N° 0265

LE COURRIER DE CAMPAGNE (1759)

Titre(s)

Le Courrier de campagne.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Deux livraisons: 11 août-19 août 1759, si l'on s'en tient à la collection étudiée. Les deux livraisons sont numérotées 1 et 2.Périodicité quasi hebdomadaire.

Description de la collection

Volume factice qui contient avec les deux livraisons (8p., chacune étant de 4 p.) d'autres pièces des années 1759-1760.

Cahier de 16 p., 170 x 215, in-8°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

S.l.s.n. Mais il s'agit d'une publication toulousaine.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu réel: parodie de journal d'Annonces avec rubriques habituelles: «Affiches» (biens à vendre ou à louer), «Ouvrages nouveaux», «Nouvelles étrangères», «Nouvelles particulières», «Spectacles», «Lettres» ou Extraits de Lettres, «Poèmes».

Centre d'intérêt: essai d'une feuille comique et satirique (satire du collecteur d'impôts, des cagots...).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.M. Toulouse, Rés. C XVIII 246 (6).

Bibliographie

Mention dans Carnavalade (Carêmade 1).

Le Courrier de campagne se pose en s'opposant à la Gazette de Toulouse. Dans la première livraison, sous la fiction d'une lettre («Lettre de M. le Curé de ... à M. le Curé de …»), le reproche est lancé au «gazetier toulousain» (lequel en est à sa 9e feuille) de ne rien dire de la campagne: «pensent-ils, les gens de Toulouse, que dans nos taudis et sous nos toits rustiques, il ne se joue pas des scènes aussi variées et aussi intéressantes que dans les grandes villes?». Et, dans le deuxième numéro, une Requête des taupes est composée «en opposition au projet de destruction formé contre elles annoncé dans la Gazette de Toulouse n° 10».

S'agit-il d'une réimpression toulousaine de la Gazette en 1759? Mais l'édition toulousaine est, selon M. Th. Blanc-Rouquette (La Presse et l'information à Toulouse, des origines à 1789, Toulouse, 1967, p. 54 et suiv.), interrompue en 1752. N'oublions pas cependant que l'auteur de Carnavalade cite, en février 1760, parmi les feuilles qui se distribuent dans la ville, la Gazette de Toulouse ... Ne s'agirait-il pas alors bien plutôt, sous une dénomination impropre, des Affiches hebdomadaires dont Nicolas Caranove obtient le 6 septembre 1759 le privilège enregistré le 19 dans le «Livre de la Communauté de Messieurs les Imprimeurs et Libraires de Toulouse»? Le Courrier de campagne adopte précisément le cadre d'une feuille d'Annonces pour le travestir. Mais alors les Affiches ont dû être lancées avant septembre...

Quoi qu'il en soit, Le Courrier de campagne dont Carêmade souligne l'existence «éphémère» (a-t-il été au-delà des deux livraisons que nous possédons?) n'est pas dénué d'intérêt. Humoristique et facétieux (la série Carnavalade-Carêmade-Paschade reprendra quelques mois plus tard la même veine), il témoigne de la diversité des productions périodiques toulousaines à cette époque.

Auteur

Robert GRANDEROUTE

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH