N° 1209

LA SENTINELLE DU PEUPLE (1788)

Titre(s)

La Sentinelle du Peuple, aux Gens de toutes professions, Sociétés, Arts, Commerce et Métiers, composant le Tiers-Etat de la Province de Bretagne.

Le 1er numéro comporte en outre la mention «par un Propriétaire en ladite Province».

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

10 novembre – 25 décembre 1788. Cinq numéros reliés en un volume, sans privilège ni prospectus. Périodicité: tous les dix jours, sauf pour le troisième numéro, qui paraît quinze jours après le précédent. Datation des numéros: 10 et 20 nov., 5, 15 et 25 décembre.

Description de la collection

Numéros de 12, 18, 20, 20 et 18 p., format in-8°, 120 x 210.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Rennes.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Constantin François Chassebœuf de VOLNEY.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Le premier numéro se présente comme un «contrat social» passé entre le roturier Jean Démophile, Sentinelle du peuple, et un noble. Le journal annonce une mise en garde contre les machinations de la noblesse. Il dénonce effectivement la noblesse et ses privilèges. Il présente les revendications du Tiers-Etat: égalité de tous les citoyens devant l'impôt, contrôle de la nation sur les charges fiscales, suppression de l'hérédité des fonctions, qui doivent désormais être attribuées par concours, doublement des voix du Tiers aux prochains Etats généraux et vote par tête. Le n° 2 contient une apologie de Necker.

Le programme présenté par Volney annonce celui que Sieyès formulera en janvier 1789. La virulence de ce pamphlet, alliée à la verve incontestable du style, le bruit qu'il suscita à l'époque, attesté par plusieurs imitations, en font un des premiers vrais représentants de la presse révolutionnaire.

Parmi les journaux imités de La Sentinelle du peuple, et qui partagent le même point de vue politique, on peut compter: Le Caporal, La Confession de la sentinelle, Le Cousin de la Sentinelle du peuple, La Sentinelle de la noblesse, La véritable Sentinelle du peuple. Mais La Sentinelle a également inspiré une réponse de ses adversaires politiques: Le Comme pour voir, ou première lettre à l'auteur de la Sentinelle du peuple.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., 8° Lc2 99; Ars., 8° Jo 50583; B.L., 911 c 3 (9). 

Bibliographie

B.H.C., p. 152; H.P.L.P., t.IV et V; H.G.P., t. I, p. 410-412. – Séché L., «Volney», Revue illustrée des provinces de l'Ouest, t. XXII (30 oct. 1898), p. 277-312 (réédition). – Gaulmier J., L'Idéologue Volney, Beyrouth, 1951. – Idem, Un grand témoin de la Révolution et de l'Empire: Volney, Paris, Hachette, 1959.   

Auteur

Marie-France SILVER

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH