : 10 £, remis chez les abonnés, 14 £ par la poste ; 36 £ le recueil pour les non abonnés.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

G.L. PÉRAU, A.G. MEUSNIER DE QUERLON, E. BARBAZAN, B. GRAILLARD DE GRAVILLE, J. de LA PORTE : «Recueil A publié par l'abbé Pérau, 1745. Recueil B par M. de Querlon, 1752. Recueil C jusqu'à la fin, par MM. Barbazan, Graville et de la Porte, 1759 et suiv., en tout 24 vol. in-12» (F.L., 1759, t. II, p. 490). Beaucoup de pièces du t. A sont de M. de T. [Maréchal de Tessé] ; certaines pièces de Saint-Evremond sont attribuées à M. de Charleval.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

«Ce sont des morceaux curieux par les faits et intéressants par la façon dont ils sont écrits, présentés tels qu'on les a trouvés dans les papiers d'un homme de lettres qui paraissait vouloir en faire le même usage qu'on en fait aujourd'hui». Un silence de sept ans sépare A et B, puis B et C, ce qui autorise un second puis un troisième éditeur. Si l'on en croit celui-ci (Avis, t. C), A avait été lu «avec avidité», B, avec des articles longs et pesants, avait eu moins de succès ; le public demandait «non de longs morceaux d'érudition, uniquement destinés aux savants, mais des matières variées et intéressantes, faites avec goût». En plein succès, l'Avertissement de F précise : «Les pièces rares qu'ils contiennent ne sont peut-être pas dans trois bibliothèques de Paris (et encore pas toutes à la fois). Elles ont une double utilité : compléter ce qui manque à chaque bibliothèque, donner des matériaux aux historiens des deux derniers siècles, surtout de province».

Quelques relations d'événements curieux (pluie de sang à Sens en 1614) ou piquants (démêlés du directeur des spectacles de Lyon et d'une actrice). Quelques pièces en vers («Epître de Psyché à l'Amour», première œuvre imprimée de Voltaire, «Ode sur la guerre» du président Hénaut, dans le t. A). La plupart des pièces sont des documents historiques : lettres, récits, arrêts, discours, harangues. La plus grande partie d'entre elles datent de la période 1580-1620, les dates extrêmes étant 1547 et 1751. Elles sont parfois regroupées autour d'un même centre d'intérêt : les duels (t. E), la lutte des Guise et des rois de Navarre (t. M) ; mais le plus souvent, il n'y a ni thème, ni chronologie ; elles prêtent parfois à des commentaires sur le vocabulaire ancien, ou sur des faits de civilisation.

Table à la fin de chaque volume.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Z 28983-29006.

Bibliographie

B.H.C., p. 61.

Auteur

Denise KOSZUL

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH