N° 1192

LE RÉSIDENT TURC (1753)

Titre(s)

Le Résident Turc, ou Lettres d'Hali-Pacha aux Ministres de la Porte Otomane et à ses Amis, depuis l'An 1742, jusqu'en 1749.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

On ne connaît ce périodique que par l'annonce suivante, parue dans le Journal helvétique de février 1753, p. 223-224. «Lausanne. On vient de doner l'Echantillon d'une Feuille périodique, que le Sr. Verney, libraire, fait imprimer ici, et qui paroitra chaque Semaine. Elle est intitulée : Le Résident Turc [etc.]. On promet la continuation de cet Ouvrage, au moins pendant 2. Ans, ce qui formera une Collection de 6. Volumes. Le prix, pour ceux qui souscriront, sera de £. 6. ou 60. bz. Argent de Berne. L'essai que l'on a fait distribuer parait être d'une bonne Plume, et l'on y rend d'une façon assés heureuse le Génie et les Expressions des Orientaux».

A défaut de prospectus, il paraît donc certain qu'il avait paru du moins, au début de 1753, un spécimen du périodique.

Description de la collection

Comme on vient de le voir, la périodicité annoncée était hebdomadaire et le périodique aurait dû former une collection de 6 volumes quadrimestriels. Mais rien ne semble avoir paru en dehors de «l'échantillon» signalé par le Journal helvétique.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

«Le Sr. Verney», libraire à Lausanne, se nommait en réalité Pierre Assada et tenait boutique à la rue du Pont dès 17521.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Pierre Assada semble avoir entretenu des contacts assez étroits avec Jean-Henri Maubert de Gouvest, ce «Candide journaliste2» qui trouva refuge à Lausanne en 1753 précisément et qui pourrait bien avoir conçu le projet de ce périodique au goût du jour.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

D'après son titre, Le Résident turc se rattachait au genre lancé par le fameux Espion turc de G.P. Marana et illustré par les Lettres persanes de Montesquieu3.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

Malgré une recherche approfondie, aucun exemplaire du Résident turc n'a pu être localisé dans les bibliothèques suisses.

Notes

1. Réfugié et bourgeois de Prilly, Pierre Assada alias Verney devait décéder à l'âge de 59 ans, le 25 janvier 1770. Il avait épousé Marie Chevallier. (Je dois tous ces renseignements à l'érudition de Silvio Corsini, de la B.C.U. de Lausanne, que je remercie ici très vivement).

2. Selon le mot de Jérôme Vercruysse, auquel on doit plusieurs travaux sur Maubert de Gouvest, ainsi que le précieux article de D.P. 2.

3. Voir G.L. Van Roosbroeck, Persian Letters before Montesquieu, New York, Institute of French Studies, 1932.

Auteur

Jean-Daniel CANDAUX

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH