N° 1225

LE SPECTATEUR PICARD (1755)

Titre(s)

Le Spectateur Picard, janvier 1755.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier 1755, un seul numéro paru.

Description de la collection

Un cahier de 29 p.; 4 parties: un Préliminaire et trois «discours»; 105 x 180, in-12. Devise: Non oportere maledici senatoribus. Suet. Lib. 8. Frontispice: un carré avec fleurs de lys aux quatre angles et, au centre, un cœur porteur d'une petite torche.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Au Cap de Bonne Espérance, chez l'Hottentot, à l'Impartialité [Amiens].

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Les deux exemplaires recensés sont anonymes. Aucune indication d'auteur dans les bibliographies qui mentionnent le périodique, à l'exception de la F.L. (1759, t. I, p. 217 et t. II p. 529) où le Spectateur picard est attribué à M. Choquet, abbé du diocèse d'Amiens. Choquet est bien un nom picard. Mais Histoire littéraire de la ville d'Amiens par l'Abbé Daire (1782) ne mentionne ni le périodique ni un Choquet du XVIIIe siècle.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

On annonce des comptes rendus d'ouvrages littéraires ou critiques et on se propose de recenser un discours de Gresset à l'Académie française (p. 10 et 29). On se défend d'attaquer «la religion [...] les bonnes mœurs [...] et l'Etat».

Le contenu réel consiste en observations morales (débat dialogué sur les passions). Satire anticléricale (contre les faux dévots) et des controverses religieuses (débat entre un déiste et un tenant de la religion révélée).

Auteurs cités: Boileau, Fénelon, La Bruyère, Molière, auteurs latins, etc. .

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Amiens, M. 1943; Sorbonne, R. 889 12°.

Bibliographie

B.H.C., p. 288, .

Macqueron H., «Bibliographie du Département de la Somme», Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie, t. 15 et 16, 1904, mentionne le périodique au n° 2623 (brève description) et la sentence d'interdiction au n° 2624.

. Le Spectateur picard n'a fait paraître qu'un numéro en janvier 1755. Il a été supprimé, le 18 mars 1755, par une sentence des lieutenant général de Police, maire et échevin de la ville d'Amiens («Fait en l'Hôtel commun de ladite ville d'Amiens, ce dix-huit Mars mil sept cens cinquante-cinq. Signé Picard»). Le texte de la sentence indique que le procureur du Roi «a requis qu'elle [la Brochure en forme périodique] soit prohibée et supprimée, comme ayant été imprimée sans permission, et contenant des expositions vicieuses de plusieurs faux principes de Religion et de mœurs». La sentence déclare exécuter les «Règlements de la Librairie et de Police» (texte de la sentence conservé à la bibliothèque de l'Evêché d'Amiens, locaux du Grand Séminaire, sous la cote C. 367, carton n° 18, bibliothèque d'Henri Macqueron).

Auteur

Eric WALTER

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH