LE POINT DU JOUR

Numéro

1125

Titre(s)

Le Point du jour, ou Résultat de ce qui s'est passé la veille à l'Assemblée Nationale.

1789
1791

Titre indexé

POINT DU JOUR

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

19 juin 1789–1er octobre 1791. Quotidien. Permis de police pour l'expédition en province, en date du 27 juillet 1789. Publié le lendemain des séances de l'Assemblée, le journal ne paraît pas en l'absence de session.

Description de la collection

815 numéros rassemblés en 27 tomes ou volumes; pagination continue par tome. Cahiers de 4 à 16 p., en général de 8 ou 12 p., format in-8°, 120 x 190.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Cussac, libraire au Palais-Royal. Imprimeur: Laporte ou Ballard, selon les livraisons.

Abonnement à 6 £ pour 30 numéros pour Paris, à 7 £ 10 s. pour la province.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Bertrand BARÈRE DE VIEUZAC, député de Bigorre.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Compte rendu des séances de l'Assemblée nationale, avec, en intertitre, «Séance du...». Une courte introduction précède le compte rendu impersonnel des débats.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Lyon, 377521; B.N., 8° Lc2 142; Bibliothèque de l'Assemblée Nationale, EL 629, 167 II; A.N., AD XXa 485.

Bibliographie

Plusieurs contrefaçons (voir Rétat, p. 213-214). – Rétat P., Les Journaux de 1789 : bibliographie critique, C.N.R.S., 1988, n°149.

Auteur

Additif

Historique: Barère de Vieuzac fonde Le Point du jour le 19 juin 1789 et le poursuivra jusqu’au 31 septembre 1791 (Voir DP1 1125 et DP2 32). Ce journal connaît un grand succès ; il aura de nombreux imitateurs et plusieurs rééditions. L’exemplaire de Lausanne est une réédition en volumes, chez Cussac à Paris, sous la forme d’une histoire continue. La collection complète compte 27 tomes ou volumes. C’est pour donner un état complet de sa chronique révolutionnaire que Barère y a joint un résumé des événements survenus entre le 4 mai et le 17 juin ; il avait lancé le 4 mai un premier journal, la Correspondance nationale. États généraux (Voir DP1, n° 237), petit quotidien qui portait sur l’ouverture des États généraux, le discours du Roi et celui de Necker, journal qu’il a conduit jusqu’au 17 juin. On note que dans l’édition Cussac de la B.C.U. de Lausanne, les quatre premiers numéros portent le titre : Correspondance nationale. États généraux. On ne connaît pas de feuilles séparées.

Auteur additif

Date indexée

1789
1790
1791