N° 1087

OBSERVATIONS PÉRIODIQUES SUR LA PHILOSOPHIE ET LES BELLES-LETTRES (1777)

Historique

On ne connaît ce périodique que par son Prospectus, publié dans les Nouvelles de la République des Lettres d'avril 1777 (p. 450-461). Selon ce texte, les Observations, tout en se présentant comme la continuation des Nouvelles, se proposaient de «rendre à la critique ses droits», en s'attachant «uniquement aux ouvrages dont les défauts et les principes, tenant au goût du siècle et aux préventions de mode, semblent faire une autorité dangereuse, et à ceux qui sont dignes d'en servir à la postérité». «Nous destinons trois feuilles par mois à ces articles de critique détaillée, poursuit le Prospectus, en nous restraignant à ce qui concerne l'histoire, la philosophie rationelle et les belles-lettres. [...] nous employerons la seconde partie de ce recueil à des notices raisonnées des productions nouvelles en divers genres peu dignes d'être approfondies, mais dignes d'être lues [...]. Enfin, sous le titre de Mélanges, on trouvera dans une feuille et demie quelques variétés littéraires». La souscription était de 9 £ de France pour 12 cahiers de 144 p., in-12, pris chez la Société typographique de Lausanne. C'est sans aucun doute Paul-Henri Mallet qui était l'auteur de ce Prospectus et qui aurait dû rédiger les Observations, tout comme il rédigeait à cette époque les Nouvelles. Mais la souscription, malgré une relance dans les Nouvelles d'août 1777 (p. 513), ne donna rien et les Observations restèrent en rade.

Auteur

Jean-Daniel CANDAUX

Ce dictionnaire est mis à disposition du public avec l'aimable autorisation de la Voltaire Foundation

Site mis en ligne par le IHRIM UMR 5317 et l'ISH USR 3385 - Mentions légales - Remerciements - Contacts - Se connecter - Créér un compte

IHRIM   ISH