N° 1259

VARIÉTÉS LITTÉRAIRES ET POLITIQUES (1769)

Titre(s)

Variétés littéraires et politiques.

Description de la collection

Un seul volume publié, de 140 p., in-8°, 95 x 160. Devise : Simul et jucunda et idonea dicere vitae. Horatius. Aucune périodicité annoncée.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

A Stockholm, chez Jean George Lange. L' Avertissement mentionne Holmberg en qualité de libraire-associé : «Ceux qui désirent d'avoir des exemplaires de ce Recueil sont priés de faire inscrire leurs noms chez M. Holmberg,Libraire en cette ville. On ne paye qu'à mesure qu'on retire chaque Partie, qui sera désormais toujours de 120 p., et coutera 2 Dalers Monnoie de cuivre (Avertissement, p. II).

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Johan Gustaf HALLDIN (1737-1825) et Olof KEXÉL (1748-1796).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Nouvelles politiques et littéraires suédoises, nouvelles littéraires de France.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.U. Göteborg, (Br.) Tidskr. Sv. ; B.R. Stockholm, Litt. Fr. Saml. 1700-1829 ; B.U. Uppsala, Sv. Utl. litt. Romansk [97 :400] ; W-n. Utl. skönlitt. om sv. förh. ; B.U. Lund, Tidskr. Sv.

Bibliographie

Sylwan O., Svenska pressens historia till statshvälfningen 1772, Lund, Gleerupska, Lund, 1896.

Historique

J.G. Halldin, employé à la Bibliothèque royale, s'intéressait à la politique et avait un certain talent littéraire. O. Kexél, secrétaire au Théâtre royal, écrivait des pamphlets politiques et anticléricaux, rédigeait un hebdomadaire politique intitulé Hatten (Le Chapeau) et composait des pièces de théâtre. Lorsque, en 1769, ils publient la première partie du t. I des Variétés littéraires et politiques, Halldin et Kexél étaient pleinement conscients du caractère précaire de leur entreprise. C'est ce qui ressort des premières lignes de l'Avertissement des éditeurs : «C'est par manière d'essai que nous faisons paroître cette première Partie d'un Recueil que nous souhaiterions pouvoir rendre assez intéressant pour qu'il se conciliât la faveur du public». Ils savent aussi combien il est difficile de bien s'exprimer dans une langue étrangère. Ils se sont toutefois attachés à écrire des articles «d'un style clair et précis» en suivant l'orthographe «établie dans la dernière édition du Dictionnaire de l'Académie Françoise». Ils se disent prêts à recevoir tout conseil avec reconnaissance.

Le but que se proposent les deux rédacteurs est double, «de faire plaisir à [leurs] Compatriotes, en leur offrant un choix de Pièces estimées de Littérature Françoise, et de rendre service aux Etrangers, en leur faisant connoître l'état des Affaires Publiques et celui des Lettres dans ce Royaume». Les auteurs ont été relativement fidèles à ce programme. Il n'y a cependant guère de ligne strictement suivie dans le choix des sujets, si, bien entendu, ce n'est cette variété, affichée dans le nom de la revue. La poésie de l'abbé de Lille, de Rousseau, de La Harpe... se dispute la place avec la prose qui, elle, porte le plus souvent un message politique. Rien d'étonnant, par exemple, de trouver chez ces deux journalistes, aux idées un peu radicales peut-être, un extrait des Ephémérides du citoyen concernant «l'Edit du Roi [de Suède] pour la Liberté de la Presse» daté de 1766.

Le suédois ne brille pas totalement par son absence dans cet ouvrage qui se veut français. Un poème anonyme intitulé Til Svea Land pa Hans Konglige Höghets Kronprinsens Födelsedag den 24 Januari 1769 est imprimé en suédois et accompagné parallèlement de sa traduction française sous le titre de : A la Suède. Le Jour de la Naissance de S.A.R. Mgr Le Prince Royal.

La dernière page du volume contient une table précédée de ces mots : «Nous avions dessein de terminer ce Cahier par des Nouvelles Politiques de Suède ; mais qu'est-ce que l'on peut dire de certain sur l'état d'un malade au moment de la crise ? Il vaut donc mieux remettre au Cahier prochain l'exposition de ces Scènes frappantes qui deviennent de jour en jour plus compliquées, et dont la Diète va donner le dénouement». Pour des raisons que l'on ignore, aucun «Cahier prochain» ne vit pourtant le jour.

Auteur

Barbro OHLIN

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH