N° 1222

LE SPECTATEUR LITTÉRAIRE 1 (1728)

Titre(s)

Le Spectateur litteraire. M.DCC. XXVIII. Première [-Quatrième] Feuille.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Approbations du 10 janvier 1728 pour la 1re feuille, du 1er février pour la 2e, du 13 février pour la 3e, du 23 février pour la 4e; permis d'imprimer et de distribuer le 10 janvier 1728 pour la 1re feuille; privilège (à la fin de la 3e feuille) délivré à Chaubert le 23 janvier 1728. L'Avertissement en tête de la 1re feuille déclare: «On donnera exactement tous les lundis, une ou deux Feüilles de ce Spectateur Litteraire». On peut sans doute attribuer à la lenteur de la censure le rythme bimensuel de la revue.

Description de la collection

Publication en feuilles séparées de 24 p. in-12, avec pagination continue ajoutée pour le volume: p. [3]-22 pour la 1re feuille; p. [25]-50 pour la 2e; p. [51]-64 pour la 3e; p. [67]-91 pour la 4e.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Chaubert.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Attribué à Louis Mangenot, qui l'a désavoué dans le Journal des savants de févr. 1728, p. 254.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

«J'intitulerai mes Registres: Le Spectateur litteraire, et cela pour deux raisons: La premiere est que mes feüilles auront pour objet tout ce qui se passe et qui s'est passé dans la République des Lettres; et l'autre que j'aime beaucoup les Titres déjà connus» (1re feuille, p. 10-11). L'auteur confirme ainsi son attachement au titre et à la forme choisis par Marivaux en 1721. L'influence de Steele et Addison est plus évidente encore: quelques amis (un savant, un chevalier, un philosophe, un mondain et un abbé) s'entretiennent, dans une petite «académie» improvisée, au sujet des «Nouveautés». L'abbé attaque les Voyages de Cyrus de Ramsay, dont il a lu deux ou trois pages; un «Auteur à brochures» critique la Surprise de l'amour de Marivaux (p. 19-20), que défend chaleureusement le chevalier (1re feuille). La 2e et la 3e feuille portent sur les Eloges de Fontenelle, et particulièrement sur l'éloge de Newton, puis sur l'Essai philosophique sur la Providence de Dieu (de l'abbé d'Houteville). La 4e feuille commente le livre de Saint-Martin sur L'Utilité du pouvoir monarchique et la Méthode pour étudier l'histoire de Lenglet-Dufresnoy.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Lyon, 377496: cet exemplaire est un recueil composé des Lettres 49 et 50 du Nouvelliste du Parnasse (janvier et mars 1732), des quatre feuilles du Spectateur littéraire et de quatorze feuilles de la Spectatrice (Paris, veuve Pissot, 1728, approbations du 14 mars 1728 au 5 janvier 1729).

Bibliographie

Bibliothèque française, t. XI, 2, p. 288 et 338. – Gilot M., Les Journaux de Marivaux. Itinéraire moral et accomplissement esthétique, Lille III, 1974, p. 875.

Auteur

Jean SGARD

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH