LE SPECTATEUR FRANÇAIS AU SALON *

1220
1779

Titre(s)

Le Spectateur français au Sallon, et Projet d'encouragement patriotique, pour les Arts de l'Académie de Peinture.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1779.

Description de la collection

14 p., 125 x 210.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, imprimerie de Monsieur.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu réel : description de l'architecture et l'illumination de la salle d'exposition au Louvre ; description du projet de M. Wailly, architecte, pour cette salle ; description d'un projet de loterie pour subventionner les artistes de l'Académie royale de peinture.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Vp. 7698.

Historique

Cette petite publication ne semble pas avoir été envisagée comme périodique. Sa partie la plus intéressante est la loterie proposée pour subventionner les artistes de l'Académie royale de peinture. Douze mille amateurs donnant 50 £ chacun par an pourraient gagner des tableaux (de grandeurs différentes) ou des figures en marbre ; d'autres «ne gagnant pas gros auraient des gravures». L'auteur ne dit pas s'il espère encourager la qualité ou la quantité des œuvres ; mais en discutant le salon de 1767, Diderot décrit un projet où «le prix des billets devait être employé à occuper les pinceaux de notre Académie».

Titre indexé

SPECTATEUR FRANÇAIS AU SALON *

Date indexée

1779

LA SEMAINE LITTÉRAIRE

1204
1759

Titre(s)

La Semaine littéraire.

En 1760, les 60 cahiers de la Semaine littéraire furent publiés de nouveau en quatre volumes sous le titre: Amusements d'un homme de lettres ou Jugements raisonnés et concis de tous les livres qui ont paru, tant en France que dans les pays étrangers, pendant l'année 1759, divisés en semaines.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Janvier 1759-décembre 1759 en 60 cahiers, réunis en 4 volumes datés de 1759. Hebdomadaire, tous les lundis.

Description de la collection

Chaque tome, en un volume, groupe 15 livraisons (5 cahiers par mois) et compte 360 p. Cahiers de 24 p. in-12, 95 x 164.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Mannheim [Paris]; Cailleau, quai des Augustins, près du pont Saint-Michel, à Saint-André. Libraire associé: Claude Hérissant, imprimeur-libraire, rue Notre-Dame. Imprimeur: Chaubert et Cailleau, quai des Augustins, Cuissart, quai de Gèvres.

Le prix de la souscription est de 10 £ par an à Paris, et de 13 £ en province, port franc.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Pierre Louis d'AQUIN et CAUX DE CAPPEVAL.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: «précis impartial de toutes les nouveautés en littérature», «la fleur des productions de l'esprit», «une esquisse de critique».

Contenu réel: les livres de la semaine (histoire, philosophie, géographie, médecine, agriculture, musique), traductions, estampes, architecture, chansons, spectacles, arrêts du Parlement. La Semaine littéraire vaut surtout par sa critique littéraire et l'intérêt porté aux traductions de l'anglais et de l'italien.

Principaux auteurs cités: Voltaire, Rousseau, Marmontel, d'Alembert, Lesage, Piron, Lemierre, La Dixmerie.

Tables à la fin de chaque volume.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.U. Purdue University, West Lafayette, U.S.A.; B.N., Z 44920-44927; Ars., 8° Jo 18639H.

Bibliographie

B.H.C.; D.P. 2, art. «Aquin» et «Caux de Cappeval».

Historique

Ce journal littéraire fut lancé en 1759 par Pierre-Louis d'Aquin et le chevalier Nicolas Caux de Cappeval en collaboration avec une société de gens de lettres anonymes pour rendre compte de façon «impartiale» de toutes les nouveautés littéraires de France et de l'étranger. Il parut à Mannheim et à Paris sous forme de cahiers hebdomadaires pendant un an.

Les rédacteurs de La Semaine littéraire déclarèrent dès leur premier cahier se séparer de la foule des autres journalistes, et présenter au public une critique objective: «loin de nous toute adulation basse pour les auteurs, toute idolatrie folle pour les ouvrages! nous vivons dans un siècle éclairé: la critique fait son rapport au tribunal de la raison; c'est l'impartialité qui juge» (t. I, p. 5).

Cependant les articles de La Semaine littéraire révèlent une admiration excessive pour Voltaire que d'Aquin ne cesse de louer dans ses feuilles: «Pouvons-nous mieux ouvrir nos annales que par les ouvrages d'un homme dont l'Europe admire les talents universels et qui fait tant d'honneur à la France dans tous les genres d'écrire» (t. I, p. 3). «Rien ne résiste à sa plume féconde» (t. II, p. 241). Un léger reproche cependant, «M. de Voltaire n'aurait pas dû toucher aux Pensées de Pascal» (t. II, p. 245).

Par contre, nous y trouvons une attaque très violente contre les encyclopédistes, inspirée sans doute par A. Chaumeix, avec qui d'Aquin collaborera l'année suivante au Censeur hebdomadaire. La Semaine littéraire publia même en février 1759 l'arrêt du Parlement condamnant l'Encyclopédie, et en avril de la même année, l'arrêt du Conseil du Roi révoquant le privilège du dictionnaire.

Les collaborateurs de d'Aquin et Cappeval resteront anonymes pour que le mérite de l'ouvrage demeure intact: «nous ne jugeons pas à propos de les faire connaître; persuadés que des noms d'auteurs et tous les titres qui les accompagnent, pour décorer un frontispice important, peuvent bien prévenir en faveur du débit de l'ouvrage, mais qu'ils n'influent pas sur sa bonté... La Fontaine a dit dans sa fable des Abeilles en dispute avec les frelons: < A l'œuvre, on connaît l'ouvrier >» (t. III, p. 6-7).

Additif

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s): Le journal paraît avec deux adresses un peu différentes : à Mannheim et à Londres ; mais les libraires associés sont bien les mêmes : Hérissant, Cailleau et Chaubert et il s’agit bien de la même publication. Ce changement déguise peut-être un nouveau partage d’intérêts entre les libraires parisiens : dans la version «Mannheim», Cailleau est le principal libraire ; dans la version «Londres», Chaubert, Hérissant et Cailleau sont associés, mais c’est Hérissant qui recueille les souscriptions et les ouvrages à recenser.

Auteur additif

Titre indexé

SEMAINE LITTÉRAIRE

Date indexée

1759

LE SALON *

1199
1753

Titre(s)

Le Salon.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1753. 

Description de la collection

39 p., 120 x 190.   

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

[Jacques LACOMBE].     

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu réel: critique des œuvres exposées au Salon de 1753.         

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., V. 24254.                 

Bibliographie

D.P. 2, art. «Lacombe». Mention dans Lettres sur quelques écrits de ce tempst. XI, 1753, p. 325-331.La publication, qui n'a rien d'un périodique, contient une discussion en vers et en prose entre un auteur qui a bien fait de garder l'anonymat et «un juge infatigable de ce qu'il sçait et ne sçait pas».                                 

Titre indexé

SALON *

Date indexée

1753

OBSERVATIONS SUR LA PEINTURE *

1091
1753
1754

Titre(s)

Observations sur les Tableaux anciens et modernes, dédiées à M. de Vandiere, Conseiller du Roi en ses Conseils, Directeur et Ordonnateur Général des Bâtiments du Roi, Jardins, Arts, Académies, et Manufacture de France. Par M. Gautier, Inventeur de l'Art de faire les Tableaux sous Presse, et Pensionnaire de Sa Majesté.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un tome en trois parties (avril et août 1753, janvier 1754). Privilège: 1753. Périodicité annoncée: semestrielle. Périodicité réelle: annuelle.

Description de la collection

L'unique volume comprend trois numéros trimestriels et compte 360 p., 90 x 170, in-12.

Illustration: «sistème pratique de l'Art d'imprimer Les Tableaux inventés par M. Gautier» (t. I, part. II).

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, Jorry (quai des Augustins, près du pont Saint-Michel, aux Cigognes) et Delaguette (rue Saint-Jacques). Prix: 15 s.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

Gautier DAGOTY (membre de l'Académie des sciences et belles-lettres de Dijon).

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: description savante de quelques bons auteurs, critiques modernes, réflexions physiques ou anatomiques.

Contenu réel: peintres anciens et modernes, l'optique des peintures, tableaux exposés au Salon du Louvre en 1751, la gravure en bois, l'art d'imprimer les tableaux, conservation des peintures, physique et anatomie de la perception, composition des couleurs. Reprise d'articles des Observations sur l'histoire naturelle.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., V 23828: 1753 (I). Relié sous la même cote: l'Extrait des Observations de M. Gauthier Pour le mois de Janvier de l'Année 1754, qui contient «l'origine de la gravure en bois, l'usage de cet Art, et le principe de l'Imprimerie par M. Papillon»; «dissertation, posthume, de M. Noël Coypel... sur les parties essentielles de la Peinture»: une critique de ce que Buffon a dit sur la perception oculaire, de ce que Fréron a dit sur le Salon du Louvre de 1753, et de ce que le R.P. Castel a dit sur la musique des couleurs.

Gautier Dagoty, qui s'annonce comme l'auteur des Observations sur l'histoire naturelle, sur la physique et sur la peinture,a voulu faire quelque chose de moins technique pour «les Etudians de l'Art de peinture et les Amateurs des beaux Tableaux». En principe, «la première Partie de chaque Volume sera[it] consacré aux Critiques modernes, aux Dissertations, et à tout ce qui pourra[it] concourir au bien général... Chaque Dissertation sera[it] accompagnée des Réflexions Physiques ou Anatomiques». Les Observations sur la peinture étaient donc envisagées comme une sorte de «Que sais-je».

Titre indexé

OBSERVATIONS SUR LA PEINTURE *

Date indexée

1753
1754

NOTICE DE L'ALMANACH SOUS VERRE

0976
1768
1831

Titre(s)

Notice de l'Almanach sous-verre des Associés, r. du petit-pont, à Paris, Contenant Les Découvertes, Inventions, ou Expériences nouvellement faites dans les Sciences, les Arts, les Métiers, l'Industrie, etc. etc.

1778: Onzième [douzième, etc.] suite de la Notice de l'Almanach sous-verre des Associés, rue Saint-Jacques, à Paris, pour l'Année mil sept cent soixante dix-huit; contenant Les Découvertes, Inventions, ou Expériences nouvellement faites dans les Sciences, les Arts, les Métiers, l'Industrie, etc. etc.

1794: Vingt-septième suite de la Notice de l'Almanach sous verre des Associés, rue Saint-Jacques, à Paris, pour l'An IIe de la République Française...

1795: Vingt-huitième suite de la Notice de l'Almanach sous-verre des Associés [...] contenant Les Découvertes [...] etc. etc. avec titre de propriété.

1805: Trente-huitième suite de la Notice de l'Almanach sous-verre des Associés [...] contenant Les Découvertes, Inventions, ou Expériences nouvellement faites dans les Sciences, les Arts, les Métiers, l'Industrie, la Technologie, etc. etc.

1809: Notice historique de l'Almanach sous-verre des Associés...

1811: Notice historique de l'Almanach sous-verre des Associés... contenant Les Découvertes, Inventions, ou Expériences nouvellement faites dans les Sciences, les Arts, les Métiers, l'Industrie, la Technologie, les Phénomènes, etc. etc.

1822: Notice historique des découvertes dans les sciences et les arts; contenant les inventions ou expériences faites dans les Sciences, les Arts, les Métiers, l'Industrie, les phénomènes de la Physique, etc. etc., pendant l'année 1821.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

1768 – 1831. 64 numéros en 2 volumes (1-43: vol. I). Privilège: 15 mars 1777, renouvelé le 12 avril 1781. Périodicité annuelle. Les dix premières années étant déjà épuisées en 1777, elles furent réimprimées en version abrégée en 1777, sous le titre: Notice des dix premières années de l'Almanach sous-verre... En 1785 fut publié un numéro spécial: Notice aërostatique, ou Continuation de la dix-huitieme suite de la Notice de l'Almanach sous-verre... qui contenait «les Expériences, Inventions, et tout ce qui est relatif à la fameuse Découverte de MM. Montgolfier, et à celles auxquelles elle a donné lieu». C'était le seul numéro à contenir une illustration («figure exacte et proportions du globe aërostatique, Qui, le premier, a enlevé des Hommes dans les Airs»).

Description de la collection

Chaque numéro compte en moyenne 20 p., 160 x 195, in-4°.

Devise: 1785, numéro spécial, Plurima jam sunt fieri quae posse negabam. Ovid.:1800, «Croire tout découvert est une erreur profonde. C'est prendre l'horizon pour les bournes [sic] du monde».

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Libraires associés, Paris, rue du Petit Pont (1768-1777); rue Saint-Jacques (1778-1831).

Prix: Notice des dix premières années et numéro spécial, 30 s.; 1778-1794, 20 s.; 1795, 25 s.; 1796, 40 s.; 1797-1812, 24 s.; 1813-1831, 1 fr. 25 cent.

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

G. DESCHAMPS.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: les découvertes, inventions, ou expériences nouvellement faites dans les sciences, les arts, les métiers, l'industrie, la technologie, les phénomènes de la physique.

Contenu réel: extraits des périodiques français et européens annonçant des nouvelles diverses sous 24 rubriques différentes: la physique, la chimie, l'astronomie, la zoologie, l'épizootie, la géographie, la géologie, l'hydraulique, la médecine, l'anatomie, la chirurgie, les mathématiques, les instruments de mathématiques, l'économie, l'économie rurale, l'agriculture, les arts utiles et industriels, la musique, les arts libéraux, les auteurs, les belles-lettres, les estampes et les beaux-arts.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Rés. mv. 351; collection incomplète, manquent les n° 45, 53, 54, 57-59, 61-64; les n° 48, 49 et 51 sont reliés séparément sous la même cote. La Table alphabétique et analytique de la Notice historique par P.J.B. Nougaret (1813) est reliée après le n° 43. Après le n° 60, on trouve l'Almanach sous verre pour l'année 1825 [1827, 1830, 1831, 1832 et 1833], précédé et suivi d'Anecdotes, Curiosités historiques, Bona Mota et Calembourgs (Paris); on trouve également le Calendrier, dit Almanach sous-verre avec Indication ou Notice historique des découvertes, Inventions, Epoques, Usages et Coutumes de tous les peuples du Monde (Rouen).

Bibliographie

Selon Grand-Carteret (Les Almanachs français, Paris, 1896), Le Censeur hebdomadaire mentionne l'Almanach sous verre en 1759; il s'agissait peut-être d'«un premier essai qui ne réussit point et fut repris en 1768».

Historique

Les Notices furent publiées annuellement par les libraires associés de Paris. Elles ne ressemblent ni en style ni en contenu à l'Almanach sous verre (avec des anecdotes d'un goût douteux) qu'on trouve relié à la fin de cette collection à la B.N. On ne connaît pas l'origine du sobriquet «sous verre». Grand-Carteret suppose qu'on les envoya sous verre, mais il est également possible que le «verre» ait signifié le verre grossissant avec lequel on examinait les événements scientifiques.

Bien que les Notices donnent quelques renseignements sur les beaux-arts et les belles-lettres au XVIIIe siècle, leur mérite se trouve essentiellement dans les renseignements qu'elles fournissent sur la technologie et l'industrie naissantes de l'âge des Lumières. Ici sont rassemblés des documents précieux sur les inventions de tout genre, comme «une lampe brûlant de l'air inflammable» (1782), «la voiture allant seule» (1779), ou «les draisiennes», voitures à deux roues qui offraient le «spectacle ridicule» d'un homme placé sur «une espèce de selle» et qui faisait marcher la machine «par le mouvement des pieds» (1819)-l'éditeur pose la question: «n'est-il pas à présumer que l'homme postillon, cocher et maître à la fois, ne se fatigue davantage que s'il marchait à pied?».

Titre indexé

NOTICE DE L'ALMANACH SOUS VERRE

Date indexée

1768
1769
1770
1771
1772
1773
1774
1775
1776
1777
1778
1779
1780
1781
1782
1783
1784
1785
1786
1787
1788
1789
1790
1791
1792
1793
1794
1795
1796
1797
1798
1799
1800
1801
1802
1803
1804
1805
1806
1807
1808
1809
1810
1811
1812
1813
1814
1815
1816
1817
1818
1819
1820
1821
1822
1823
1824
1825
1826
1827
1828
1829
1830
1831

EXPLICATION DES OUVRAGES DE PEINTURE ET DE SCULPTURE *

0431
1751
1774

Titre(s)

Explication des Ouvrages de Peinture et de Sculpture de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'Explication a été ordonnée par Monsieur le Marquis de Voyer, Maréchal des Camps et Armées du Roi, Lieutenant Général pour S.M. en sa Province d'Alsace, Gouverneur de Romorentin, Inspecteur Général de la Cavalerie et des Dragons, Honoraire-Associé libre de l'Académie Royale de Peinture et Sculpture, Vice-Protecteur de l'Académie de Saint Luc.

Modifications du titre:

1752:Explication des Ouvrages de Peinture et de Sculpture de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'exposition a été ordonnée par Monsieur le Marquis de Voyer, Maréchal de Camp et Armées du Roi, Lieutenant Général pour S.M., en sa Province d'Alsace, Gouverneur de Romorentin, Inspecteur Général de la Cavalerie et des Dragons, Directeur Général de tous les Haras du Royaume, Honoraire-Associé libre de l'Académie Royale de Peinture et Sculpture, Vice-Protecteur de l'Académie de Saint Luc.

1753:Explication des Ouvrages de Peinture et de Sculpture de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'exposition se fera le 30 Mai 1753 dans une Salle de l'Arsenal, Cour du Grand-Maître, sous les auspices de M. le Marquis de Voyer d'Argenson, Maréchal de Camp et Armées du roi, Lieutenant Général en sa Province d'Alsace, Gouverneur de Romorentin Inspecteur Général de la Cavalerie et Dragons, Directeur Général de tous les Haras du Royaume, Honoraire-Associé libre de l'Académie Royale de Peinture et Sculpture, Vice-Protecteur de l'Académie de Saint Luc.

1756:Explication des Peintures, Sculptures et autres Ouvrages de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'exposition se fera le 18 Septembre 1756, dans une Salle de l'Arsenal, Cour du Grand-Maître, sous les auspices de M. le Marquis De Voyer d'Argenson Maréchal de Camp et Armées du Roi, Lieutenant Général en sa Province d'Alsace, Gouverneur de Romorentin, Inspecteur Général de la Cavalerie et Dragons, Directeur Général de tous les Haras du Royaume, Honoraire-Associé libre de l'Académie Royale de Peinture et Sculpture, Vice-Protecteur de l'Académie de Saint Luc.

1762:Explication des Peintures, Sculptures et autres Ouvrages de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'Exposition se fera le 25 Août 1762 dans l'Hôtel d'Aligre, oùétoit anciennement le Grand Conseil, rue Saint-Honoré, sous les auspices de M. le Marquis De Voyer D'Argenson, Lieutenant Général des Armées du Roi, Lieutenant Général pour le Roi en sa Province d'Alsace, Directeur Général des Haras du Royaume, Gouverneur de Vincennes et de Romorentin, Vice-Protecteur de l'Académie de S. Luc.

1764:Explication des Peintures, Sculptures et autres Ouvrages de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'Exposition se fera le 25 Août 1764 dans l'Hôtel d'Aligre, oùétoit anciennement le Grand Conseil, rue S. Honoré, sous les auspices de M. De Voyer De Paulmy, Comte d'Argenson, ancien Ministre et Secrétaire d'Etat, ayant le département de la Guerre, Surintendant général des Postes et Relais de France, Grand-Croix de l'Ordre Royal et Militaire de S. Louis, Protecteur, et de M. le Marquis De Voyer d'Argenson, Lieutenant Général des Armées du Roi, et Lieutenant Général pour Sa Majesté en sa Province d'Alsace, Gouverneur de Vincennes et de Romorentin, Vice-Protecteur.

1774:Explication des Peintures, Sculptures et autres Ouvrages de Messieurs de l'Académie de S. Luc, Dont l'Exposition se fera le 25 Août 1774, à l'Hôtel Jabach, rue Neuve Saint-Merry, sous les auspices de M. le Marquis De Paulmy, Ministre d'Etat, Chancelier de la Reine, Commandeur des Ordres du Roi, Chancelier des Ordres Royaux de Saint-Louis et de Saint-Lazare, Lieutenant Général de Sa Majesté en Haute et Basse Alsace, Bailli d'Epée de l'Artillerie de France, Gouverneur de l'Arsenal, l'un des Quarante de l'Académie Françoise, Honoraire de celle des Inscriptions et Belles-Lettres et des Sciences, Protecteur.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

20 février 1751 – 25 août 1774. 7 livrets. Avec permission.

Périodicité annoncée: annuelle. Périodicité réelle: de 1751 à 1774, 7 livrets au total. Livret I: 1751; livret II: 1752; livret III: 1753; livret IV: 1756; livret V: 1762; livret VI: 1764; livret VII: 1774.

Description de la collection

Livret I: 20 p., 140 explications; livret II: 31 p., 223 explications; livret III: 32 p., 220 explications; livret IV: 31 p., 151 explications; livret V: 28 p., 163 explications; livret VI: 24 p., 143 explications; livret VII: 52 p., 258 explications; 92 x 150, in-16.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Livret I: «Paris, De l'imprimerie de Prault père, Quai de Gèvres»; livrets II-III: «Paris, De l'imprimerie d'Houry père, rue Vieille Bouclerie»; livret IV: «Paris, De l'imprimerie de la Veuve Ch. Maur. d'Houry, rue vieille Bouclerie»; livret V: «Paris, De l'imprimerie de J.-H. Butard, rue S. Jacques, à la Vérité»; livret VI: «Paris, De l'imprimerie de Le Breton»; livret VII: «Paris, De l'imprimerie de Prault».

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: ouvrages des membres de l'Académie de peinture et de sculpture de Saint-Luc exposés de 1751 à 1774.

Contenu réel: descriptions brèves des tableaux de peinture (dimensions, sujets, toile) et des sculptures, précédées par le nom, la fonction et l'adresse de l'Académicien.

Centres d'intérêt: artistes de l'Académie de Saint-Luc (peintres, sculpteurs).

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., V 24466-24472.

Bibliographie

Mention dans le Journal des beaux-arts et des sciences, t. IV, oct. 1774, p. 108-116; t. IV, nov. 1774, p. 341-350. – Guiffrey J.-J., Livrets des expositions de l'Académie de Saint-Luc à Paris pendant les années 1751, 1752, 1753, 1756, 1762, 1764, 1774, avec une notice bibliographique et une table (Paris, Baur et Détaille, 1872).

Historique

Les Explications des ouvrages de peinture et de sculpture constituent les catalogues des sept expositions des ouvrages des artistes de l'Académie de Saint-Luc qui eurent lieu à Paris de 1751 à 1774, sous l'égide du marquis d'Argenson.

Dans chacun des livrets, le numéro d'une explication correspond au numéro d'un tableau ou d'une sculpture exposée.

Ces Explications étaient distribuées dans les salles d'exposition. Parmi les artistes qui furent l'objet d'une explication, citons Spoede, recteur; Dumesnil le jeune, professeur; Merelle, professeur; Huet, professeur; Dupont, professeur; Desbaptiste, professeur adjoint; Vigée, conseiller; Eisen, conseiller; Mlle de Saint-Martin; Liotard; Dumesnil l'aîné; Bonnet-Danval, professeur; Wandervoors; Vincenot; Scheemakers; Dumont; Murat; Fernex; Pujos; Mlle Vigée; Jouy; Mlle Navarre; Mlle Bocquet; Moreau; Saint-Aubin.

Ces Explications ont été réimprimées par J.-J. Guiffrey en 1872, comme le complément nécessaire de la nouvelle édition des Salons de l'Académie royale.

Titre indexé

EXPLICATION DES OUVRAGES DE PEINTURE ET DE SCULPTURE *

Date indexée

1751
1752
1753
1754
1755
1756
1757
1758
1759
1760
1761
1762
1763
1764
1765
1766
1767
1768
1769
1770
1771
1772
1773
1774

LA DESCRIPTION DES ARCS DE TRIOMPHE

0348
1660

Titre(s)

La Description des Arcs de Triomphe Elevés dans les places Publiques pour l'Entrée de la Reyne. Avec la véritable explication en Prose, et en Vers des Figures, Ovales, Termes, et Portraits, de tous les Roys de France, qui sont dessus le Pont Notre-Dame. Ensemble diverses Remarques Curieuses et particulières pour les amateurs de l'Histoire. Et l'Ordre que leurs Majestés observeront dans leur Marche depuis Vincennes jusques au Louvre.

La même année, une autre édition a paru sous le titre: La Veritable Explication en Prose et en Vers, Des Figures Ovales, Thermes, et Portraits de tous les Rois de France qui sont dessus le Pont Notre-Dame à Paris. Ensemble quelques remarques curieuses et particuliers pour les amateurs de l'Histoire. Avec la description des Arcs de Triomphe elevés dans les Places Publiques pour l'Entrée du Roy, et de la Reyne.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un cahier, 1660. Privilège 20 mai 1660.

Description de la collection

Un cahier de 23 [24] p., 200 x 250, in-4°.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, «chez Jean-Baptiste Loyson, rue sainct-Jacques, près la Poste, à la Croix Royalle».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

François COLLETET.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: histoire des rois de France; description de la porte Saint-Antoine et de son arc de triomphe, du cimetière Saint-Jean, du Temple des Muses, du pont Notre-Dame, du Marché-Neuf, de la place Dauphiné, et du Pont Neuf.

Centres d'intérêt: histoire de France, monuments parisiens.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Lb37 3375, Lb37 3375A, Lb37 3375B, Lb37 3376 et Rés. Z. Fontanieu 242 (9).

Bibliographie

D.P. 2, art. «Colletet».

Historique

Dans ce périodique, F. Colletet fournit «un abrégé» de l'histoire de France, depuis Pharamond jusqu'à Louis XIV. Sa description des arcs de triomphe semble être basée sur un modèle ou des dessins qui se trouvait à la Maison de Ville: «Mais si toutes ces merveilles sont capables d'arrester nos yeux dans cette Superbe Maison de Ville, que ne feront-elles point lors qu'elles seront placées?» La Véritable Explication, légèrement augmenté par rapport à La Description, annonce que le trône et les piliers qui l'entoureront seront «superbement tapissés» et qu'au Cimetière S. Jean, il y aura une fontaine de vin: «le peuple en pourra facilement puiser et boire».

Titre indexé

DESCRIPTION DES ARCS DE TRIOMPHE

Date indexée

1660

DESCRIPTION DE TOUS LES TABLEAUX

0347
1660

Titre(s)

Description de tous les Tableaux, Peintures, Dorures, Brodures, Reliefs, Figures, et autres enrichissemens, qui seront exposez à tous les Arcs de Triomphe, Portes et Portiques, pour l'Entrée triomphante de leurs Majestés. Ensemble beaucoup d'autres particularités, dont on n'a point encore parlé jusqu'à présent.

La même année, plusieurs éditions ont paru sous des titres différents: Les Grandes Magnificences, préparées pour l'entrée triomphante de Leurs Majestés; Explication et Description de tous les Tableaux, Peintures, Figures, Dorures, Brodures, Reliefs, et autres enrichissemens, qui éstoient exposez à tous les Arcs de Triomphe, Portes et Portiques, à l'Entrée triomphante de leurs Majestez; tant Faubourg, que Porte sainct Antoine, Cymetière S. Jean, Pont Nostre-Dame, Marché-neuf, que la grande et Magnifique Piramide de la Place Dauphine. L'Explication des Devises sont en trois autres Cayers separez; et: Explication des Devises générales et particulières des Tableaux, Figures en relief, plate-Peintures, et Medailles qui sont aux Portes et Portiques des Arcs de Triomphe, élevez à la gloire de Louis XIV. Roy de France et de Navarre, et de Marie Therese d'Austriche, Infante d'Espagne et Reyne de France, aux Faux-bourg et Porte S. Antoine, Cymetière S. Jean, Pont Notre-Dame, Marché-neuf et Place Dauphine. Le tout fidèlement expliqué et traduit en Vers et en Prose. L'Explication des Tableaux est en trois cahiers separez.

Dates, périodicité, privilège(s), approbation(s)

Un cahier, 1660. Privilège, 20 mai 1660.

Description de la collection

Un cahier de 12 p. in-4°, 175 x 235.

Édition(s), abonnement(s), souscription(s), tirage(s)

Paris, «chez Jean Baptiste Loyson rue sainct-Jacques, prés la [Grande] Poste, à la Croix Royalle».

Fondateur(s), directeur(s), collaborateur(s), contributeur(s)

François COLLETET.

Contenu, rubriques, centres d’intérêt, tables

Contenu annoncé: œuvres d'art exposées aux portes et arcs de triomphe de Paris pour célébrer l'entrée du roi et de la reine à Paris; explication des devises qui se trouvent sur les portiques des arcs de triomphe; explication des tableaux de peinture. Faubourg et porte Saint-Antoine, arc de triomphe auprès du cimetière Saint-Jean, Marché-neuf et pyramide de la place Dauphiné, pont Notre-Dame.

Localisation(s), collections connues, exemplaires rares

B.N., Lb37 3369 et Lb37 3369A; Lb37 3372A et Rés. Z Fontanieu 242 (II); Lb37 3373, Lb37 3373B, et Rés. p. Z. 280.

Bibliographie

D.P. 2, art. «Colletet».

Titre indexé

DESCRIPTION DE TOUS LES TABLEAUX

Date indexée

1660